Nous suivre

Lutte

Lutte : Emma Luttenauer décroche l’or aux championnats d’Europe U23

Publié le

Lutte  Emma Luttenauer décroche l’or aux championnats d’Europe U23
Photo @wrestling / Kadir Caliskan

LUTTE – A Plodviv en Bulgarie pour y disputer les championnats d’Europe U23, Emma Luttenauer a réalisé un parcours sans-faute. À 22 ans, la jeune athlète française a remporté le titre dans le catégorie des -50kg.

Depuis ce lundi, les championnats d’Europe de lutte U23 se tiennent en Bulgarie, dans la ville de Plodviv. Si l’équipe de France n’a pas brillé en lutte gréco-romaine, ne parvenant pas à décrocher une seule médaille, Emma Luttenauer a permis de rectifier le tir avec la manière.

Deux jours de domination avec l’or au bout

Au sein de la catégorie de poids la plus légère (-50kg), la Française de 22 ans a signé un parcours parfait pour aller décrocher le Graal. Au bout de deux jours de compétition, elle repart de Bulgarie avec l’or autour du cou, après une véritable domination sur ses adversaires. Vainqueure aux points dans chacune de ses confrontations, elle a terrassé une à une ses rivales. Au tour de qualification disputé la veille, la Polonaise Amanda Tamczyk a résisté (3-1) tandis que la Lituanienne Gabija Dilyte a été balayée en quarts de finale (4-0).

De retour en piste ce jeudi afin d’y disputer sa demi-finale, la pensionnaire de l’INSEP n’a pas perdu la cadence en prenant le dessus sur la Turque, Zehra Demirhan (5-2). Assurée d’une médaille, Emma Luttenauer a mis la cerise sur le gâteau en livrant une lutte solide pour écarter la Hongroise, Szimonetta Szeker (3-0). La joie est donc immense pour cette jeune femme qui représente un bel espoir à l’avenir pour l’Équipe de France.

A noter en attendant l’entrée en lice des compétiteurs en lutte libre vendredi, deux espoirs de médailles sont à surveiller côté féminin. En effet, si l’or ou l’argent sont déjà inaccessibles, Kendra Dacher (-72kg) et Ameline Douarre (-62kg) sont toujours en course pour une médaille de bronze.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une