Nous suivre

Actualités

L’AS Monaco, les limites d’un modèle ?

Nicolas Jacquemard

Publié

le

L’AS Monaco, deuxième la saison passée, sombre en ce début de championnat avec seulement 6 points après 7 journées. Le modèle monégasque basé sur l’achat et la revente de jeunes joueurs a-t-il atteint ses limites ? 

Les dirigeants russes de l’AS Monaco ne s’en cachent pas, leur objectif est (aussi) de gagner de l’argent avec Monaco. Ceci entraine chaque saison une large revue d’effectif avec de nombreux départs et arrivées. Cet été n’a pas dérogé à la règle, après la vente de Kylian Mbappé la saison dernière, il y a eu celles de Thomas Lemar pour 72 millions d’euros, de Fabinho pour 45 millions d’euros mais aussi Rachid Ghezzal, Joao Moutinho et Terence Kongolo.

Si les saisons précédentes, le club avait à chaque fois réussi à trouver des joueurs de qualité pour jouer les premiers rôles, la tâche s’annonce beaucoup plus compliquée durant cet exercice 2018/2019, pour trois raisons principales :

  • Un effectif qui bouge beaucoup chaque année : si cela peut passer quelques saisons grâce au talent de certains joueurs et à celui de l’entraineur, c’est bien plus délicat d’avoir une équipe performante sur le long terme. L’exemple du Real Madrid, trois fois vainqueur consécutivement de la Ligue des Champions avec un effectif identique (ou presque) chaque année.
  • Le manque de qualité du groupe : si jusqu’ici Monaco avait réussi à trouver des joueurs de qualité pour remplacer les partants, c’est moins le cas cette saison. Beaucoup de départs et de joueurs vieillissants et peu de recrues de qualité si ce n’est Chadli et Golovine dont on attend beaucoup.
  • La perte des leaders : Fabinho et Moutinho sont partis, deux joueurs importants de part leur expérience du très haut niveau et de leur apport au cœur du jeu monégasque. Ce qui a été frappant face à Angers, c’est le manque de révolte de l’équipe : personne n’a sonné la charge.

Avec un peu de recul, ce qui arrive au club de la Principauté est plutôt logique et ce modèle mis en place par les Russes aurait déjà pu s’écrouler plus tôt. La saison est encore longue mais à ce stade, il est difficile d’imaginer Monaco se qualifier pour la Ligue des Champions ou même terminer dans le top 5 du championnat.

Le modèle mis en place par les Russes à Monaco a-t-il atteint ses limites ?

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une