Nous suivre

Boxe

Le combat du week-end : Katie Taylor vs Natasha Jonas, le sommet des légers

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Le combat du week-end : Katie Taylor vs Natasha Jonas, le sommet des légers
Photo Sky Sports

Boxe poids légers – Ce samedi soir, à Manchester, il ne s’agira pas de l’événement principal de la soirée. Pourtant, le combat entre l’Irlandaise Katie Taylor, peut-être la meilleure boxeuse du monde à l’heure actuelle, et la Britannique Natasha Jonas promet ! C’est une revanche entre deux combattantes qui s’étaient affrontées au Jeux Olympiques, neuf ans plus tôt. Tous les titres de championnes du monde de la catégorie des poids légers seront en jeu. 

Dans le monde de la boxe professionnelle, homme et femme confondus, il n’existe que deux athlètes qui possèdent, pour le moment, les quatre titres officiels de champion du monde. D’une part, il y a l’Américaine Jessica McCaskill chez les poids welters. D’autre part, l’Irlandaise Katie Taylor trône au sommet de la catégorie des poids légers. Non seulement elle est invaincue, avec 17 combats pour autant de victoires (6 KO), mais en plus, Ring Magazine l’a élu meilleure boxeuse de l’année deux fois d’affilée. La championne du monde est une vraie superstar de la boxe féminine. Face à elle, samedi, elle aura affaire à la Britannique Natasha Jonas (9v, 7KO, 1d, 1n), qui peut réaliser l’un des plus grands renversements de l’histoire de la boxe.

La revanche des Jeux Olympiques de Londres

Ces deux boxeuses, qui vont donc s’affronter samedi pour les titres IBF, WBC, WBA et WBO de la catégorie des poids légers, ont une vieille histoire commune. Cela remonte à leur période de boxeuse chez les amateurs. En effet, Katie Taylor et Natasha Jonas ont des parcours bien remplis en boxe amateur. Elles ont toutes les deux effectué au moins 80 combats (dont plus de 180 pour Katie Taylor !). Ces grandes carrières amateurs, dans des catégories de poids comparables, leur ont donné la possibilité de s’affronter à deux reprises. Dans les deux cas, Katie Taylor s’est imposée. Mais, la seconde fois reste davantage dans les mémoires, puisqu’il s’agissait d’un quart de finale aux Jeux Olympiques.

A Londres, en 2012, l’Irlandaise Katie Taylor l’avait emporté, aux points, sur le sol de la Britannique Natasha Jonas, au terme d’un combat épique. Lors de ces Olympiades, la native de Bray s’était même emparée de la médaille d’or. Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et les deux femmes ont parcouru un bon bout de chemin. « On est deux boxeuses totalement différentes maintenant », disait Natasha Jonas au média Behind The Gloves. Lors de la conférence de presse, ce jeudi, Katie Taylor a également pointé du doigt le fait qu’il s’agirait d’un autre combat. « C’était il y a neuf ans. On a beaucoup évolué depuis et on a développé une maturité grâce à l’expérience des combats pros. C’est un combat qui n’aura rien à voir ».

La suprématie de Katie Taylor

L’esprit de revanche est certainement présent, surtout chez Jonas, mais c’est vrai qu’il s’agit d’un contexte différent. C’est un championnat du monde en boxe professionnel avec deux combattantes bien plus expérimentées aujourd’hui. En effet, Katie Taylor boxe chez les professionnels depuis 2016. En cinq années à peine, elle a réussi à réunifier tous les titres de championne du monde chez les poids légers. La manière est également impressionnante. Depuis 2018, elle enchaîne les combats de haut niveau, comme la double confrontation face à la Belge Define Persoon (44v, 18KO, 3d). La boxeuse de 34 ans vit ses meilleures années. « J’ai montré le meilleur de moi sur mes dernières performances ».

Elle souhaite prolonger sa suprématie et battre les meilleures de sa catégorie. En conférence de presse, lorsque l’on a demandé à l’Irlandaise si elle mesurait le danger de Jonas, elle a rétorqué. « Oui, c’est pour cela qu’on a pris ce combat. On ne prend jamais des combats faciles. » Effectivement, Natasha Jonas (36 ans) ne représente pas du tout la facilité. C’est une boxeuse fausse patte et puissante, qui se trouve dans le top 10 de la catégorie. Sa seule défaite remonte à 2018. C’était face à la Brésilienne Viviane Obenauf (14v, 7KO, 6d). Jonas s’était inclinée par KO technique  au 4ème round. Et puis lors de son dernier combat, la native de Liverpool n’est pas passée loin de décrocher un titre de championne du monde.

« Ce n’est qu’une humaine »

C’était dans la catégorie juste en-dessous, chez les poids super-plumes, et face à sa compatriote Terri Harper (11v, 6KO, 1n), l’été dernier. Les deux pugilistes s’étaient quittées dos au dos, mais Harper gardait sa ceinture WBC. Huit mois plus tard, Natasha Jonas a une nouvelle opportunité de disputer un championnat du monde. « C’est le plus grand moment de ma carrière», disait-elle à Behind The Gloves. Il va falloir réaliser un exploit pour battre une boxeuse aussi complète que Katie Taylor. Mais pour la Britannique, Taylor « n’est qu’une humaine ».

C’est une bonne manière de relativiser, d’autant qu’elle a conscience de ses atouts. « C’est de la boxe et, vous savez, un coup peut tout changer. Je pense que j’ai la puissance suffisante pour l’arrêter. » C’est un combat de haut niveau qui nous attend samedi soir, à Manchester. D’un côté, Katie Taylor souhaite inscrire un peu plus son nom dans l’histoire de la boxe féminine. De l’autre, Natasha Jonas veut provoquer un tremblement de terre dans le monde du noble art. Le combat aura lieu samedi soir, à la Manchester Arena, et sera en sous-carte du combat masculin poids lourds entre Dereck Chisora et Joseph Parker.

Katie Taylor vs Natasha Jonas, le bilan - Photo The Sun

Katie Taylor vs Natasha Jonas, le bilan – Photo The Sun


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une