Nous suivre

Football

Ligue des Champions : Kylian Mbappé, une performance XXL historique

Julien Correia

Publié

le

Ligue des Champions : Kylian Mbappé, une performance XXL historique
Photo PSG

Hier soir, face au FC Barcelone, le PSG a signé une prestation collective de haute facture (1-4). Si tous les joueurs ont répondu présents, il est bien entendu impossible de ne pas évoquer la performance de Kylian Mbappé. Le Parisien a démontré qu’il est un joueur hors normes.

À l’aube de ce 8ème de finale, le PSG faisait face à un éternel recommencement. Des nouvelles blessures venaient en effet perturber la préparation de ce rendez-vous capital. C’est donc notamment sans Neymar et Angel Di Maria que les joueurs parisiens se rendaient au Camp Nou. Ne présentant pas encore de grandes certitudes dans leur jeu depuis l’intronisation de Mauricio Pochettino il y a un mois et demi, les Parisiens se savaient attendus. Tout comme Kylian Mbappé qui, orphelin de ses deux compères d’attaque, devait se montrer décisif. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il aura fait taire les critiques hier soir.

Une condition physique retrouvée

Certains osaient dire qu’il était en régression, pas au niveau, ayant le boulard. Celui qui souhaitait avoir « plus de responsabilités » lorsqu’il recevait son trophée UNFP en 2019 n’avait, il est vrai, pas forcément répondu aux attentes avec le club parisien lors des grands matchs européens. Mais de là à utiliser ces qualificatifs. En tout cas, hier soir, le numéro 7 aura signé une performance qui fera date.

Un joueur comme lui s’appuyant notamment sur des qualités de vitesse et de percussion doit être à 100% physiquement pour donner le meilleur de lui-même. Auteur d’un rush supersonique au Vélodrome le 7 février dernier lors de la victoire parisienne sur le score de 2 buts à 0, Mbappé avait laissé apparaître les prémices de son retour en forme. Pour tout simplement signer une masterclass hier soir.

Une performance historique

Que dire de son match. L’image de Piqué tentant de le rattraper en lui tirant son maillot pourrait résumer à elle seule la rencontre. Tout simplement intenable. Les Blaugranas auront été dépassés par le prodige parisien. En l’absence de Di Maria et Neymar, il a su mener l’attaque parisienne vers la victoire avec son triplé. Il est d’ailleurs le seul joueur avec Andrei Shevchenko à avoir réussi cette prouesse sur la pelouse du Camp Nou. Mieux, il est le seul à l’avoir fait en phase à élimination directe. Si le FC Metz avait réussi pareil exploit en 1984, il faut remonter 16 ans en arrière pour trouver trace d’un tricolore auteur d’un triplé en match à élimination directe. Il s’agit de Sylvain Wiltord face au Werder de Brême avec Lyon (7-2).

Adepte des statistiques, Kylian Mbappé en aura signé de remarquables hier soir. Mettant au supplice une défense barcelonaise aux abois, il aura tout réussi ou presque. 4 tirs cadrés pour 3 buts, 80% de duels gagnés. Mais également 9 dribbles réussis sur 13 tentés et 4 occasions créées. Ce qui place le joueur en tête dans tous ces domaines hier soir. Tout simplement monstrueux.

À 22 ans, faut-il le rappeler, il devient le 3ème buteur français de l’histoire de la compétition en phase à élimination directe. Il est devancé à ce jour par Thierry Henry (12) et Karim Benzema (18). Une 3ème place qu’il occupe désormais en ce qui concerne les buteurs historiques du club de la capitale. Avec 111 réalisations au compteur, il devance un certain Pedro Miguel Pauleta. Si rien n’a été gagné suite à cette rencontre, et qu’il ne faut faire aucune conclusion hâtive suite à ce match, les Parisiens auront sans doute encore plus à cœur de prolonger leur pépite. Mbappé étant sur « une réflexion pour le long terme », les dirigeants parisiens espèrent que l’histoire commune durera encore de longues années.

Julien Correia


Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?