Nous suivre

Football

Ligue 1 : le FC Metz, la surprise du chef version Grenat

Publié

le

Ligue 1 - Le FC Metz, la surprise du chef version Grenat
Photo AFP

FOOTBALL – Actuellement 5ème de Ligue 1 après 27 journées de championnat et une victoire à Bordeaux (1-2) ce week-end, le FC Metz réalise une saison inespérée. Mais surtout passionnante. Les hommes de Frédéric Antonetti peuvent légitimement se mettre à rêver d’Europe.

Joueuse, créative, solide … Cette équipe de Metz sait tout faire

Rares sont les pronostiqueurs à avoir positionné Metz dans la première partie de tableau en fin de saison 2020/2021 de Ligue 1. Et pourtant, les Mosellans sont aujourd’hui en bonne posture pour lutter pour une qualification en Europa League. Après une victoire amplement méritée (la 11ème de la saison) à Bordeaux, avec une deuxième mi-temps de qualité, le FC Metz valide officiellement son maintien avec 41 points en 27 journées.

Oui, on parle bien ici du FC Metz, un habitué de l’ascenseur avec la Ligue 2. Pour sa deuxième saison consécutive dans l’élite, le club messin chamboule le haut du classement et c’est très rafraîchissant ! Les Grenats vivent actuellement leur meilleure saison depuis 97/98, où Metz avait loupé le titre de peu face au RC Lens. 23 ans après, les deux clubs surprises de la saison vont peut-être se jouer une place européenne d’ici la fin de la saison, pour le clin d’œil.

Jusqu’où ira le FC Metz ?

Méconnue, l’équipe du FC Metz mérite pourtant d’être bien suivie par les amateurs de ballon rond. Sous l’impulsion de l’habile et technique Farid Boulaya, maître du jeu côté messin, c’est une équipe travailleuse et rôdée tactiquement qui a mis en difficulté cette saison toutes les équipes venues à Saint-Symphorien, mais aussi hors de ses bases. 4ème défense (26 buts encaissés) du championnat derrière Lille, Paris et Lyon, Frédéric Antonetti a su trouver la bonne alchimie pour faire du FC Metz un poil à gratter constant pour ses adversaires : « C’est un groupe qui a envie de travailler, de progresser, qui ne rechigne pas. Et il est récompensé, tout simplement. On a des bons joueurs, qui s’affirment. »

15èmes la saison passée, les Grenats peuvent aujourd’hui souffler et jouer encore plus libérés dans une course potentielle à l’Europe : « On ne va pas s’enflammer, on a un staff qui a l’expérience pour éviter ça », disait Thomas Delaine, latéral gauche et buteur à Bordeaux dimanche. « Mais si on a une opportunité à saisir, on ne va pas s’en priver. » Il est clair que le chemin est encore long et que le FC Metz sera davantage attendu par ses adversaires. De plus, les sollicitations pour les joueurs messins vont s’intensifier à l’approche du mercato, de quoi potentiellement déstabiliser le collectif inexpérimenté des Grenats. Une chose est sûre, le sulfureux Frédéric Antonetti veille au grain et ne pense qu’à une seule chose, la réception d’Angers mercredi à 19h.

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une