Nous suivre

Actualités

Ligue 1 : le LOSC ne s’imaginait pas ça

Romain Delanis

Publié

le

Après le rachat du club par l’homme d’affaires luxembourgeois Gérard Lopez cet été, le LOSC ne se voyait certainement pas vivre un début de saison aussi galère. Au cœur de la tourmente, le club nordiste vient de se voir interdit de recrutement par la DNCG. Un choc que personne ne pouvait imaginer au commencement du projet.

Projet précis et ambitieux, montage financier flou

Mardi 12 décembre : la DNCG interdit le LOSC de tout recrutement et ce, dès ce mercato hivernal. Une décision qui étonne en interne, sachant que les dirigeants lillois préparaient avec ambitions le marché hivernal, 2 ou 3 joueurs étaient évoqués pour renforcer l’effectif du LOSC.

Alors qu’est-ce qui cloche à Lille ? Curieusement optimistes, les dirigeants et en premier lieu Marc Ingla (« dynamique positive ») ne veulent pas tirer la sonnette d’alarme. Et pourtant, le LOSC se retrouve aujourd’hui dans une position très délicate. Lorsque Lopez présente son projet, celui-ci semble prometteur : Marcelo Bielsa, recruter des jeunes joueurs au fort potentiel pour les revendre plus cher et viser le TOP 5. Et le plus gros souci pour le LOSC est ici. L’essentiel du projet économique est basé sur le projet sportif. Reprenons les bases du projet ci-dessus et décryptons-les au présent, 5 mois après la reprise du championnat.

Figure essentielle du projet de Gérard Lopez, Marcelo Bielsa n’est déjà plus l’entraineur du LOSC. Actuellement en discorde avec le club sur son départ, il réclame plus de 10 millions d’euros à son ancien club. Une première affaire à gérer des plus délicates sachant qu’aujourd’hui, Lille n’a pas de vrai entraîneur sur son banc, ni prévu les fonds pour dédommager l’argentin.

Marcelo Bielsa n’aura pas convaincu lors de son passage au LOSC – AFP

Thiago Maia, Luiz Araujo, Thiago Mendes, Nicolas Pépé… plus de 70 millions d’euros dépensés pour le lancement du projet « LOSC Unlimited » cet été. Avec beaucoup d’ambitions, mais finalement peu de certitudes. Force de constater qu’aujourd’hui, les jeunes n’ont pas encore eu la bonne idée de démontrer leur potentiel. Faute de temps ?

Enfin, en Ligue 1, le LOSC est englué dans le fond du classement. Si ces performances sont relativement meilleures depuis quelques temps (avec notamment une victoire à Lyon 1-2 le 29 novembre), les coéquipiers de Yassine Benzia restent 18ème et barragistes, avec 18 points. Pour y voir plus clair, Gérard Lopez n’a pas investi au LOSC avec ses propres fonds. Des emprunts ont été réalisés auprès de différents fonds, que l’homme d’affaires se voyaient rembourser grâce au projet sportif ficelé. Il n’en est rien pour la DNCG, qui satisfaite dans un premier temps, met aujourd’hui le LOSC face à ses vérités, notamment sur son ambition de 5ème place et sur la capacité de Gérard Lopez à soutenir financièrement le projet.

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une