Nous suivre

Actualités

Lucas Pouille, un couac pour commencer 2018

Nicolas Jacquemard

Publié le

Lucas Pouille

Vainqueur de la Coupe Davis fin 2018 avec l’équipe de France, Lucas Pouille a raté son retour à la compétition en s’inclinant au premier tour de l’Open d’Australie contre Ruben Bemelmans. Le Belge, qui aurait pu être l’adversaire du Français lors du match décisif en Coupe Davis, rejoint le deuxième tour du Grand Chelem australien pour la première fois de sa carrière.

Passif, le Français est retombé dans ses travers

C’est un Lucas Pouille que nous avions déjà aperçu en grand Chelem les années précédentes : trop timide, le Français a subi le jeu du Belge pendant 4 sets. Ruben Bemelmans a livré une prestation solide, sans avoir peur d’aller chercher les points dans les moments décisifs. De son côté, le Français a montré que lorsqu’il prenait le jeu à son compte il était supérieur à son adversaire mais il n’a pas réussi, une fois de plus en Grand Chelem, à dicter son jeu avec constance. Au final, un petit tour et puis s’en va pour la tête de série numéro 18 qui pourra avoir des regrets tant son tableau paraissait dégagé.

L’Open d’Australie ne lui sourit pas ! 

C’était la cinquième participation pour le jeune Français pour autant de défaites au premier tour. En 2014 contre Lajovic, en 2015 contre Monfils, en 2016 contre Raonic, en 2017 contre Bublik et en 2018 contre Bemelmans. S’il n’a pas encore 24 ans, le Français va devoir changer de visage en Grand Chelem pour atteindre à nouveau les deuxièmes semaines de compétition.

Tsonga et Simon passent la seconde

Si Moutet, Herbert et  Halys ont tous échoué dans leur quête de second tour, Gilles Simon et Jo-Wilfried Tsonga ont quant à eux réussi à passer sans encombre en trois sets chacun, respectivement contre Copil et King. Chez les femmes, Alizé Cornet est la seule Française qualifiée pour le deuxième tour lors de cette première journée (Pauline Parmentier s’est inclinée face à Allertova).

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon que de cyclisme.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une