Nous suivre

Football

Ligue des Champions : le PSG repart en conquête

Julien Correia

Publié

le

Ligue des Champions - Le PSG repart en conquête
AFP

LIGUE DES CHAMPIONS – Passé tout près de la consécration en août dernier, le PSG attaque cette nouvelle édition toujours avec la même obsession de triompher dans l’épreuve. Sur leur route en guise d’entrée, un certain Manchester United.

Après avoir connu un été intense et une première finale dans la reine des compétitions européennes, le PSG est vite redescendu sur terre quelques jours plus tard. En effet, outre un effectif amoindri suite à la vague de cas positifs à la Covid-19, deux défaites initiales en championnat face à Lens et Marseille (0/1 par deux fois) et des suspensions en série, les Rouges et Bleus allaient connaître une fin de mercato très mouvementée. Une mini crise interne où les tensions entre le coach Thomas Tuchel et le directeur sportif Leonardo ont été exposées au grand jour, le technicien réclamant notamment des renforts suite aux nombreux départs. Un début de saison qui était loin d’être idéal donc, et une cohabitation qui semble impossible sur la durée entre l’Allemand et le Brésilien.

Le PSG monte en puissance, United navigue à vue

Mais depuis, le club de la capitale a rectifié le tir avec 5 victoires consécutives en championnat pour occuper la seconde place du championnat derrière les Dogues lillois. De plus, de nouveaux visages sont arrivés du côté de la Porte d’Auteuil ce qui pourrait apaiser les tensions, du moins momentanément… Du sang neuf sur lequel ne rechignera donc pas Thomas Tuchel encore moins à l’heure actuelle, car malgré tout de nombreux absents seront à déplorer demain encore.

Si Juan Bernat est lui out pour de longs mois, s’ajoutent à ce dernier les forfaits de Mauro Icardi, Thilo Kherer, Marco Verratti et Leandro Paredes. Cela pourrait être l’occasion de voir Danilo Pereira à l’œuvre au milieu de terrain pour apporter son impact physique dans une équipe qui en a parfois manqué dans les grands rendez-vous. Côté Mancuniens si les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer avaient réalisé un « restart » de haute volée leur permettant d’accrocher la 3ème place du championnat, le début de saison semble plus compliqué.

Car s’ils restent sur un succès probant le week-end dernier face à Newcastle sur le score de 4 buts à 1, ils s’étaient très lourdement inclinés à domicile la semaine précédente face à Tottenham 6 buts à 1. L’une des principales source d’inquiétude du côté anglais est la défense qui prend véritablement l’eau depuis le début de saison, dans ce sens on pourrait peut-être voir débuter Alex Telles transféré de Porto dans les dernières heures du mercato. Mais quoi qu’il en soit, les Parisiens ne devraient pas prendre cette rencontre à la légère et voudront chasser les vieux démons laissés par les Red Devils en 2019 alors qu’ils se présentaient au Parc des Princes très amoindris.



Un statut à consolider dès cette saison

Si Thomas Tuchel a bien entendu affirmé en conférence de presse que « Mancheter United n’est pas un bon souvenir », il a également mis en avant le fait que le PSG ne devait pas se reposer sur sa récente finale : « On a fait des choses extraordinaires la saison dernière, et gagné beaucoup de confiance. Notre défi sera de ne pas trop penser ni à ce parcours, ni à l’élimination d’il y a deux ans ». L’Allemand a mis en avant le milieu de terrain de Manchester United notamment Paul Pogba qu’il voit comme « l’un des meilleurs au monde » et également la ligne d’attaque.

En revanche, il ne cache pas ses intentions pour la rencontre : « Comme toujours, on veut clairement mettre la pression sur la dernière ligne, on veut marquer. On veut montrer notre qualité avec Di Maria, Neymar, Kylian. On veut se concentrer sur cette phase (offensive), on est toujours capable de marquer ». Du côté d’Ander Herrera qui retrouvera son ancien club, même son de cloche : « On devra d’abord penser à nous, si l’on est à notre niveau on a des chances de gagner ce match ». Côté retrouvailles, cela sera les seules, El Matador Edinson Cavani n’étant pas du voyage.

Mine de rien, les Parisiens ont désormais un statut à assumer et ce premier match de poules, même si c’est une phase qui est maîtrisé sans encombre dans l’ère Qatarie pourra donner le ton pour la suite de la saison. Pour rappel, cette première phase de 6 matchs est condensée sur 2 mois à peine. S’il est bien trop tôt pour dire si le club parisien pourra faire mieux que l’an passé, il lui faudra être en pleine forme rapidement dans une Ligue des Champions qui s’annonce encore particulière cette saison. Pour ne plus rêver plus grand, mais le devenir.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une