Ligue des Champions de handball : objectif quarts de finale pour Montpellier HB et HBC Nantes


Place aux phases finales de la Ligue des Champions de handball ! Dès aujourd’hui se jouent les huitièmes de finale aller de la compétition. Le Vardar et le PSG Handball, qualifiés pour les quarts grâce à leur première place en phase de groupe, attendent leurs adversaires. Deux clubs français espèrent rejoindre le PSG Handball en quarts de finale : Nantes et Montpellier.

Nantes : gare à la fatigue !

Le HBC Nantes va enchaîner 10 jours de folie. Après leur match nul à Aix mercredi soir, les joueurs de Thierry Anti ont réalisé un voyage de presque 24h pour rejoindre la Biélorussie. Mercredi ils recevront Toulouse pour la 19e journée de championnat avant de rejouer 10 minutes vendredi soir face à Nîmes et de recevoir HC Meshkov Brest dimanche pour le match retour des huitièmes de finale. Le commission d’organisation de la FFHB n’a donc pas été sensible à l’appel du club nantais qui voit son calendrier s’alourdir juste avant un huitième de finale de Ligue des Champions. En quarts de finale de la Coupe de France, Nantes a évolué à 8 au lieu de 7 pendant quelques secondes. Nîmes a alors posé réclamation et obtenu de rejouer les dix dernières minutes du match (Nantes s’était qualifié pour les demi-finales après une victoire 27-26).

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, en raison des grèves en France et pour éviter tout problème, les Nantais ont d’abord dû effectuer 7h de car mercredi soir après leur match pour rejoindre Milan. De là-bas, ils ont pris un vol jeudi matin pour rejoindre Minsk. Il leur a fallu encore 360 km en car pour rejoindre Brest.

Parlons de leur adversaire : Brest domine le championnat biélorusse. Le club a remporté les quatre derniers championnats et les quatre dernières Coupes de Biélorussie. Sur la scène européenne, Brest a été éliminé en huitièmes de finale les trois dernières saisons mais avait offert une belle opposition à Flensburg l’année dernière. Cette saison, Meshkov Brest a terminé 6e du groupe B avec quatre victoires, deux nuls et huit défaites. De son côté, Nantes a fini 3e du groupe A avec neuf victoires, deux nuls et trois défaites. Le club biélorusse peut se vanter d’avoir battu le PSG et Kielce. Nantes s’est quant à lui imposé notamment face au Barcelone et au Vardar.

« Il ne faut pas s’attendre à les battre de dix buts au match retour. Certes, leur jeu peut nous convenir. Certes, c’est une formation moins rapide que d’autres. Mais il va falloir être très sérieux » a déclaré Arnaud Siffert, gardien du HBC Nantes.  Son homologue de Brest affirme quant à lui que c’est du 50-50 et que l’objectif est de gagner à domicile avec le plus grand écart possible pour espérer se qualifier.

C’est la deuxième participation du club en Ligue des Champions. La saison dernière, leur parcours s’était arrêté en huitièmes de finale face au PSG. Brest est un adversaire abordable pour Nantes qui a toutes les cartes en mains pour se qualifier pour les quarts de finale. Le « H » devra passer outre la fatigue et se montrer sérieux pour passer l’obstacle biélorusse.

Samedi 24 mars à 17h30 : HC Meshkov Brest – HBC Nantes

 

Montpellier face à l’ogre barcelonais

Pour rejoindre les quarts de finale comme la saison dernière, Montpellier devra éliminer Barcelone, 9 fois vainqueur de la compétition, 2015 pour la dernière fois. Pour cela, les Montpelliérains pourront s’inspirer des Nantais qui s’étaient imposés face aux Catalans en décembre dernier. Belle affiche donc pour le seul club français à avoir remporté la Ligue des Champions (2002/2003).

Placé en poule basse, Montpellier réalise pour l’instant un bon parcours dans la compétition : 8 victoires en phase de poule puis 2 défaites une fois la qualification acquise. En barrage, Montpellier s’est imposé par deux fois face à Ademar Leon (bien que le match retour fut un peu poussif). De son côté, Barcelone a terminé 2e du groupe A, derrière le Vardar. Champion d’Espagne les sept dernières années et promis à un nouveau sacre cette saison (12 points d’avance sur Ademar avant les 7 derniers matchs), le FC Barcelone sera un adversaire redoutable. Mais le club espagnol devra se méfier de Montpellier, tombeur de Kielce (tenant du titre à ce moment-là) au même stade l’année dernière.

Selon l’ailier/arrière droit de Montpellier Valentin Porte (photo), Barcelone est une équipe capable de très bien jouer mais qui peut aussi avoir un peu plus de mal comme contre Kristianstad ou lors de sa défaite à Nantes. Aux Montpelliérains d’exploiter chaque temps faible des Barcelonais. L’international français qui victime d’une entorse à la cheville après son retour de l’Euro en Croatie n’est pas encore à 100% mais il fera tout pour être prêt pour ce choc : « Je fais tout ce que je peux pour être prêt, je travaille comme un fou. Je suis le genre de joueur qui a besoin de beaucoup jouer et qui a besoin de rythme. Mais même si je n’étais prêt qu’à 80%, je n’aurais pas manqué ce match face à Barcelone. » Montpellier pourra également compter sur son pivot Ludovic Fabregas qui jouera probablement quelques minutes. Victime d’une thrombose veineuse traumatique, il est éloigné des terrains depuis le mois de novembre et a rejoué au début du mois face à Massy.

Dimanche 25 mars à 17h : Montpellier HB – FC Barcelone

 

Autres huitièmes de finale :
Vive Kielce – Rhein-Neckar Löwen : samedi 24 mars à 16h
IFK Kristianstad – Flensburg-Handewitt : samedi 24 mars à 18h
Skjern Handbold – Veszprém HC : dimanche 25 mars à 16h50
Pick Szeged 22-29 THW Kiel

Arlette

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des