Nous suivre

Actualités

Lucas Pouille, c’est du sérieux !

Publié

le

Sur sa lancée après avoir offert le point décisif en finale de la Coupe Davis en novembre dernier face au Belge Steve Darcis à Lille, Lucas Pouille enchaine et réalise un début de saison prometteur. Cette semaine, il signe même son meilleur classement à l’ATP (12ème).

Malgré un retour aux affaires compliqué en ce début d’année 2018, Lucas Pouille réalise l’un de ses meilleurs débuts de saison, à seulement 24 ans. De retour sur le circuit après avoir vécu à n’en pas douter l’un des plus grands moments de sa jeune carrière en offrant le point décisif aux Bleus en finale de la Coupe Davis en novembre dernier, sa défaite au premier tour de l’Open d’Australie fut difficile à encaisser. A court de rythme, c’est un Pouille très brouillon qui s’inclina face à un Belge (peut-être revanchard pour sa nation) sorti des qualifications, Ruben Bemelmans.

Il reste sur la dynamique de sa victoire décisive en Coupe Davis – AFP

Cette sortie de route sonna comme un rappel à l’ordre pour Lucas Pouille, car depuis, son bilan est très encourageant : un titre et deux finales ! Son premier titre de la saison, c’était à Montpellier (ATP 250), début février, en se débarrassant de Richard Gasquet notamment, en finale. Pour la suite, Pouille enchaine avec deux finales perdues en l’espace de quinze jours à Marseille (ATP 250) et à Dubaï (ATP 500).

Lucas Pouille, une nouvelle fois finaliste à Dubaï – AFP

Ces récentes performances du Français lui permettent ainsi de faire un bond au classement ATP et de se rapprocher sérieusement du Top 10 pour la première fois de sa carrière (12ème). Un Top 10 qui lui aurait tendu les bras en cas de victoire en finale à Dubaï face à l’Espagnol Roberto Bautista. Cela n’est que partie remise…

Place maintenant à un véritable test pour lui à Indian Wells et son Masters 1000. L’occasion pour Pouille de confirmer sa bonne forme actuelle et pourquoi pas tenter d’accrocher dès maintenant une place dans le Top 10 mondial. Pour ce faire, le tirage au sort fut plutôt favorable avec lui puisqu’après un second tour face à un qualifié (il est dispensé de premier tour en qualité de tête de série), il pourrait croiser Sam Querrey, puis Jack Sock (tête de série numéro 8) en huitième de finale. Un tableau plutôt ouvert pour confirmer sa bonne forme actuelle !

Bastien Pitte


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une