Nous suivre

Rugby à XV

Le Super Rugby 2022 aura-t-il lieu sous son format initial ?

Publié

le

Le Super Rugby 2022 aura-t-il lieu sous son format initial
Photo Icon Sport

SUPER RUGBY – Hier soir, le gouvernement néo-zélandais s’est prononcé concernant les conditions d’ouverture de ses frontières en raison du contexte sanitaire. Parmi ces mesures, les sept jours d’isolation à domicile pour les ressortissants étrangers ont été maintenus jusqu’en avril 2022, jetant un doute sur la tenue du Super Rugby 2022, qui doit démarrer en février prochain.

Alors que dimanche dernier, l’ensemble des équipes participantes au Super Rugby 2022 annonçaient leurs squads et leurs recrues pour cette compétition, voilà une nouvelle qui devrait en refroidir plus d’un. Hier soir, Chris Hapkins, ministre du gouvernement néo-zélandais, a effectué une mise au point concernant le contexte sanitaire. Dans son discours, il a annoncé que le pays allait poursuivre sa volonté de protéger ses frontières, en continuant d’imposer des restrictions d’isolation pour l’année prochaine, à tout ressortissant étranger. L’exigence d’auto-isolement de sept jours a été maintenue pour tout ressortissant étranger souhaitant se rendre en Nouvelle-Zélande, y compris les résidents néo-zélandais, ce qui lance un doute sur la tenue de plusieurs compétitions sportives.

Le Super Rugby 2022 dans le flou

De ce fait, l’interrogation se pose sur la tenue du Super Rugby 2022. Cette édition verra s’affronter des équipes néo-zélandaises, australiennes, ainsi que les Fijian Drua et les Moana Pasifika. La première journée a été annoncée, les Hurricanes se déplaceront en Australie pour affronter les Waratahs et les Chiefs se rendront à Brisbane pour affronter les Reds de Taniela Tupou. Si les équipes sportives doivent respecter l’isolement de sept jours, il sera pratiquement impossible pour la SANZAAR, organisateur du Super Rugby de lancer la saison 2022. Prenons le cas des Hurricanes, qui reçoivent les Chiefs à Wellington lors de la deuxième journée. S’ils respectent les sept jours d’isolement suite à leur retour d’Australie, ils ne pourront pas disputer leur deuxième match face aux Chiefs.

La situation va créer des maux de tête immédiats en Nouvelle-Zélande. les Moana Pacifika, qui avaient hâte de faire leurs débuts dans cette compétition depuis plusieurs années, seront baséS à Auckland, et auront également des difficultés sur ce point. La ministre des Sports, Grant Robertson, a par ailleurs indiqué au média local New Zealand Herald qu’aucune exemption d’isolement ne serait accordée aux équipes sportives.

Comme vous, je veux que la compétition du Super Rugby 2022 ait lieu, mais nous sommes toujours guidés par les conseils du ministère de la santé et cela a été le cas tout au long de cette crise sanitaire. Le ministère de la santé a toujours souhaité conserver cette durée d’auto isolement de sept jours, donc pour les équipes sportives ce sera la même chose.

Du côté de Chris Lendrum, directeur général de la haute-performance à la fédération néo-zélandaise de rugby, c’est la douche froide.

Comme d’autres organisations et entreprises sportives nationales, nous attendons des indications sur le plan de réouverture des frontières du pays. Nous sommes en train de digérer l’annonce du gouvernement et ce que cela engendre pour le rugby néo-zélandais, et notamment le Super Rugby 2022. Les nouvelles prononcées par le gouvernement peuvent affecter drastiquement le déroulement de la compétition, car les premiers matchs ont lieu le 18 février. Désormais, nous sommes dans l’attente d’informations supplémentaires de la part du gouvernement, et nous continuerons à travailler sur un plan d’urgence avec l’ensemble de nos partenaires clés.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une