L’avenir grenoblois est dans le pré #61 : Eli Eglaine, Bleu Blanc Rouge


Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Eli Eglaine, pilier du FCG espoirs, qui s’est prêté au jeu de l’interview pour revenir sur le Tournoi des 6 nations qu’il a disputé avec l’équipe de France U20.

Eli, porter le maillot de l’équipe de France U20 championne du monde, cela représente quoi pour toi ?

Ça représentait beaucoup de choses car les générations précédentes avaient gagné aussi deux tournois en plus de la Coupe du monde. On avait envie de faire honneur à celan mais on n’y est pas arrivé. On termine deuxième et on aurait pu faire beaucoup mieux, on n’a pas montré ce qu’on voulait et pouvait faire.

Qu’est-ce qui vous a manqué face à l’Irlande et l’Angleterre ?

On a notamment manqué de précision. Chacun doit faire plus à son poste. Contre les Anglais, on a manqué d’agressivité et d’envie, ils étaient morts de faim et rudes, ils nous ont nettement dominé et on doit monter le curseur là-dessus.

Sur les autres matchs, à savoir les victoires, quelles sont les choses à garder ? Quel bilan peux-tu faire de ce Tournoi ?

Oui, tout n’est pas à jeter mais par rapport à ce qu’on veut vraiment mettre en place, même sur ces matchs-là, on n’y est pas du tout. On n’a pas montré notre vrai visage.  Le bilan est très moyen, on n’est pas ridicules, deuxièmes avec trois victoires mais dans le contenu, il manquait beaucoup de choses.

A titre personnel, comment juges-tu tes performances ?

Sur les trois premiers matchs, j’étais assez content de moi. J’ai apporté à l’équipe mais sur les deux derniers, je ne suis pas fier de moi du tout. On a beaucoup subi en mêlée notamment, je dois encore progresser et c’est un secteur que je travaille tous les jours.

Quels enseignements vas-tu tirer de ce Tournoi pour continuer à progresser ?

Physiquement, il faut que je continue de me développer et dans le jeu, il faut être plus dominateur, plus méchant et plus précis sinon cela ne fonctionne pas. Au niveau international, il n’y a que des très bons joueurs et c’est les petits détails qui font la différence.

Quel sont les objectifs avec cette équipe de France U20 ?

On est déjà projetés sur la Coupe du monde de cet été. Le match contre l’Italie a été notre premier match de préparation. En club pendant trois mois, tout le monde doit se développer pour revenir plus fort pour ce Mondial. On a envie de faire quelque chose de grand et de conserver le titre.

De retour à Grenoble, avec les phases finales en ligne de mire ?

Il y a quatre équipes pour deux places pour se qualifier en demi-finale. Il faut qu’on gagne un maximum de matchs pour décrocher la qualification.

FC Grenoble Rugby Espoirs

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des