Ligue 1 – Transferts : quel mercato pour Bordeaux ?


Toujours dans une zone compliquée au classement, les Girondins de Bordeaux réalisent une mauvaise saison. Actuel 14ème à 2 journées de la fin et à 5 points de la place de barragiste pour la relégation, le FCGB n’a pas brillé ces dernières semaines. Éliminés facilement de l’Europa League et de la Coupe de France (par Le Havre, à domicile en 32ème de finale le 6 janvier dernier), les Girondins n’ont pas su sortir la tête de l’eau avec seulement 3 victoires en 2019. Le prochain mercato devrait être décisif dans la poursuite d’un objectif de maintien dans l’élite.

Reconstruire autour de ses cadres

Le FCGB, malgré leur année cauchemardesque, détient dans son effectif des joueurs d’un excellent niveau. Sans réel résultat cette saison, certains seraient appelés à quitter le club. Le club au scapulaire aurait d’ailleurs fixé les prix de quelques-uns, afin de montrer leur niveau et leur souhait de les garder dans l’effectif. On parle de 25 millions d’euros pour le Brésilien Pablo Castro, de 40 millions pour Jules Koundé et aux alentours de 30 millions pour François Kamano. De quoi attirer, mais aussi déboussoler certains clubs.

Benoît Costil devrait prolonger en Gironde – AFP

Une bonne nouvelle pour les Girondins : la prolongation de Benoît Costil dans les buts. Longtemps annoncé sur le départ, le gardien bordelais, dont le contrat se termine en 2021, devrait étendre son bail. Titulaire indiscutable dans les cages des Girondins (36 matchs disputés en entier en Ligue 1 cette saison), Costil pourrait cependant être mis en concurrence avec Paul Bernardoni (22 ans), auteur d’une excellente saison avec le Nîmes Olympique, actuel 8ème de Ligue 1 et devant Bordeaux. Le club bordelais pourra aussi compter sur ses autres retours de prêt, Valentin Vada, Raoul Bellanova, Alexandre Mendy, Paul Baysse, Daniel Mancini, Cafu et Aaron Boupendza.

Bordeaux sous une nouvelle ère

En fin d’année dernière, le club avait été racheté par un fond d’investissement américain présidé par Joseph DaGrosa. Jusqu’à présent propriété du groupe M6, le club a été vendu aux alentours de 100 millions d’euros. Les ambitions et la vision des propriétaires risquent de bouleverser le mercato d’été du club. Le club a, en mars dernier, recruté Paulo Sousa comme nouvel entraîneur, sous contrat jusqu’en 2022. Il est passé par les bancs des Queens Park Rangers, de Swansea, de Leicester, de Videoton, du Maccabi Tel-Aviv, du FC Bâle, de la Fiorentina et du Tianjin Quanjian. Il a été champion d’Israël en 2014 et de Suisse en 2015.

L’entraîneur des Girondins Paulo Sousa (droite) et le président Frédéric Longuépée devront faire le ménage dans l’effectif bordelais afin de ne garder que les joueurs qui feront partie du nouveau projet – AFP

Ainsi, Bordeaux espère réaliser de bons coups sur le marché des transferts. Il a d’ailleurs déjà acquis gratuitement Edson Mexer début mai. Le défenseur rennais, arrivé en fin de contrat, a alors signé pour 4 ans. Enock Kwateng (FC Nantes), aussi en fin de contrat en juin prochain, ne devrait pas prolonger et partir libre en fin de saison. Le champion d’Europe U19 intéresserait les Girondins, avec un contrat de 4 ans en discussion. Le club aquitain, qui doit faire face à la concurrence d’autres clubs anglais et allemands, remplacerait ainsi numériquement Sergi Palencia, prêté par le FC Barcelone et suivi par l’ASSE. D’autres joueurs sont aussi supervisés, notamment des jeunes : on parle de Bryan Mbeumo (FC Troyes), de Moussa Djitté (FC Sion) ou encore de Loïc Bessilé (Toulouse FC). Le FCGB auraient aussi des vues sur l’excellent Gunner Mohamed Elneny (Arsenal) et le milieu défensif Markus Henriksen (Hull City). De la jeunesse et de la fraîcheur qui devrait donner un nouvel éclat aux Girondins.

Maxime Giralt

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des