Nous suivre

Actualités

Les Bleues irrésistibles face aux Black Ferns !

Publié le

L’équipe de France féminine a créé l’exploit face aux Black Ferns ! Une victoire pleine de panache, 30 à 27 face aux championnes du monde. Formidable !

Comme le week-end dernier à Toulon, les Bleues ont parfaitement débuté leur rencontre, irréprochables dans l’engagement et le jeu. Si elles n’avaient pas réussi à bonifier leurs temps forts lors du premier test, elles ont cette fois-ci fait reculer les Black Ferns derrière leur ligne d’essai dès la 8ème minute de jeu. Pragmatiques, les Françaises concassaient les Néo-Zélandaises sur un ballon porté, et c’est la Caennaise Julie Duval qui aplatissait derrière la ligne. Un essai transformé par Caroline Drouin (7-0, 9′). Une entame parfaite pour des Tricolores enragées.

Mais les championnes du monde ne s’en laissaient pas compter pour autant. Les Black Ferns investissaient le camp bleu et après une longue séquence de jeu, la centre Stacey Waaka marquait tout en puissance sous les poteaux français. L’essai était transformé par Cocksedge (7-7, 15′). Quelle réaction et quel spectacle dans un premier quart d’heure fou !

Des Bleues déchaînées

Une réponse néo-zélandaise qui n’avait aucune incidence sur l’envie des Tricolores. Toujours à la pointe du combat, le pack de l’équipe de France laminait de nouveau la mêlée des Black Ferns. Pauline Bourdon éjectait et le ballon arrivait dans les mains de Maelle Filopon. La centre réalisait un slalom dans la défense des visiteuses pour allait inscrire le deuxième essai des Bleues, transformé une nouvelle fois par Caroline Drouin, (14-7, 27′). Un exploit individuel gâché par la blessure de l’Iséroise au moment d’aplatir. Elle sera finalement remplacée par Yanna Rivoalen. Sur la même action, l’ailière Ayecha Leti I’Iga écopait d’un carton jaune, coupable d’un plaquage haut sur Filopon.

Trois minutes plus tard, les Bleues bonifiaient cette supériorité numérique. Après un gros travail de Lenaïg Corson, Romane Ménager allait inscrire le troisième essai des Françaises après une chevauchée fantastique de 40m. Si Caroline Drouin ne transformait pas, France Féminines menait 19-7 après une demi-heure de jeu. Mais une nouvelle fois, les quintuples championnes du monde réagissaient. Une séquence au ras, usante pour les coéquipières de Safi N’Diaye, et c’est Faamausili qui passait la ligne. Un essai transformé par Cocksedge, et l’équipe de France rentrait aux vestiaires en menant au score (19-14). Logique, au vu de la débauche d’énergie des Françaises.

Un début de deuxième période détonnant

Et c’est peu de le dire. A peine le coup d’envoi donné, les Bleues et Caroline Boujard sonnaient la charge. Cette dernière tapait à suivre dans le dos de la défense néo-zélandaise et à la course, l’ailière Ian Jason était la première sur le ballon dans l’en-but des Black Ferns. Mais après arbitrage vidéo, l’essai était refusé, une décision discutable mais qui ne refroidissait pas les ardeurs tricolores. Trois minutes plus tard, Lenaïg Corson, encore elle, transmettait à Caroline Drouin le long de la ligne de touche. Le Rennaise s’en allait marquer en coin. Si elle ne transformait pas, elle permettait aux siennes de respirer de nouveau (24-14, 47′).

Derrière, les joueuses du pays au long nuage blanc appuyaient sur l’accélérateur après avoir été étouffées par des Bleues intenables. Après un ballon porté qui resserrait la défense tricolore, les Néo-Zélandaises jouaient au large et Winiata terminait dans l’en-but. Un essai une nouvelle fois transformé par Cocksedge, et les Black Ferns recollaient à 3 points, (24-21, 50′). Ces dernières parvenaient même à égaliser cinq minutes plus tard suite à une pénalité de Cocksedge, (24-24, 55′). Tout restait à faire à 25 minutes du terme de la rencontre.

Une fin de match irrespirable pour un exploit

Et le Stade des Alpes était en ébullition lorsqu’à l’heure de jeu, Caroline Drouin redonnait l’avantage à l’équipe de France (27-24). Après une très belle séquence tricolore, la centre Ruahei Demant recevait à son tour un carton jaune. Une nouvelle supériorité numérique que les Bleues vont bonifier à la 69ème minute de jeu, puisque Caroline Drouin passait trois nouveaux points, (30-24). Deux minutes plus tard, Cocksedge répondait à la Rennaise, (30-27, 72′). Les Bleues, héroïques, tiendront ce score jusqu’au bout, pour une victoire historique. Un exploit majuscule pour le rugby féminin.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
Grand Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Grand
Invité
Grand

Pourquoi nous n avons rien vu sur la chaine télé prévue pour cela c est a dire France 4??????

Fil Info

Actus à la une