Nous suivre

Handball

Ligue Butagaz Énergie : Une bagarre intense pour le maintien

Etienne Goursaud

Publié le

Ligue Butagaz Energie - Une bagarre intense pour le maintien
Photo Icon Sport

HANDBALL – La lutte pour le maintien fait rage en Ligue Butagaz Énergie. À six matchs du terme, on vous propose de faire le point.

À six matchs de la fin de saison, la bagarre pour le maintien en Ligue Butagaz Énergie, première division féminine de handball, fait rage. Cinq clubs sont encore dans la lutte pour éviter la 14e place, synonyme de relégation en deuxième division.

Saint-Maur vit encore

Et la 20e journée a encore redistribué les cartes. Car la Stella Saint-Maur, lanterne rouge, a remporté son 3e succès de la saison. En s’offrant un concurrent direct, Mérignac. Une victoire en déplacement (28-29) précieuse, qui permet au club de la banlieue parisienne de recoller à un point des Piraths (Strasbourg) et de Toulon. Un temps décroché, Saint-Maur s’est totalement relancé. Alors que les Toulonnaises ont perdu sur le parquet d’un autre concurrent direct, Saint-Amand Handball (33-25), après avoir pris le tourbillon nordiste dans le premier acte. Strasbourg s’est quant à lui incliné à domicile contre Besançon (23-30).

Comptablement, cinq points séparent Saint-Amand Handball, 10e avec 32 points, de Saint-Maur, 14e avec 27 points. Entre les deux clubs, Strasbourg et Toulon totalisent 28 points et Mérignac 31 points. Pour rappel, en Ligue Butagaz Énergie, une victoire offre trois points, un match nul deux points et une défaite un point. Autant dire que chaque point sera précieux, jusqu’à la fin de la saison.

Il pourrait y avoir une finale pour le maintien à la 26e journée

Et les confrontations directes vont compter double. Si le championnat de France fait pause jusqu’au 17 avril, la prochaine journée sera dure pour les cinq équipes citées. C’est sans doute, sur le papier, Strasbourg qui a le meilleur coup à jouer, en déplacement à Plan-de-Cuques. Néanmoins, les Sudistes réalisent une saison exceptionnelle. Initialement annoncé dans la lutte pour le maintien, PDC pointe à la 6e place, avec 40 points. Et n’a perdu qu’un match contre l’une des cinq dernières équipes du championnat, contre Saint-Amand (28-27). Et qui sera un arbitre de cette fin de saison, en affrontant Saint-Maur et Toulon. Saint-Amand, justement, se déplace à Dijon, tandis que Mérignac va à Chambray et que Toulon et Saint-Maur reçoivent les ogres Brest et Metz.

Mérignac, capable de gros coups, peut quasiment valider son maintien, en cas de victoire à domicile contre Dijon dès la 22e journée. Alors que Saint-Amand, sauf catastrophe, possède deux victoires et un nul d’avance et devrait aborder cette fin de saison avec une certaine sérénité.

Mais, la 22e journée promet déjà d’être brûlante. Avec une confrontation entre les Piraths et Toulon. Malheur au vaincu, même si Saint-Maur aura un match plus que compliqué à Paris. Strasbourg enchaîne des matchs capitaux pour sa survie, avec une nouvelle réception de Mérignac. Le club alsacien aura encore les honneurs de la réception, avec un match capital, lors de l’avant-dernière journée, contre Saint-Amand. Ce qui laisse à penser que, entre eux, Toulon et Saint-Maur, ce sont bien les Piraths qui ont le plus d’opportunités de prendre des gros points, avec cet avantage de la réception.

À l’inverse de Saint-Maur, qui doit affronter Brest, Metz et Paris dans sa fin de saison. Rien que cela. Mais si le club est encore en vie à la dernière journée, le dernier match promet d’être capital. Avec cette réception de Toulon, qui n’aura pas un calendrier facile, mais plus abordable. Si les deux équipes sont encore séparées d’un point au moment de ce match, cela promet une finale pour le maintien.

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *