Les régates de Médias Aviron #7 : mars, ses giboulées et ses zones…


Chaque mois, retrouvez « Les régates de Médias Aviron », votre tour d’actualité de la sphère aviron en quelques lignes et réalisé par une équipe de spécialistes. Pour ce septième volet, retour sur les sélections en skiff ou en deux sans barreur qui ont eu lieu au mois de mars. 

Après un mois de février national avec les championnats de France d’aviron indoor, c’est davantage au local que s’est déroulé le mois de mars, avec deux rendez-vous cruciaux dans la saison.

Après les roues d’ergo, les pelles dans l’eau ! Les rameurs français ont repris le chemin des bassins désormais plus cléments côté niveau et débit. En skiff ou en deux sans barreur, ils ont suivi le parcours du chemin de sélection. Car après le test ergométrique, c’est en bateau que continue à se mesurer la performance et le niveau du travail hivernal.
Première étape du mois de mars : les têtes de rivière interrégionales. Car avant d’atteindre le rendez-vous national de Cazaubon, dans le Gers, c’est au local que chacun doit batailler pour démontrer ses mérites. Caen, Toul, Marignane, Sainte-Livrade ont ainsi accueilli l’épreuve sur 6 000 mètres, véritable contrôle d’entraînement et première jauge avant le rendez-vous suivant : les championnats de zone.

Le territoire national est en effet divisé en quatre zones : Nord-Est, Nord-Ouest, Sud-Ouest et Sud-Est. Gravelines, Mantes-la-Jolie, Cazaubon et Aiguebelette (où la neige s’était invitée à la fête) ont été le théâtre des premiers affrontements sur 2 000 mètres de la saison, avec un enjeu capital : gagner un ticket pour les championnats de France bateaux courts qui se tiendront à Cazaubon du 13 au 15 avril. L’occasion pour esquisser une première ébauche de la hiérarchie nationale dans les différentes disciplines, même si celle établie l’an passé est pour l’instant plus ou moins respectée. La grande inconnue : qui sera en finale du skiff poids léger aux côtés de Pierre Houin, leader incontesté de la catégorie ? Pas de certitude pour l’instant.

Mars est aussi le mois où la Fédération Française d’Aviron se réunit en assemblée générale. Un rendez-vous traditionnel, formel mais au cours duquel elle a dévoilé sa nouvelle identité visuelle. Une nouvelle charte graphique, une déclinaison dans les ligues et les comités départementaux, deux nouveaux logos : un pour la fédération et un pour l’équipe de France. Avec justement le retour du mot « fédération » dans cette identité. Une coupure graphique avec le passé qui a fait beaucoup parler.

Médias Aviron

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des