L’avenir grenoblois est dans le pré #34 : la parole est à l’entraineur !


Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce dernier épisode de la saison, c’est l’entraîneur des avants de l’équipe, Sylvain Begon, qui se prête au jeu du bilan. 

Sylvain, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Sylvain Begon, j’ai 46 ans et je suis au FCG depuis 1990. J’ai fait quelques passages dans des clubs voisins, dont Rumilly en tant que joueur et Chambéry comme entraîneur. J’entraîne les avants des espoirs depuis 2 ans.

Selon vous, quels sont les différences entre entraîner une équipe senior et espoir ?

Il n’y en a pas tant que ça. C’est surtout le temps passé avec les joueurs qui change. Quand on entraîne une équipe professionnelle, on passe les journées entières avec les joueurs alors qu’avec les espoirs, on n’a les garçons que le soir. Ils ont déjà fait une journée de cours et ils finissent avec du sport de haut niveau, ce sont des journées marathon, donc on ne peut pas leur demander les mêmes choses qu’à des joueurs professionnels. On reste exigeant dans la mesure du possible.

Quel bilan global faites-vous de la saison ?

C’est une saison assez réussie même si au niveau des résultats, on n’est pas tout à fait à la place qu’on espérait. L’objectif principal était de se maintenir et les garçons l’ont atteint à deux journées de la fin. On reste un peu sur notre faim car on sentait que cette équipe en avait un peu sous le pied et qu’ils étaient capables de gagner plus de matchs. Sur le plan individuel, je pense que chacun des garçons a évolué et a progressé grâce à leur assiduité à l’entraînement. C’était une année sympa et intéressante.

Quel a été le point fort de l’équipe ?

Déjà l’état d’esprit, ils ont été solidaires, travailleurs et assidus. En plus de ça, c’est un groupe soudé, qui vivait bien ensemble. Ils ont organisé plein de choses à côté du rugby.

Sur le terrain, je dirais le plan offensif : les joueurs ont proposé des choses intéressantes avec beaucoup de jeu, on a essayé de beaucoup tenir le ballon. Ils l’ont plutôt bien fait toute la saison et on est allé au bout de nos idées en tout cas.

Qu’est-ce que vous pouvez leur reprocher sur cette saison ? Quelque chose qui a fait défaut ?

On ne leur fait jamais de gros reproches, mais je pense que nous avons manqué de maturité et d’expérience à des moments importants. On espère que l’année prochaine, les gars seront encore un peu plus compétiteurs et un peu plus précis pour faire encore plus de bons résultats. Mais je ne doute pas qu’ils vont évoluer car ce sont des mecs vraiment sympathiques et les entraîner est un vrai plaisir.

L’équipe sénior monte en Top 14. Qu’est-ce que cela peut changer pour les espoirs ?

Même si cela ne changera pas grand chose au quotidien, je crois que cela va les motiver encore plus. Ils ont beaucoup de copains qui sont passés par la case espoirs et qui ont participé à la montée en Top 14. J’espère que ça va les aider à se rendre compte qu’en passant par la case espoirs du FCG, on peut finir en Top 14.

FC Grenoble Rugby Espoirs

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des