Nous suivre

Tournoi des 6 Nations 2021

Lawrence vs Redpath : un duel au centre de l’attention

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Lawrence vs Redpath - Un duel au centre de l'attention
Photo Getty Images et Craig Watson

TOURNOI DES 6 NATIONS 2021 – Samedi après-midi (17h45), la rencontre entre deux vieux ennemis sera le théâtre d’un duel entre deux jeunes amis. À Twickenham, Ollie Lawrence et Cameron Redpath, respectivement trois-quarts centre de l’Angleterre et centre de l’Écosse, vont nous offrir un curieux face-à-face. 

Qui aurait pu prévoir que ce match dans le match arriverait un jour ? D’un côté, le centre anglais de Worcester Ollie Lawrence va jouer son quatrième match pour le XV de la Rose. De l’autre, Cameron Redpath, le centre écossais de Bath, fera ses débuts sous la tunique écossaise. Dans leur parcours, ces deux rookies de 21 ans, aux profils différents, ont joué sous le même maillot avant de connaitre des trajectoires opposées.

Football et U20 anglais

Pour Ollie Lawrence et Cameron Redpath, le sport représente un élément incontournable dans leur jeunesse. Cependant, le rugby n’a pas été leur premier amour. En effet, lors de leur adolescence, Lawrence et Redpath ont intégré de prestigieuses académies de football. D’un côté, Ollie Lawrence a joué au football dans l’académie de Birmingham, puis d’Aston Villa. Ce dernier a également joué au cricket à un très bon niveau durant son enfance. De l’autre côté, Cameron Redpath a été formé dans l’académie de West Bromwich. Mais les deux joueurs ont finalement décidé de se diriger vers le rugby.

D’ailleurs, c’est le rugby qui a permis aux deux hommes de se rencontrer. Il y a deux ans, le XV du Chardon était venu faire match nul sur la pelouse de Twickenham, face au XV de la Rose (38 partout). La veille, une rencontre s’était tenue entre les équipes U20 des deux nations. Du côté de l’Angleterre, devinez quels joueurs étaient associés au centre de l’attaque ? Cameron Redpath et Ollie Lawrence faisaient la paire sous la même tunique blanche. Au final, les deux compères et leurs coéquipiers ont balayé l’Écosse, sur le score de 45 à 7. À ce moment, on pouvait penser que les deux joueurs formeraient la paire de centres d’avenir du XV de la Rose…

Redpath, de la rose au chardon

Et pourtant, demain, Cameron Redpath jouera sous une tunique bleue, face à son ancien coéquipier. C’est parce que Cameron Redpath a pu choisir entre plusieurs sélections. En effet, le centre écossais est le fils d’un ancien international écossais, Bryan Redpath. Ce dernier a joué soixante fois pour le XV du Chardon, en tant que demi de mêlée. À la fin des années 1990, Bryan Redpath joue pour le RC Narbonne. C’est à ce moment que son fils, Cameron voit le jour. Néanmoins, si son père est Écossais et qu’il est né en France, Cameron Redpath a grandi en Angleterre.

Cameron Redpath a donc eu le choix entre jouer pour l’Écosse, l’Angleterre ou la France. Comme on a pu le voir, le centre de Bath, formé à Sale, avait pris la décision de jouer pour la Rose, avant de finalement se tourner vers le Chardon. Récemment, le joueur s’est exprimé sur sa motivation. « Je pense que c’est le bon moment pour commencer à jouer au niveau international ». Un choix donc motivé par la concurrence. En effet, actuellement, l’Angleterre ne manque pas de joueurs au poste de centre. Entre Owen Farrell, Henry Slade, Manu Tuilagi, et… Ollie Lawrence, difficile de faire son nid. En revanche, l’Écosse se cherche encore et n’a pas vraiment de joueurs établis au centre de son attaque.

Des joueurs qui ont explosé très jeunes

À seulement 21 ans, les deux centres vont effectuer leur premier match de Calcutta Cup. Ça ne fait donc pas très longtemps qu’ils se trouvent dans le circuit. Pour Ollie Lawrence, cela fait environ deux ans qu’on en entend parler. En effet, le joueur des Warriors de Worcester fait déjà beaucoup de bruit outre-Manche. Et le sélectionneur du XV de la Rose, Eddie Jones, a déjà un œil sur lui depuis longtemps. À 18 ans, Ollie Lawrence faisait déjà partie des rassemblements de l’équipe nationale, en tant qu’ « apprenti ». Des expériences qui l’ont sûrement aidé à progresser. En novembre dernier, le centre a pu enfin effectuer ses premières sélections. Il a d’abord débuté sur le banc, lors d’une rencontre face à l’Italie. Par la suite, il a joué son premier match, en tant que titulaire, contre la Géorgie.

Quant à Redpath, le centre écossais est vierge de toute sélection. Néanmoins, il aurait pu devenir international anglais, à seulement 18 ans ! Effectivement, en 2018, Eddie Jones avait sélectionné le natif de Narbonne dans son groupe pour une tournée en Afrique du Sud. Malheureusement, ce dernier s’est blessé et a dû rester à quai. Demain, face à l’équipe dans laquelle il aurait pu jouer, Redpath jouera son premier match pour l’Écosse.

Deux profils différents mais tous deux complets

Outre leur belle histoire, les deux rookies sont des joueurs qui intéressent beaucoup leur coach respectif. De plus, il s’agit de deux profils assez opposés. En effet, l’Écossais mesure 1,88 m et pèse 95 kilos quand Lawrence mesure 1,80 m pour 100 kilos. D’une part, Cameron Redpath a un profil de cinq-huitièmes, c’est-à-dire de deuxième ouvreur. C’est un joueur qui a déjà joué quelques rencontres au poste d’ouvreur. Comme le dit Greg Townsend, le sélectionneur de l’équipe d’Écosse, Redpath est un joueur complet qui possède une belle gamme technique. « Cameron a déjà joué ouvreur. Il est très bon balle en main, à l’aise pour faire des passes des deux côtés et possède un bon jeu au pied court. En défense, il a l’intelligence et la technique. »

D’autre part, comme on peut l’imaginer avec son gabarit, Ollie Lawrence a davantage un profil de casseur de lignes. Selon son entraineur, il amène un vrai plus dans la ligne arrière anglaise. « C’est un bon défenseur, qui sait faire les bonnes courses et qui va apporter du punch dans notre ligne de trois-quarts. » La comparaison est souvent faite avec Manu Tuilagi. En effet, c’est bien dans cette optique que Lawrence remplace le joueur des Leicester Tigers, blessé depuis quelques temps. Owen Farrell parle d’ailleurs « d’un joueur dévastateur » pour qualifier Lawrence. En plus d’être puissant, celui-ci possède de très bonnes qualités d’appuis et semble être à l’aise lorsqu’il s’agit de passer le ballon après contact. On a donc deux profils assez opposés, mais deux joueurs qui savent aller au-delà des profils stéréotypés qu’on leur donne.

Les futures stars de leur sélection ?

La Calcutta Cup de samedi pourrait être le début d’une longue et belle histoire. Une rivalité qui s’étirera sûrement sur quelques années. Néanmoins, les deux amis vont devoir prouver qu’ils méritent leur place. Ils vont devoir faire leur trou. Du côté de Gregor Townsend, on est confiant pour la suite. « Cameron peut devenir un des leaders de notre équipe pour les prochaines années. » Quant à Ollie Lawrence, il aura la tâche très difficile de faire oublier Manu Tuilagi. Pour les 150 ans de la rivalité rugbystique entre Anglais et Écossais, ce samedi, à Twickenham, Ollie Lawrence et Cameron Redpath ouvriront un nouveau chapitre…

À lire aussi

Alexandre Jeffroy


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une