Nous suivre

Actualités

Ligue 1 : Gourvennec écarté à Bordeaux, seul responsable ?

Romain Delanis

Publié

le

Depuis ce matin, Jocelyn Gourvennec n’est plus l’entraîneur de Bordeaux. La défaite de trop à domicile face à Caen mardi (0-2), qui vient condamner le technicien en poste depuis 2016. Les noms de Michel Preud’homme (ancien coach du FC Bruges) et d’Élie Baup sont annoncés pour lui succéder.

Bordeaux n’avançait plus

6èmes à l’issue de la saison 2016-2017, les Bordelais semblaient revigorés par l’arrivée de l’ancien coach de Guingamp. Du jeu, des initiatives, de la solidité, rien ne laissait envisager ce qu’il se passe aujourd’hui en Gironde. L’élimination contre Vidéoton au 3ème tour de qualification de l’Europa League ne donnait pas le bon tempo pour les Girondins cet été. Et ceci s’est confirmé.

Aujourd’hui, Bordeaux se retrouve 13ème à 2 points de la zone rouge, 6 victoires seulement, 5 nuls, 10 défaites. Dans un championnat de Ligue 1 où tout va vite, le bateau bordelais n’est pas loin de sombrer. Sur le papier, les Girondins sont pourtant séduisants : un entraîneur français en vogue, des cadres internationaux (Costil, Toulalan) et forcément Malcom, Brésilien de 20 ans, déjà sollicité dans l’Europe entière par les plus gros clubs. Face à tant de défaillances, le club au 7ème budget de Ligue 1 (environ 65 millions) cherche des solutions. Sur les 14 derniers matches de Bordeaux en Ligue 1, seulement deux se sont soldés par des victoires (le 28 novembre contre Saint-Étienne, 3-0, et le 13 janvier à Troyes, 0-1) ! Si Nicolas de Tavernost, président de M6 et actionnaire majoritaire de Bordeaux a longtemps soutenu son entraîneur, la décision de le remplacer s’est faite naturellement ces derniers jours afin de remettre Bordeaux à l’endroit et d’éviter la catastrophe vers un destin malheureux pour un club historique du championnat de France.

A qui la faute ?

Il est vrai que de se séparer de son entraîneur apparaît comme une solution de facilité pour les clubs. Finalement, il est difficile de penser que Jocelyn Gourvennec n’était pas l’entraîneur qu’il fallait aux Girondins de Bordeaux. Surtout après une saison 2016-2017 qu’il est possible de qualifier comme « réussie », mais aussi par rapport à son impact interne et ses idées de jeu en complémentarité avec l’image que le club bordelais souhaite véhiculer. Dans son ensemble, Bordeaux apparaît sans ambitions véritables. Où est la vraie place des Girondins en Ligue 1 ? Les joueurs ont-ils lâché Gourvennec sur cette première partie de saison difficile ?

L’entraîneur breton semblait bien trop dépendant de la volonté de ses joueurs, dans un effectif qui manque de profondeur. Si de nombreuses offres sont arrivées pour Malcom, dépassant les 30 à 40 millions, pourquoi ne pas l’avoir vendu ? Toute une stratégie étonnante qui finalement conduit Bordeaux vers l’inconnu et surtout vers la deuxième moitié du classement de Ligue 1. De plus, cette situation force la direction des Girondins à réagir dans l’urgence : éviction de l’entraîneur, mercato hivernal compliqué… Si la patience est de mise, Bordeaux ne doit pas traîner et se recréer en quelques jours.

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une