Ligue 1 – Transferts : quel mercato estival pour le SM Caen ?


18ème de Ligue 1 et  pour le moment barragiste pour la relégation en deuxième division, le Stade Malherbe de Caen réalise une saison plutôt médiocre. En recevant Bordeaux pour l’ultime journée, le club pourrait sauver sa place en gagnant et en espérant une défaite d’Amiens face à Guingamp. Un concours de circonstances qui ne changera pas la mauvaise saison caennaise.

Des cadres vers la sortie ?

Entre le directeur sportif et quelques cadres, il semblerait qu’un nettoyage soit en marche côté caennais. Dans un premier temps, fin avril, Alain Caveglia a été poussé vers la sortie de son poste de directeur sportif de Malherbe. Le club normand a confirmé le 30 avril dernier le départ de l’ancien attaquant, au club depuis huit ans. C’est l’ancien Lyonnais qui avait été à l’origine de la venue de N’Golo Kanté en 2013. La direction du club normand lui reproche notamment les derniers mercatos, jugés ratés, du SMC. Après les départs de Jean-François Fortin et Xavier Gravelaine cette saison, c’est un autre historique de Caen qui a quitté le navire.

Le gardien numéro 1 du SM Caen Brice Samba pourrait quitter d’Ornano cet été – Aline Chatel/Sport à Caen

Côté joueurs, du mouvement est attendu. Lié jusqu’en juin 2022 avec Caen, qui a versé 2,5 millions d’euros pour le recruter l’été dernier, l’attaquant international marocain Yacine Bammou pourrait faire ses valises dès cet été. L’ancien Nantais de 27 ans songerait déjà à partir, lui qui a inscrit deux petits buts cette saison en Ligue 1. Peu importe l’avenir sportif du Stade Malherbe, le natif de Paris pourrait être en train de vivre ses derniers moments avec les Normands.

Mais il ne devrait pas être le seul. En effet, Brice Samba, gardien numéro 1 de SMC, devrait quitter le club au prochain mercato. Auteur d’une très belle saison, il serait de plus en plus tenté par un départ, alors même qu’il lui reste deux ans de contrat. D’autres noms pourraient quitter le navire, comme Enzo Crivelli ou Fayçal Fajr. À noter l’achat de Frédéric Guilbert par Aston Vila fin janvier dernier. Le latéral droit quittera Caen en juillet. Mais rien n’est sûr, les prochaines semaines seront décisives.

Le pari de l’avenir

Depuis juin 2018, le SM Caen a fait signer chez les professionnels dix jeunes de son centre de formation : quatre en juin (Jessy Deminguet, Yoël Armougom, Thomas Callens et Issa Marega qui a depuis résilié) et six autres depuis novembre (Evens Joseph, Younn Zahary, Brice Tutu, Johann Lepenant, Marvin Golitin et Herman Moussaki). Faire signer pro ces jeunes, c’est jouer avec la spéculation sur leur niveau. Le marché évolue de cette manière et il faut sécuriser les jeunes joueurs le plus tôt possible. L’environnement est ultra-concurrentiel, en France mais aussi en Europe. Ces garçons, remplis de qualités, ne sont bien sûr pas forcément tous prêts à évoluer en Ligue 1, mais Caen est convaincu que, dans les deux ou trois années à venir, une grande partie de ces jeunes vont pouvoir jouer à d’Ornano.

Sur ces dix jeunes nouveaux professionnels, cinq ont déjà débuté en Ligue 1 (Deminguet, Armougom, Joseph, Zahary et Moussaki). Ils cumulent à eux-cinq 73 apparitions en championnat. De quoi les mettre dans de bonnes conditions pour les années suivantes et donner de l’espoir à tous les autres.

Maxime Giralt

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des