Nous suivre

Basket-ball

Ligue des Champions : Héroïque, Strasbourg arrache sa place en demi-finales

Publié

le

Ligue des Champions : Strasbourg s’en sort bien, du lourd pour Dijon et Le Mans
Photo Icon Sport

En renversant Tenerife sur le score de 88-86, Strasbourg s’est ouvert le chemin des demi-finales de Ligue des Champions. Outsiders dans cette partie, les hommes de Lassi Tuovi ont surmonté un déficit de 10 points pour renverser la tendance face aux expérimentés espagnols.

Revenue de loin en phase de poules, la SIG débutait ce jeudi le Final 8 de Ligue des Champions. Face à une équipe de Tenerife 3e de Liga (devant Vitoria et Valence notamment), les Alsaciens ne partaient pas favoris mais espéraient bien renverser l’ogre espagnol.

Santi Yusta, l’inattendu joker de Tenerife

Le début de match est compliqué pour la SIG. La raquette est en souffrance face à la taille de Giorgi Shermandini (19 points, 5 rebonds). L’international géorgien fait la totale, bien aidé par l’inusable Marcelino Huertas (37 ans), et Tenerife prend 8 points d’avance. En difficulté offensivement, Strasbourg rentre progressivement dans son match. L’entrée en jeu du capitaine DeAndre Lansdowne fait du bien et le club français recolle rapidement.

L’équipe espagnole va alors retrouver son adresse extérieure, elle qui est une des meilleures de la compétition (42%). Dans les pas du surprenant Santi Yusta (14 points en première mi-temps), Tenerife met en difficulté la défense strasbourgeoise, et trouve de nombreux shoots ouverts. Malgré tout, la SIG tient le choc et reste au contact en ayant une marque bien partagée pour soulager un Bonzie Colson muselé tout le match (8 points, 7 rebonds). Mais la fin du deuxième quart-temps est elle terrible, permettant aux Espagnols de faire un écart conséquent avant de rentrer aux vestiaires (44-34).

Une fin de match de costauds

Strasbourg se montre alors plus entreprenant et plus adroit. En mettant beaucoup plus d’intensité, en retrouvant un Brandon Jefferson (22 points, 6 passes) efficace, la SIG se relance et grappille l’écart concédé en première mi-temps. Sur un gros dunk de Lansdowne, elle repasse même devant au score après avoir réalisé un gros troisième quart pour reprendre l’avantage (57-56). Leur domination au rebond offensif leur donne de nombreuses secondes opportunités qui font mal à Tenerife.

La dynamique est bonne, mais le club ibérique ne craque pas, se maintenant grâce à ses deux vétérans Marcelinho Huertas (18 points, 10 rebonds) et Aaron Doornekamp (16 points). Les deux équipes se rendent coup pour coup. Ishmail Wainright (19 points, 4 interceptions) inscrit deux paniers importants, en fin de match, mais Tenerife revient à chaque fois pour tenir la prolongation. Privée de Yanis Morin et Ike Udanoh pour les cinq minutes supplémentaires, la SIG est absolument héroïque en montrant une énergie folle malgré un déficit de taille sous le cercle. Wainright continue à être efficace pour creuser l’écart, puis c’est autour de Maille, Cavalière et Lansdowne de valider la victoire en assurant sur la ligne des lancers!

La SIG l’emporte finalement 88-86 au terme d’une rencontre étouffante. Elle signe là un véritable exploit en sortant l’un des favoris de la compétition, et avec la manière. Dominante au rebond offensif (18), elle n’a jamais craqué et s’ouvre les portes des demi-finales, où elle fera face à l’Hapoël Holon ou à Burgos.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une