Nous suivre

Football

Ligue 1 : Lille, Lyon, Paris et Monaco, la bataille des 4

Romain Delanis

Publié

le

Ligue 1 - Lille, Lyon, Paris et Monaco, la bataille des 4
Photos Icon Sport

Lors de la 23ème journée de Ligue 1 Uber Eats qui s’est déroulée cette semaine, un fossé semble s’être créé entre les 4 premiers du championnat (Lille, Lyon, Paris et Monaco) et le reste des équipes. De quoi alimenter le rêve d’avoir une lutte finale avec ces 4 clubs jusqu’au titre en Ligue 1.

Le match nul de Rennes (37 points avec un match en moins) face à Lorient cette semaine a permis d’y voir plus clair dans la course au titre en Ligue 1. Lille, Lyon, Paris et Monaco semblent armés pour aller chercher la couronne de champion avec certainement un combat qui s’annonce mémorable.

Lille (1er – 51 pts) : le LOSC est armé pour y aller

L’équipe la plus plaisante de Ligue 1 à regarder jouer se verrait bien maintenir le cap de la 1ère place sans faire trop de bruit. Devant les gros budgets que représentent Paris, Lyon et Monaco, les Dogues continuent de développer un football attrayant sans oublier une assise défensive hors pair (2ème défense de Ligue 1 avec 15 buts encaissés).

Si Christophe Galtier se considère comme outsider dans la course au titre, nul doute que les Lillois auront leur mot à dire vers le titre de champion. Avec un effectif capable de jouer sur plusieurs tableaux (Ligue Europa face à l’Ajax, Coupe de France contre Dijon), le LOSC a démarré 2021 en trombe (5 victoires pour 1 défaite). Seul bémol, Lille se déplacera chez chacun de ses concurrents directs sur la suite du championnat (Monaco le 14/03, Paris le 4/04 et Lyon le 24/04). De toute façon, pour être champion, il faut battre tout le monde.

Le Turc Yazici réalise une excellente saison au LOSC – AFP


Lyon (2ème – 49 pts) : Rudi Garcia a trouvé la méthode

Fini le temps où Lyon n’arrivait pas à battre les « petits » de Ligue 1. Sans Europe cette saison, les Lyonnais se sont fixés des objectifs élevés pour tutoyer les sommets. Sans imaginer un titre potentiel, l’objectif se dirigeait vers les retrouvailles avec la Ligue des Champions. Si cet objectif est en bonne voie, le président Aulas se met doucement à rêver du titre, le dernier datant de 2008. Avec probablement l’effectif le plus complet de Ligue 1, Rudi Garcia a déniché la bonne formule pour emmener les siens cette saison.

Seulement deux défaites, un milieu de terrain flamboyant (Aouar, Paqueta, Mendes, Caqueret, Guimaraes) et les Gones ont fait du Groupama Stadium une forteresse (une défaite). De quoi saluer aussi le travail du directeur sportif Juninho. Côté calendrier, il semble favorable à Lyon qui recevra le PSG (21/03) et Lille (25/04) juste avant de se déplacer à Monaco (2/05). L’enchaînement de ces deux rencontres devrait être annonciateur d’une suite radieuse, ou pas.

Paqueta a transformé le milieu de terrain lyonnais depuis son arrivée chez les Gones cet été – AFP


Paris (3ème – 48 pts) : vite, la reconstruction

Thomas Tuchel parti, Mauricio Pochettino a du pain sur la planche du côté du PSG. Usés par la saison dernière et la campagne européenne, les Parisiens réalisent une saison en demi-teinte, tant au niveau comptable qu’au niveau du jeu. Inconstants comme récemment à Lorient, les coéquipiers de Neymar restent pour autant favoris de ce championnat.

Mais comme rarement, et tant mieux pour notre championnat, la concurrence est féroce autour du club de la capitale. Quoi de mieux pour ces compétiteurs pour aller chercher un 10ème titre de champion ? Pour cela, le nouveau coach argentin du PSG va devoir composer avec la Ligue des Champions, objectif annoncé du club. Entre blessures et méformes, le PSG n’est pas dans les meilleures dispositions en ce début février pour se lancer vers ses principaux objectifs. Pour la suite de la saison, les Parisiens recevront Monaco (21/02), iront à Lyon (21/03) et recevront Lille (4/04).

Le PSG attend beaucoup de Mbappé pour la deuxième partie de saison – AFP


Monaco (4ème – 45 points) : là où on ne l’attendait pas

Si le football n’était qu’attaque, la première partie de saison de l’AS Monaco aurait été réussie. Pourtant, le club monégasque a souffert pendant longtemps d’une défense fragile, qui pénalisait un football offensif et attrayant autour du duo Ben Yedder/Volland fringant (22 buts à eux deux depuis le début de la saison). Mais depuis début 2021, Niko Kovac et ses joueurs montrent des progrès constants sur l’équilibre de l’équipe monégasque. 18 buts marqués, 5 encaissés, 6 victoires en 6 matchs et voilà l’AS Monaco à la lutte pour la Ligue des Champions voire mieux.

Le football offensif, à l’image de Lille, prôné par Kovac, fait mal aux adversaires. Quid de la capacité des coéquipiers de l’excellent gardien Benjamin Lecomte à maintenir le cap vers les sommets ? Avec un déplacement à Paris prochainement (21/02) et deux réceptions de Lille (14/03) et Lyon (2/05), Monaco a la chance d’affronter ses concurrents directs principalement à la maison. Mais avec encore 15 journées à jouer, le football peut nous réserver de nombreuses surprises.

Le meilleur duo d’attaquant de Ligue 1 emmènera-t-il Monaco vers le titre ? – AFP

Romain Delanis


Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?