Nous suivre

Actualités

Les tops et flops de La Rochelle – Toulon (30-21)

Flo Ostermann

Publié

le

Top 14 – Vainqueur dans la douleur de Toulon (30-21), La Rochelle réalise la bonne opération de ce samedi en prenant provisoirement la troisième place. Les tops et flops de la rencontre.

👍 Les tops

Raphaël Lakafia avait sonné la charge

Symbole du léger mieux toulonnais depuis le début du printemps, le troisième ligne Raphaël Lakafia n’a pas démérité dans cette rencontre. Auteur en force de l’essai des siens en première période (16′), l’ancien Parisien s’est aussi signalé en défense et dans le combat. L’une des rares satisfactions côté varois ce soir.

Kerr-Barlow, le facteur X rochelais

Les Jaune & Noir avaient besoin d’un coup de boost après une première période insipide, ce soir, il se nommait Tawera Kerr-Barlow. Le demi de mêlée néo-zélandais de 28 ans, entré en lieu et place d’un Alexi Balès transparent lors du premier acte, a changé la face d’une rencontre bien mal engagée pour les locaux. Décisif sur l’essai de Murimurivalu avec son coup de pied rasant (44′), l’ancien joueur des Chiefs s’est ensuite montré opportuniste en inscrivant le deuxième essai rochelais (53′). Sans lui, La Rochelle n’aurait sans doute pas décroché cette victoire cruciale.

La bonne opération des Maritimes

Malgré une première période totalement ratée, La Rochelle s’est imposée avec le cœur à Deflandre ce samedi soir. Plus qu’une victoire, c’est aussi un joli coup sur le plan comptable, puisque la bande à Arthur Retière remonte provisoirement à la 3ème place du classement (66 points). Avec certes un match de plus que Lyon (65 points) et le Racing 92 (63 points), qui accueilleront respectivement l’UBB et le Stade Français demain, le Stade Rochelais se donne un bon bol d’air dans la course aux phases finales.

 

👎 Les flops

Une première mi-temps calamiteuse

Un festival d’approximations, des turn-overs stériles, une conquête bien triste des deux côtés, le premier acte entre Rochelais et Toulonnais ne restera pas dans les annales du Top 14, loin de là. La Rochelle, sous tension et fébrile face à un Toulon plein d’envie mais maladroit. Bref, une purge qui a pris une autre tournure en deuxième période. Et heureusement !

A l’arrière, Anthony Belleau a ramé

Titularisé pour la première fois en professionnel au poste d’arrière, l’international Anthony Belleau n’a pas vraiment passé une bonne soirée. Battu trop facilement sur le coup de pied de Tawera Kerr-Barlow pour l’essai de Kini Murimurivalu (44′), l’ouvreur de métier a souvent été à contre-temps sur les lancements de jeu varois, mais aussi sur la couverture du fond du terrain. Le flop, finalement, vise avant tout le choix de Patrice Collazo plutôt que la prestation d’ensemble d’Anthony Belleau. Difficile de lui en vouloir pour être honnête. Son calvaire a pris fin avant l’heure de jeu (56′).

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une