Nous suivre

JO Tokyo 2020

Les Frenchies de Tokyo : David Gaudu, le petit prince de Bretagne

Vincent Soubabère

Publié

le

Les Frenchies de Tokyo David Gaudu, le petit prince de Bretagne
Photo Icon Sport

JO DE TOKYO 2020 – A quelques jours du début de la compétition, Dicodusport vous présente des athlètes français qui arrivent à Tokyo avec de grandes ambitions. Ici, focus sur David Gaudu, cycliste de la formation Groupama-FDJ.

Une progression linéaire

Le Breton commence le vélo à l’âge de six ans. Il est inscrit dans le club de sa ville de naissance, la Landivisienne cycliste. En 2013, à 16 ans, il débute chez les juniors et rejoint l’UC Briochine. Dès sa première saison, il s’illustre en remportant le Grand Prix de la Mine de Poullaouen. Il reçoit rapidement le surnom de petit prince de Bretagne. L’année suivante, il est sélectionné pour la première fois avec l’équipe de France junior mais ne peut faire mieux qu’une 27ème place. En 2015, il rejoint Côtes d’Armor-Marie Morin pour sa première saison chez les espoirs.

C’est l’année suivante qu’il lève les bras à de nombreuses reprises sur le circuit amateur, mais également sur la coupe des nations espoirs avec sa victoire sur la deuxième étape et au général de la course de la paix. Il participe en août avec l’équipe de France espoirs au Tour de l’Ain, qu’il termine cinquième. Mais c’est surtout sur le Tour de l’Avenir que David Gaudu va frapper fort. Cette compétition, qui s’apparente à un petit Tour de France chez les espoirs, est une course très importante.

Le Breton la remporte et devient le premier cycliste à gagner deux manches de la Coupe des nations espoirs la même année. Cette bonne saison lui permet de devenir stagiaire chez FDJ dès le premier août puis de signer définitivement en 2017. Lors de sa première année chez les professionnels, David Gaudu réalise quelques performances intéressantes comme sa dixième place sur l’étape reine du Tour de Romandie, sa neuvième position sur le Flèche Wallonne ou encore son Tour de l’Ain où il termine second derrière son leader Thibaut Pinot.

En 2018, il continue sa découverte du monde pro et dispute notamment son premier Tour de France qu’il finit 34ème. On lui donne également plus de responsabilités en lui confiant le rôle de leader sur une course World Tour pour la première fois : le Tour de Catalogne. Il le termine 12ème.

Un espoir devenu grand

2019 est l’année de la révélation. Dès le mois de février, il surprend tout le monde en terminant troisième de l’UAE Tour derrière Primoz Roglic et Alejandro Valverde. Il remporte son premier succès en World Tour début mai sur le Tour de Romandie, s’adjugeant la troisième étape. Pour la seconde fois consécutive, il dispute le Tour de France avec un nouveau rôle cette fois-ci : celui de dernier coéquipier pour Thibaut Pinot.

Durant cette édition de la Grande Boucle, il réalise un travail exceptionnel sur l’étape du Tourmalet où son leader s’impose. Désormais connu du grand public, il entame la saison 2020 en étant attendu par les supporters français, notamment sur le Tour. Mais le Breton manque de chance et tombe dès la première étape avant d’abandonner. Ce n’est que partie remise, puisque David Gaudu est aligné sur le Tour d’Espagne et montre le meilleur de lui-même pendant trois semaines. Il s’impose en échappée sur les étapes 11 et 17. Il termine également huitième du classement général.

2021 dans la cour des grands

Cette saison, il démarre bien en remportant la Classic de l’Ardèche, mais est contraint à l’abandon sur Paris-Nice. Le 10 avril, il réalise un numéro sur le Tour du Pays Basque, s’imposant sur la sixième étape devant Primoz Roglic et prenant la cinquième place au général. S’ensuit une campagne des classiques ardennaises réussie, avec une septième place sur la Flèche Wallonne et un podium sur Liège-Bastogne-Liège.

Il continue ses bonnes performances sur le Dauphiné avec une neuvième place et une première position au classement des jeunes. Il participe à son quatrième Tour de France, cette fois-ci en tant que leader pour le général. Mais le Breton est malade dans les Alpes. Il tente de remporter une étape dans les Pyrénées mais n’y parvient pas malgré de belles chevauchées. En forme en troisième semaine de la Grande Boucle, il se rend aux JO en tant que leader de l’équipe de France et figure parmi les prétendants à la médaille olympique. L’exploit est-il en marche ?


Journaliste/rédacteur depuis août 2018 - Passionné de sport depuis tout petit, je me suis logiquement tourné vers le journalisme sportif depuis août 2018. Grand supporter des Girondins, je suis aussi un fan de football. Je pratique le tennis et suis l'actualité de la petite balle jaune. En juillet, vous risquez de me croiser sur les routes du Tour.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une