Nous suivre

Actualités

Ma vie de Supporters #11 : Frieda monte au filet avec la We are Tennis Fan Academy

Publié

le

Rouage indispensable à la vie du sport, les supporters sont prêts à beaucoup pour soutenir leur équipe ou athlète de cœur. Ils sont parfois en une des journaux, à cause de polémiques ou de débordements. « Ma vie de supporters » mettra sur le devant de la scène les clubs de supporters et leurs acteurs qui vivent le sport d’une autre manière. Toutes les semaines, nous partirons à la découverte de ces supporters qui vouent un amour sans faille à leur passion, leur club de cœur !

Pour ce nouveau numéro, nous sommes partis à la rencontre de Frieda, professeure d’anglais de 35 ans, lectrice chevronnée, passionnée de musique et adoratrice de Christ. Elle fait partie de la « We Are Tennis Fan Academy », un groupe de supporters créé par le sponsoring BNP, qui est devenu une famille au fur et à mesure des années et des campagnes de Coupe Davis et de Fed Cup.

Quelles sont selon vous les missions principales d’un club/groupe de supporters ?

Un supporter est là pour encourager dans les bons comme dans les mauvais moments. Je ne sais pas ce que ressentent les joueurs quand ils nous entendent, mais les quelques gestes rageurs et plein de joie qu’ils nous lancent quand ils ont gagné un point difficile, ou les demandes de « faire plus de bruit » sont des signes qui montrent qu’ils comptent sur leurs supporters

On parle souvent de la qualité des joueurs/sportifs, qu’est-ce qu’un bon supporter pour vous ?

Quelqu’un de passionné, qui a de l’endurance (un match de tennis peut durer 30 min ou 3h ou plus, il faut tenir !) et qui est fair-play.

Les débordements causés par des supporters, cela vous évoque quoi ?

Un agacement profond, un manque de respect que je ne comprends pas…

Si vous deviez décrire votre groupe de supporters en une phrase ?

La We Are Tennis Family, un groupe de passionnés réunis autour de l’amour du tennis.

Comment se passe les relations avec la Fédération ? Sont-ils d’un soutien financier ou logistique?

Nous n’avons pas réellement de soutien de la fédération. Ils savent que nous existons mais, c’est à peu près tout. Donc pas de soutien financier ou autre.

Quelle est l’action pour soutenir votre équipe dont vous êtes le plus fier ? Et celle que vous rêvez de pouvoir mettre en place un jour ?

Il n’y a pas une seule action en particulier dont je sois fière. J’aime tout ce que nous faisons et peut-être plus particulièrement, le fait que nous essayons d’attribuer à chaque joueur une chanson. Je rêverais que tous les spectateurs connaissent toutes nos chansons et chantent avec nous !

La réforme de la Coupe Davis, vous êtes contre j’imagine. Quelles idées auriez-vous pour relancer cette compétition ?

Faire comme dans de nombreuses disciplines, c’est-à-dire une fois tous les deux ans ou quatre ans. Si ce sont des points ATP que les joueurs veulent, qu’ils en reçoivent, mais sans se concentrer sur l’argent, car je trouve cela lamentable.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une