Nous suivre

Basket-ball

Jeep Elite : l’AS Monaco déroule face au BCM

Maxime Cazenave

Publié

le

Jeep Elite : Ce qu’il faut retenir de la soirée du jeudi 20 mai
Photo Twitter AS Monaco Basket

Fraîchement couronné champion d’Europe, l’AS Monaco a frappé fort pour son retour en Jeep Élite en laminant un Gravelines-Dunkerque plus que jamais en difficulté sur le score hallucinant de 122-69. La Roca Team a encore faim, et poursuit sur son rythme effréné en infligeant 53 points aux Nordistes.

En déplacement sur le parquet d’un Monaco qui reste sur dix victoires consécutives toutes compétitions confondues, Gravelines-Dunkerque devait réaliser un exploit pour se relancer. Restant sur sept défaites consécutives, le BCM a en effet besoin de retrouver une dynamique pour ne pas trop s’enfoncer en fond de classement. Cela devait se faire sans le nouveau coach, JD Jackson, qui prendra les commandes pour le match face au Portel mercredi prochain.

29-6 dans le deuxième quart !

Le début de rencontre part sur des bases de réussite très élevées. Côté BCM, Briante Weber (14 points) se met rapidement dans le rythme et perturbe la défense monégasque avec ses pénétrations ravageuses. Cependant, l’ASM prend également le match par le bon bout même si la défense reste laxiste. En revanche, de l’autre côté du parquet c’est un récital mené par Dee Bost (16 points) et Marcus Knight (15 points). 32 points sont inscrits par la Roca Team dans le premier quart.

Puis Yeguette vient claquer un énorme alley-oop histoire de bien asseoir la domination totale des siens sur la rencontre, comme attendu. C’est alors le début d’un second quart-temps totalement à sens unique. L’ASM poursuit sur son rythme de sénateur et filoche régulièrement. L’étau défensif est également resserré, et face à un BCM sans solution, ça tourne à la boucherie. Totalement dominatrice au rebond (22 à 10, dont 10 offensifs!), la Roca Team vole énormément de ballons (9), et l’écart se creuse de façon inexorable jusqu’à atteindre les 31 points (60-29) juste avant la mi-temps sur une banderille d’Abdoulaye N’Doye (10 points, 5 rebonds).

Une très longue deuxième mi-temps pour le BCM

L’écart étant déjà creusé définitivement, le reste de la rencontre va se jouer avec des défenses beaucoup plus légères des deux côtés. Le score gonfle ainsi considérablement. Malgré les efforts combinés de Pape Sy (9 points) et Romuald Morency (10 points), l’ASM poursuit sur sa lancée avec une réussite insolente. Le rideau est tiré sur l’issue de ce match, et seuls les chiffres comptent. Ils sont au final très lourds pour un BCM qui se fait assommer sur le terrible score de 122-69.

Titré il y a dix jours en Eurocupe, l’ASM n’a pas prévu de baisser de rythme et le prouve en infligeant une terrible raclée à un BCM en plein doute. Mitrovic a pu se faire plaisir en faisant tourner considérablement son effectif, tout le monde participant au festival avec pas moins de huit joueurs à au moins 10 points (Bost, Gray, N’Doye, Inglis, Knight, O’Brien, Faye, Frazier). Les Monégasques poursuivent leur saison exceptionnelle tandis que le BCM est plus que jamais en grand danger.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une