Nous suivre

Football

Ligue des Champions : Premier tournant pour le PSG face à Leipzig

Publié

le

Ligue des Champions : Premier tournant pour le PSG face à Leipzig
Getty Images

LIGUE DES CHAMPIONS – Pour le compte de la 3ème journée de la Ligue des Champions, le PSG se déplace ce soir (21h) à Leipzig. Un premier tournant dans la saison parisienne.

Le RB Leipzig rappellera sans doutes de très beaux souvenirs aux supporters parisiens. Mais si ces derniers rêvent d’un printemps européen aussi doux que l’avait été l’été dernier, les protégés de Thomas Tuchel ne devront pas se louper. Le 18 août dernier au Portugal, le succès parisien n’avait souffert d’aucune contestation (3/0). Cependant, il s’agira « d’un tout autre match » comme l’a annoncé hier en conférence de presse le technicien Allemand. En effet, même si le RB Leipzig reste sur 2 défaites consécutives, dont une cinglante la semaine passée à Old Trafford (5/0), les Parisiens devront se montrer inspirés pour repartir avec un résultat positif. D’autant plus (qu’une fois encore), le 11 de Thomas Tuchel fera l’objet de nombreuses modifications. Et pas des moindres.

Le collectif devra prédominer

Si l’équipe parisienne se repose (trop) souvent sur le talent de ses individualités à l’instar de Kylian Mbappé ou Neymar, il devra en être tout autrement ce soir. En effet, déjà contraints de faire face à de nombreux forfaits, les Parisiens devront faire sans le natif de Bondy sur la pelouse de la Red Bull Arena. C’est donc entre autres, toute la ligne d’attaque titulaire parisienne qui sera sur le flanc, Neymar et Icardi n’étant également pas disponibles. Face à cette situation, Thomas Tuchel devra trouver des solutions et faire en sorte que son équipe se donne une identité collective. Les Parisiens en sont capables. Comme en témoigne la victoire l’an passé au Parc des Princes face au Real Madrid sur le score de 3-0.

Ce jour-là manquaient également entre autres les deux stars parisiennes. Le coach parisien a bien entendu déploré les absences pour la rencontre. Mais aussi le fait que chaque joueur aura un rôle important à jouer lors de ce match. « Beaucoup de joueurs importants manquent à l’appel, c’est clair. On va essayer de faire un match en tant qu’équipe, avec un peu plus d’efforts et du mental. On doit grandir ensemble dans cette situation. Dans le football, pendant 90 minutes, c’est possible. Tout le monde veut jouer. La clé du match ? Une clé ne va pas fonctionner, il en faudra onze ! ». Le défi est grand.

Une double confrontation décisive

Après un début de saison compliqué, les Parisiens ont retrouvé un rythme de croisière et ont repris les commandes la Ligue 1 le week-end dernier. Pour autant, tout n’est pas rose du côté du club de la capitale. Outre les absents donc, le niveau de jeu affiché est loin d’être satisfaisant à l’heure actuelle. Un constat qui avait pu être fait par exemple en ouverture de cette Ligue des Champions face à United (1-2). Cette double confrontation face à Leipzig s’apparente à un premier tournant dans la saison parisienne. Pour continuer l’aventure, les vice-champions d’Europe s’apprêtent en quelques sortes à participer à « un 8ème de finale » comme l’a indiqué Thomas Tuchel.

Même son de cloche du côté de son homologue et adversaire du soir Julian Nagelsmann. Son ancien joueur du côté de Mayence connaît l’importance de ces deux rencontres et nourrit de grandes ambitions. « Je vois ces deux matches contre Paris comme des matches décisifs. Il faudra gagner plus de points que l’adversaire afin de se qualifier pour le prochain tour. Avec une défaite demain, rien ne serait perdu mais on serait sous pression à Paris. D’un autre côté, avec une victoire, ce ne serait toujours pas fait. On aura toujours un match contre Paris et deux autres adversaires. Mais si c’est possible de gagner quatre points contre eux, ce serait l’opportunité d’avoir notre destin entre les mains. »

Une double confrontation très importante donc, et charge aux Parisiens de ramener un résultat positif ce soir. Pour sentir encore la douce odeur de cette compétition. Et éviter un match qui lui pourrait sentir la poudre dans 3 semaines.

 

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une