Nous suivre

Euro 2020

Karim Benzema, mode d’emploi

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Karim Benzema, mode d’emploi - Equipe de France
Photo Icon Sport

De retour en équipe de France après plus de cinq années de mise à l’écart, Karim Benzema a évolué au Real Madrid pour devenir un des meilleurs attaquants du monde. Si ses fans ont suivi sa progression, le joueur qu’il est devenu, avec ses différentes qualités, n’est pas évident pour tous les supporters de l’équipe de France. Karim Benzema, mode d’emploi, pour comprendre ce qu’il peut apporter aux Bleus pendant l’Euro 2020

Ce que n’est pas Karim Benzema

Avant de définir le joueur qu’il est, il est probablement plus simple de commencer par ce qu’il n’est pas. Karim Benzema n’est ni Neymar, ni Kylian Mbappé. Si vous espérez le voir tenter des grandes chevauchées plusieurs fois par match, pour éliminer plusieurs adversaires, oui, vous allez être déçus. Oui, il est capable d’éliminer des adversaires quand le jeu le commande, comme cela avait été le cas face à l’Atletico Madrid en Ligue des Champions par exemple. Sevré d’autres solutions, il tentait et réussissait l’exploit individuel pour une action de génie. S’il avait eu un partenaire démarqué, il est probable qu’il aurait fait la passe.

Benzema n’est pas non plus Olivier Giroud ou David Trezeguet, dans le sens où il ne va pas rester dans sa zone axiale et attendre d’être à la conclusion d’un beau mouvement de son équipe. Il va participer au jeu, aider à sa création, avant de retourner dans la zone de vérité. Ses statistiques n’ont jamais dicté sa manière de jouer, et c’est cela qui en fait un joueur aussi exceptionnel.

L’attaquant le plus complet en activité

Ne lisez pas le meilleur attaquant du monde, car même s’il fait partie des meilleurs, il est compliqué d’établir une vraie hiérarchie étant donné que les profils sont très différents. Il est tout à fait possible d’en mettre au-dessus de lui. Cependant, Karim Benzema n’a pas d’égal quand on parle d’attaquant complet. Et même dans l’histoire du football, il est compliqué de trouver des joueurs à son poste qui étaient capables de faire autant de choses que lui.

Animation du jeu, finition des deux pieds et de la tête, jeu dos au but, justesse technique, prise de la profondeur ou encore jeu sans ballon, l’avant-centre du Real Madrid n’a pas de points faibles et sait tout faire. C’est justement l’ensemble de ces points, qui sont autant de facettes dans son jeu, que nous allons développer maintenant.

Une aisance et une justesse technique comparable à Zinédine Zidane

Une fois de plus, ne vous trompez pas à la lecture de l’énoncé : ce ne sont pas les deux joueurs dans leur globalité qui sont comparés, mais bien un aspect de leur jeu. La force de Zinédine Zidane était sa capacité à avoir très peu de déchet technique en étant au cœur d’une zone où il faut prendre des risques pour faire des différences. Karim Benzema, malgré le fait qu’il joue un cran plus haut, a aussi cette faculté à créer des situations pour ses partenaires, tout en perdant très peu de ballons et en faisant très peu d’approximations techniques. Contrôle de balle, passes, le ballon est leur ami, et ils ne veulent surtout pas le perdre. Le jeu dos au but de KB(1)9 est aussi une merveille et ses coéquipiers peuvent lui passer le ballon sans crainte, puisque son jeu de corps, en plus de sa qualité technique, lui permet de toujours trouver une solution.

Karim Benzema est aussi capable de gestes techniques d’exception. Mais comme son ancien coach au Real Madrid, il les distille avec justesse quand le jeu le commande, sans un geste superflu. La saison passée, sa talonnade pour Casemiro est une merveille : c’était le bon geste, car il ne peut pas en faire d’autres à ce moment-là.

Construction du jeu au service de l’équipe

Dans ce domaine-là, il n’a pas d’égal parmi les avant-centres en activité. Le Français décroche beaucoup pour participer au jeu de son équipe et créer des décalages, avec et pour ses partenaires. Se mettre au service de ses partenaires et du collectif pour accélérer le jeu, casser une ligne ou encore créer un surnombre, son jeu n’est pas du tout cantonné à la surface de réparation. Peu d’avant-centres ont cette capacité à jouer pour le collectif et participer à la construction du jeu, ce qui permet au Real Madrid, et donc maintenant à l’équipe de France, d’avoir un joueur de plus que la plupart des autres équipes dans la construction.

Si au début de sa carrière, il avait tendance à trop participer au jeu et à oublier le second aspect essentiel de son jeu, la finition, il a réussi à trouver au fil des années le parfait équilibre. Il est maintenant souvent au départ des actions, mais aussi à la conclusion avec de plus en plus de buts inscrits depuis le départ de Cristiano Ronaldo. Pour résumer, Karim Benzema est un attaquant qui facilite la fluidité du jeu de son équipe dans le camp adverse, et qui crée du danger permanent, mais pas seulement par ses buts.

Lors du premier match contre le Pays de Galles, quand une majorité d’attaquants aurait pris sa chance dans une position favorable, il réalisait un enchaînement rapide pour servir Kingsley Coman, qui se retrouve en situation de marquer. Fort !

Finition des deux pieds et de la tête !

Depuis toujours, Karim Benzema est un attaquant capable de marquer des deux pieds. Mais au début de sa carrière et même pendant plusieurs années, son jeu de tête était délicat. Le buteur français n’allait pas vraiment au duel et n’utilisait pas sa bonne taille et son sens du placement pour marquer sur des centres. Il a nettement progressé dans ce domaine et a marqué 23 buts de la tête sur ses trois dernières saisons, soit un peu moins d’un tiers de son total.

Pour ce qui est de la finition au pied, peu de différence entre les deux, tant son pied gauche est de qualité à l’image de ce but exceptionnel marqué cette saison avec le Real. Il sait qu’il sera attendu avec l’équipe de France, par son nombre de buts marqués, mais analyser ses performances uniquement via ce prisme ne peut être pertinent pour un joueur qui n’a jamais fait de ses stats un objectif, même s’il a conscience de leur importance. Son but de volée, pied gauche, après un contrôle sombrero du droit cette saison, fait partie de ses merveilles.

Un jeu sans le ballon intelligent

C’est peut-être un des aspects du football qui est le moins analysé et le moins compris par la majorité des supporters. Mais le jeu sans le ballon est devenu un atout indispensable dans le foot moderne. Dans sa logique d’amoureux du football, Karim Benzema n’hésite pas à faire des appels et des déplacements qui n’ont pas forcément vocation à déboucher sur la réception du ballon, mais plutôt à créer des espaces pour ses partenaires d’attaque.

En équipe de France, avec des joueurs comme Kylian Mbappé, Antoine Griezmann, Kingsley Coman ou encore Ousmane Dembélé, la libération d’espaces par un avant-centre mobile est un atout majeur. Le buteur du Real Madrid peut donc dézoner, se déplacer pour toucher le ballon et participer à la construction, mais il peut aussi le faire pour ouvrir une brèche qui va profiter à un autre joueur. Là aussi, cela ne compte pas dans ses stats personnelles, mais cela crée de nombreuses situations pour son équipe.

Un gros moteur pour du repli défensif et présent dans les grands-rendez-vous

KB(1)9 fait partie des avant-centres qui bougent le plus, et qui touchent beaucoup de ballons grâce à une condition physique qui lui permet de parcourir de nombreux kilomètres. Pour autant, il n’en est pas moins capable de participer au repli défensif de son équipe, et de venir aider ses partenaires en étant le premier défenseur. Dans le système aligné par Didier Deschamps lors des matchs amicaux, les trois attaquants des Bleus doivent participer un minimum au repli pour ne pas créer de déséquilibre.

Hormis la qualification face à l’Ukraine et de la Coupe du monde 2014 qui s’en est suivie, Karim Benzema s’est souvent loupé lors des matchs importants de l’équipe de France. Avec son club du Real Madrid, c’est bien différent, puisqu’il marque dans beaucoup de gros matchs de Ligue des Champions face aux meilleures équipes d’Europe. Il a aussi toujours répondu présent dans les Clasico face au Barça. Le joueur de 33 ans semble aujourd’hui hermétique à la pression et en équipe de France, s’il retrouve la confiance après tant d’années loin des Bleus, il ne peut être qu’un plus dans les matchs décisifs.

Karim Benzema c’est le gratin mondial, mais surtout un joueur atypique, tant il n’a pas d’équivalent dans son style à l’heure actuelle, et très peu quand on regarde même l’Histoire du football. Le comparer à Olivier Giroud ne fait pas grand sens, comme le nombre de buts qu’ils peuvent inscrire l’un et l’autre puisqu’à part le poste qu’ils occupent et un bon jeu de tête, ils n’ont que très peu de points communs. La France ne peut que se réjouir d’avoir des joueurs au profil différent pour s’adapter aux adversaires et aux différentes situations de match. Les associer n’est d’ailleurs pas impossible, avec un Benzema qui tourne autour de Giroud. 

Avant d’être un buteur, Karim Benzema est un magnifique joueur de foot, un vrai passionné, sans oublier un des plus beaus palmarès du football français. Il se sait attendu sur cet Euro, et il n’y a pas de raison qu’il ne brille pas, tout en ayant à l’esprit que pour lui, la lumière n’est pas qu’une histoire de buts. 

Karim Benzema – Photo Icon Sport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une