Nous suivre

Badminton

Le programme des Yonex Internationaux de France de Badminton

Publié le

Le programme des Yonex Internationaux de France de Badminton
Photo Icon Sport

BADMINTON – Du 26 au 31 octobre 2021, les Yonex Internationaux de France se dérouleront au stade Pierre de Coubertin à Paris. Les meilleurs mondiaux seront là pour un programme alléchant.

Devenus depuis plus de 10 ans une des 12 plus grandes étapes du circuit international, les Internationaux de France sont une référence dans le monde du badminton. La salle Pierre de Coubertin à Paris accueille encore cette année un évènement qui rassemble les meilleurs joueurs au monde sur les cinq tableaux (simple hommes, simple dames, double hommes, double dames et double mixte). Sur l’édition précédente en 2019, sur 6 jours de compétition 24 pays étaient représentés, avec 19 000 spectateurs présents et 154 matchs joués.

Les meilleurs mondiaux seront là chez les hommes

En simple hommes, le n°1 mondial Kento Momota (Japon) sera présent, tout comme le Danois Viktor Axelsen (n°2 et champion olympique). Les deux hommes se retrouveront peut-être pour une revanche, quelques jours après leur affrontement en finale de l’Open de Danemark, où Axelsen est sorti victorieux. Les spectateurs présents à Coubertin en auront à coup sûr pour leur argent si pareil affrontement venait à se reproduire.

Au premier tour, Momota rencontrera l’Indien Srikanth Kidambi (n°14), vainqueur à Paris en 2017. Anders Antonsen (n°3) et Jonathan Christie (n°7), médaillé d’argent aux Internationaux de France 2019, font également partie de ce haut de tableau. À noter que Chou Tien Chen (n°4 – Taipei) pourrait retrouver sur sa route en quarts de finale l’Indonésien Anthony Sinisuka Ginting (n°5), en bronze en 2019 et aux Jeux de Tokyo, pour un choc qui s’annoncerait explosif.

Côté français, trois hommes seront à domicile lors de ces Internationaux de France : Toma Junior Popov (n°34), Brice Leverdez (n°37) et Thomas Rouxel (n°42). Leurs parcours respectifs ne seront évidemment pas simples et il leur faudra sortir des rencontres de haut vol pour accéder au tableau final.

Chez les femmes, trois Françaises au programme

Nous l’avions vu à Tokyo et elle n’avait pas démérité : la Bretonne Qi Xuefei, 41ème mondiale, a finalement déclaré forfait. Pour la remplacer c’est finalement Yaelle Hoyaux (n°74) qui sera présente en dernière minute à Coubertin pour porter les couleurs bleu-blanc-rouge. Elle sera accompagnée de Marie Batomene, 59ème mondiale et de Léonice Huet (n°69). Dans les autres joueuses en lice pour le simple dames, la tenante du titre An Se Young (n°8) viendra remettre son titre en jeu. Sa partie de tableau sera relevée avec une confrontation possible avec la danoise Mia Blichfeldt (n°12) dès le second tour.

Tête de série n°1 de la compétition et numéro 5 mondiale, Akane Yamaguchi (Japon) retrouvera pour son premier match la Coréenne Kim Gaeun (n°17), qu’elle a battue aux Jeux Olympiques cet été. L’Indienne V. Sindhu Pusarla (n°7), classée tête de série n°3, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo, sera dans une partie de tableau plus facile qui devrait lui permettre d’atteindre les quarts de finale.

Trois paires bleu/blanc/rouge en place pour le double hommes

En double hommes, les numéros 1 mondiaux Sukamuljo/Gideon, vainqueurs sur la dernière édition, auront un tableau favorable qui devrait leur permettre d’atteindre les quarts sans difficultés. La paire médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo, Chia/Soh (n°8) peut espérer monter sur le podium avec une première confrontation face à leurs homologues malaisiens Goh/Low. En cas de victoire ils pourraient rencontrer les Français Corvée/Labar (n°116) au second tour, qui ont les moyens de gagner leur premier match face à une autre paire malaisienne, classée 153ème mondiale. Les Indiens Shetty/Rankireddy (n°10), finalistes de la dernière édition, peuvent prétendre également à une place dans le dernier quart.

L’Europe sera notamment représentée par la paire danoise Astrum/Rasmussen (n°11) qui devrait passer les premiers tours pour ensuite affronter normalement les numéros 2 mondiaux Setiawan/Ahsan (Indonésie), 4èmes aux Jeux de Tokyo. Enfin, côté français, les paires Christo Popov/Toma Junior Popov (n°39) et Fabien Delrue/William Villeger (n°89) devront batailler et sortir un exploit pour se passer au tour suivant.

Peu de Tricolores dans les deux derniers tableaux

En doubles dames, le tableau est également très relevé. Lee Sohee et Shing Seungchan, 4èmes mondiales et classées têtes de série n°1, pourraient croiser la route des sœurs Stoeva (n°12, tête de série n°5) dès les quarts de finale. Au niveau des paires françaises, deux équipes étaient engagées. Léa Palermo/Delphine Delrue ont dû déclarer forfait suite à la blessure de Léa Palermo (rupture des ligaments croisés et déplacement du ménisque). Néanmoins, la paire Anne Tran/Margot Lambert (n°356) sera bien opposée aux Anglaises Smith/Birch (n°14, têtes de séries n°6). Au vu des rankings respectifs, une surprise est malheureusement peu probable pour nos tricolores.

En double mixte, la paire indonésienne Jordan/Oktavianti (n°4) viendra défendre son titre à Paris. Tête de série n°2, ils devraient accéder facilement aux quarts de finale. Les n°3 mondiaux et vainqueurs des finales du World Tour 2020, Puavaranukroh/Taerattanachai (n°3 et têtes de séries n°1 – Thaïlande) seront favoris de la compétition. À noter que le Français Ronan Labar sera associé à l’australienne Gronva Somerville dans ce tableau de double mixte.

Malheureusement, la paire française Thom Gicquel/Delphine Delrue (n°10), qui était pourtant classée têtes de séries n°6, a du déclarer forfait à la dernière minute, suite à une lésion au grand adducteur contractée par Thom Gicquel. Un coup dur pour Thom et un nouveau coup du sort du destin pour Delphine, qui aurait du jouer sur deux tableaux en double mais a vu ses deux partenaires se blesser quelques jours avant le début de la compétition.

Début de la compétition au stade Pierre de Coubertin ce mardi 26 octobre avec les 16èmes de finales, de 10h à 19h. Les finales auront lieu le dimanche 31 octobre, de 13h à 18h.


Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une