Nous suivre

Actualités

Ma vie de Supporters #10 : Pierre, fan français du Red Bull Salzburg

Publié le

Red Bull Salzburg France

Rouage indispensable à la vie du sport, les supporters sont prêts à beaucoup pour soutenir leur équipe ou athlète de cœur. Ils sont parfois en une des journaux, à cause de polémiques ou de débordements. « Ma vie de supporters » mettra sur le devant de la scène les clubs de supporters et leurs acteurs qui vivent le sport d’une autre manière. Toutes les semaines, nous partirons à la découverte de ces supporters qui vouent un amour sans faille à leur passion, leur club de cœur !

A quelques jours de la demi-finale aller de Ligue Europa entre l’OM et Salzbourg, rencontre avec Pierre, 18 ans, étudiant en journalisme et supporters du club autrichien. En juin 2016, pendant l’Euro, il crée un compte de supporters, Red Bull Salzburg Fr, pour partager sa passion avec les supporters français de ce club. La demie contre l’OM sera une belle occasion pour lui de mettre en lumière le club qu’il aime.

Quelles sont selon vous les missions principales d’un club/groupe de supporters ?

Déjà, il faut parfaitement encourager son équipe. Quoi qu’il arrive, dans tous les moments, faciles ou difficiles, le supporter doit être derrière son équipe. La fidélité est aussi très importante.

On parle souvent de la qualité des joueurs/sportifs, qu’est-ce qu’un bon supporter pour vous ?

Ce n’est pas forcément quelqu’un qui crie dans le kop mais surtout une personne qui est toujours là avec son équipe. Dans les tribunes ou derrière son écran, et cela de la première à la dernière seconde.

Les débordements causés par des supporters, cela vous évoque quoi ?

Faut avouer qu’à Salzburg, on n’a jamais ce problème. C’est parfois dommage car certains veulent juste prendre la lumière par rapport aux débordements dans les stades. Je comprends que les supporters en aient marre, mais il y a des manières différentes de le montrer. Il y a aussi ceux qui viennent juste pour se battre, avant ou après les matchs. Mais ce ne sont pas vraiment des supporters pour moi.

Comment est née votre passion pour ce club ? Pourquoi avoir crée un compte Twitter ?

J’ai découvert sur le tard que j’avais un ancêtre qui était né à Salzburg, donc j’ai voulu suivre ce que faisait le club. J’ai finalement rapidement accroché avec l’équipe 1 mais aussi la réserve, en D2 autrichienne.

Par rapport au compte Twitter, j’étais déjà sur ce réseau depuis quelques années et je me suis dit, pourquoi ne pas parler du Red Bull Salzburg à tout le monde ? À l’époque, très peu de personnes parlaient de l’Autriche sur Twitter, donc ça me faisait plaisir de faire ça. C’est toujours le cas d’ailleurs.

Ave-vous déjà eu la chance de vous rendre dans la Red Bull Arena ? Si oui, quel souvenir en gardez-vous ? Si non, est-ce un objectif d’y aller rapidement ?

Non malheureusement pas encore. Mais oui, cet été je pense que j’irais à la Red Bull Arena pour enfin voir un match de mon équipe. C’est un grand souhait.

Qu’est-ce que représente le club de Salzbourg en Autriche ?

C’est plutôt compliqué comme situation. Quasiment personne n’aime le club, même à Salzburg. Les clubs historiques sont importants en Autriche (comme l’Austria Vienne) et le Red Bull Salzburg a été créé de toutes pièces au début du XXIème siècle et ça, ça ne passe pas. Surtout que le club historique de Salzburg a disparu à ce moment. De nombreux supporters ne sont jamais retournés au stade depuis.

Comment voyez-vous cette demi-finale contre Marseille ?

Marseille reste favori, beaucoup le pensent et c’est normal. Malgré que Red Bull soit à la tête de notre club, l’OM a de plus gros moyens et une équipe supérieure aujourd’hui. Après, la Lazio Rome et le Borussia Dortmund aussi. C’est ce qui me rassure le plus.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une