Nous suivre

Football

Ligue 1 : Le passage à 18 clubs validé pour la saison 2023-2024

Maxime Cazenave

Publié

le

Ligue 1 : Le passage à 18 clubs validé pour la saison 2023-2024
Photo Icon Sport

C’était dans les tuyaux depuis de nombreux mois, c’est désormais officiel. La Ligue 1 va passer de 20 à 18 clubs à partir de l’édition 2023-2024.

Les dirigeants des 40 clubs professionnels de Ligue 1 et Ligue 2 ainsi que des représentants des joueurs, arbitres et entraîneurs se sont réunis par le biais d’une visioconférence ce jeudi. A l’ordre du jour, le principal élément était le vote concernant la réduction du nombre de clubs de Ligue 1. Comme souhaité par la chaîne Canal Plus et de nombreux dirigeants du football français, l’assemblée a voté favorablement à cette possibilité. Ainsi, avec plus de 98 % de votes pour (seul le FC Metz a voté contre), la mesure est désormais effective.

Une décision inévitable dans un contexte économique tendu

Pour sa mise en place, il faudra attendre la saison 2023-2024. Afin d’effectuer la transition, il y aura quatre descentes en Ligue 2 et deux montées en Ligue 1 lors de la saison 2022-2023. De son côté, la Ligue 2 conserve le même format à 20 clubs, mais la possibilité de réduire le nombre d’équipes sera étudiée à l’avenir. Pour ceux qui ont connu la Division 1 au tournant des années 2000, la version à 18 clubs n’est pas inconnue puisqu’entre 1997 et 2002, c’est ce format qui était utilisé.

Le contexte actuel du football français rendait cette décision inévitable. La crise sanitaire couplée aux reprises de clubs désastreuses, et à des gestions souvent hasardeuses, rendent la situation économique très difficile pour la plupart des équipes. La catastrophe industrielle de l’attribution des droits TV à Mediapro n’a fait que renforcer cette crise, tout en donnant plus de pouvoir à Canal Plus. Avec 18 clubs au lieu de 20, les équipes de l’élite bénéficieront donc d’une part du gâteau plus importante pour essayer de se refaire la cerise.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une