Nous suivre

Hockey sur glace

Ligue Magnus/J24 : Les Gothiques d’Amiens stoppent la série de victoires des Boxers

Publié le

Ligue Magnus/J24 : Les Gothiques d'Amiens stoppent la série de victoires des Boxers
Photo Icon Sport

Ligue Magnus 2021-2022 – Invaincus depuis quatre rencontres, les Boxers de Bordeaux se sont finalement inclinés ce dimanche sur leur glace face aux Gothiques d’Amiens, 3-2. Globalement dominateurs, ces derniers ont fait front pour résister aux assauts bordelais en s’appuyant sur un excellent Henri-Corentin Buysse. 

En pleine bourre depuis son succès acquis face au leader Grenoble le 19 novembre dernier, Bordeaux a enchaîné trois succès consécutifs depuis, dont deux en Ligue Magnus. Ce dimanche, les Boxers avaient l’occasion de frapper un grand coup en cas de victoire face à des Gothiques irréguliers. Cependant, le calendrier a été costaud ces derniers jours et le paramètre physique semblait handicapant à l’aube de la partie pour les hommes d’Olivier Dimet. Dans cette optique, Gaëtan Richard est titularisé devant le filet pour laisser au repos Clément Fouquerel.

Un premier revirement rapide en l’espace de quatre minutes

Les Gothiques sont les premiers à se mettre en évidence sur un tir à la bleue dans un début de rencontre où ils parviennent à s’immiscer allègrement dans la défense bordelaise. Les Boxers subissent plusieurs premiers lancers pour tester Gaëtan Richard, et peinent à conserver le puck dans le camp adverse. Malgré tout, il leur faudra une première grosse situation pour débloquer la situation. Présent au rebond devant le but sur un lancé d’Enzo Carry, Maxime Legault se resitue parfaitement pour pousser le palet dans les filets de Henri-Corentin Buysse (1-0, 6e). La joie est finalement de courte durée puisque dans la foulée, Stanislau Lapachuk décoche une praline sous la barre pour égaliser (1-1, 7e).

Dans son élan, Amiens laisse passer une grosse séquence bordelaise avant de piquer à nouveau sur un lancer de Nicolas Leclerc, légèrement dévié par Jérémie Romand, ce qui trompe le portier bordelais (1-2, 11e). C’est le coup de froid sur Mériadeck. Les Gothiques ne relâchent pas la pression en proposant un jeu plus calme et construit, tout en continuant à se procurer des situations très dangereuses à proximité de l’enclave. Bordeaux dispose d’une belle opportunité en supériorité numérique avant la première pause, mais ne trouve pas la faille. Buysse sort notamment une magnifique parade devant Loïk Poudrier pour permettre aux siens de préserver l’avantage acquis.

Des énormes occasions vendangées de part et d’autre

Le deuxième tiers part pourtant bien mal pour les locaux, acculés en zone défensive et il faut un Gaëtan Richard vigilant pour éviter un break rapide. Dominateurs sur les engagement, les Amiénois ont le contrôle du palet dans cette rencontre à l’image d’un Florian Sabathier efficace dans ce secteur. La fatigue se fait sentir côté bordelais malgré la création de quelques situations, d’autant plus que leurs adversaires appuient physiquement en finissant les mises en échec. Si le poteau est touché à mi-match sur lancé au sol, le danger n’est porté que de manière éphémère.

Ils bénéficient de nouveau d’une supériorité numérique qui n’est pas pleinement exploitée. Une inefficacité douloureuse dans un compartiment du jeu déterminant, encore plus pour une équipe en manque de jus. Malgré tout, comme en première période, ils trouvent un second souffle en fin de période pour rééquilibrer les débats. En solitaire, Maxime Legault passe tout près du doublé mais bute sur un Buysse déterminant.

Alexandre Wideman redonne espoir aux Boxers trop tardivement

Dans leur élan, les Boxers repartent à l’assaut tambour battant. Malheureusement pour eux, ils continuent à subir de nouveau de nombreux revirements qui les empêchent de maintenir une pression constante dans la durée. Toutefois, ils se montrent incisifs en percutant rapidement sur les entrées en zone. Amiens connaît un véritable temps faible en étant dans l’incapacité de conserver le palet et voit donc les locaux multiplier les tirs, notamment un Mathieu Belisle, très entreprenant. Henri-Corentin Buysse multiplie alors les parades déterminantes, et la tension se fait ressentir. Suite à un coup de crosse au visage de Maxime Legault, les esprits s’échauffent et l’attaquant bordelais est pénalisé, tout comme Alexandre Boivin côté amiénois.

Aucune des deux équipes ne se montre dangereuse à quatre contre quatre, et le temps continue à s’écouler en faveur des Gothiques. Ces derniers se concentrent alors sur la défense et procèdent en contre. Aziz Baazzi passe ainsi tout près du break sur une double tentative près du filet. Si la volonté et les occasions sont là, les Boxers se sabordent en concédant une pénalité. A trois minutes du buzzer, l’inévitable Tomas Simonsen vient alors tuer le match en inscrivant un troisième but (3-1, 58e). Malgré tout, la dernière minute trente sera très longue pour les Gothiques puisqu’ils se font surprendre par Alexandre Wideman (3-2, 59e), mais le plus dur était déjà fait.

Face à des Amiénois costauds, les hommes d’Olivier Dimet s’inclinent finalement sur le score de 3-2, et peuvent regretter un certain manque d’efficacité. La belle série de victoires se termine donc pour ces derniers, toujours 6e du classement. Grâce à cette victoire, Amiens reprend la 7e place à Nice, et se repositionne à seulement 3 points de son adversaire du soir.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une