Nous suivre

Football

Ligue des Nations : les enjeux de la dernière journée

Publié

le

Ligue des Nations : les enjeux de la dernière journée
Fabrice Coffrini / AFP

La dernière journée de la Ligue des Nations se dispute à partir de ce mardi. Et si cette compétition a du mal à séduire, plusieurs équipes tenteront de tirer leur épingle du jeu. Tour d’horizon.

Les Bleus ont brillamment obtenu leur qualification pour le Final Four de la Ligue des Nations. Pour ce faire, ils se sont en effet imposés au Portugal samedi dernier sur le score de 1-0. Si les hommes de Didier Deschamps vont participer pour la première fois (en 2 éditions) à cette phase finale, les autres équipes n’ont pas encore validé leur billet. Cela constituera bien entendu l’enjeu majeur de cette dernière journée. Si des équipes sont en ballotage favorable, certaines peuvent encore prétendre se qualifier.

Qui pour accompagner les Bleus ?

Au programme de cette dernière journée, deux finales de groupe. L’Espagne 2ème du groupe 3 de la Ligue A est deuxième à 1 point de l’Allemagne. Une nation que les hommes de Luis Enrique recevront ce mardi soir. Après un nul en Suisse (1-1) samedi dernier, la victoire sera indispensable. Tout autre résultat enverrait la Mannschaft dans le dernier carré. Autre rencontre directe, la Belgique qui affrontera le Danemark. Victorieux de l’Angleterre hier grâce « à une victoire à la française » selon les propos de leur sélectionneur, les Diables Rouges sont maitres de leur destin. Un nul suffira aux Belges face aux coéquipiers de Christian Eriksen, double buteur décisif face à l’Islande (2-1).

Enfin, le dernier billet se jouera à trois dans un groupe ultra serré. Si les Italiens sont en ballotage favorable et sont invaincus depuis près de 2 ans désormais, ils devront faire le job en Bosnie-Herzégovine. Une victoire serait synonyme de qualification. Tout autre résultat permettrait à la Pologne ou aux Pays-Bas qui s’affrontent d’espérer finir en tête. Et pour le vainqueur de cette poule le privilège sera de recevoir lors de cette phase finale.

Qui pour rejoindre l’élite ?

Si le fonctionnement de la Ligue des Nations est pour le moins complexe, elle ne séduit également que très peu. Arsène Wenger fait partie de ces personnes. « Qui sait comment elle fonctionne ? Il faut organiser des compétitions claires pour le plus grand nombre, comme l’Euro ou le Mondial, quitte à les installer tous les deux ans… ». Une chose au moins est claire, le système de promotion et de relégation. Si certaines nations vont quitter l’élite à l’instar de l’Islande ou encore la Bosnie-Herzégovine, d’autres rêvent d’une place au soleil.

Il s’agit de l’Ecosse qui a obtenu son billet pour l’Euro la semaine dernière. Les joueurs de Steve Clarke devront obtenir un meilleur résultat que la République Tchèque qui affronte la Slovaquie. La Russie a son destin entre ses pieds dans le groupe 3 de cette Ligue B (vous suivez ?!). Une victoire en Serbie assurerait une place en Ligue A aux Russes. Dans le cas inverse, Hongrois et Turcs pourraient en profiter en cas de résultat positif. Le dernier match pour un accès pour l’élite verra s’affronter deux prétendants. Le Pays de Galles sera opposé à la Finlande dans ce groupe où les deux nations ont fait cavalier seul. Avantage aux Gallois qui joueront à domicile face aux Finlandais récents vainqueurs des Bleus.

Et dans les autres groupes ?

D’autres promotions et relégations seront bien entendu en jeu dans les Ligues C et D, et nous ne manquerons pas de revenir dessus à travers un article complet à l’issue de cette dernière journée. À noter par exemple que la Macédoine du Nord pourrait vivre une belle semaine. Après s’être qualifiée pour l’Euro, elle pourrait accéder en Ligue B en cas de succès face à l‘Arménie. Les Grecs champions d’Europe 2004 (oui déjà) pourront quant à eux connaître pareil bonheur en cas de succès face à la Slovénie. Une chose est sûre, Saint-Marin restera en Ligue D et bon dernier du groupe. Malgré tout, cette édition restera historique pour le micro état. Avec 2 points au compteur et des nuls face au Liechtenstein et à Gibraltar, les joueurs ont réussi à enchaîner 2 matchs sans défaite. Une première donc.

Si les joueurs de Didier Deschamps connaîtront leur adversaire le 3 décembre, il faudra attendre juin 2022 pour la prochaine édition de la Ligue des Nations. De quoi réviser le fonctionnement de la compétition.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une