Nous suivre

Escrime

Manon Brunet : « J’ai beaucoup pleuré, on m’a tellement mis cette étiquette de quatrième… »

Publié

le

Photo Icon Sport

JO TOKYO 2020 – Médaillée de bronze cinq ans au sabre après sa quatrième place de Rio, Manon Brunet savourait sa performance quelques minutes après la fin de la compétition. 

Comme elle l’a très bien analysé, l’Orléanaise a raté sa demi-finale. Mais elle a réussi à se remobiliser pour ne pas revivre le même scénario qu’en 2016. Manon Brunet a expliqué que ses proches l’avaient beaucoup aidée à se remotiver avant le match pour la troisième place, et s’est confiée au micro de France Télévisions.

On m’aurait dit ça il y a deux semaines, un an, trois ans, que j’allais revenir avec une médaille de bronze, j’aurais signé direct. J’ai foiré ma demi-finale toute seule, alors je me dis aussi que j’aurais pu faire plus. Je suis aussi contente pour le coach, il mérite aussi cette médaille. Quand j’ai vu que c’était les mêmes arbitres (qu’à Rio), je me suis dit, « c’est une blague ». Bon, j’ai pris ça comme un challenge. J’ai mis du temps à digérer la défaite en demi-finales à Rio, ça reste dans un coin de ma tête mais elle m’aura aussi servi à obtenir cette médaille de bronze. J’ai beaucoup pleuré, on m’a tellement mis cette étiquette de quatrième… Je me suis fait plaisir sur le match pour la médaille de bronze. C’était fort en émotions mais c’était cool. J’ai entendu les encouragements, ça m’a fait du bien. On n’a pas de public mais on a notre équipe. Finalement, c’est plus fort que tout !

C’est la deuxième médaille française pour l’escrime après le sacre de Romain Cannone à l’épée dimanche. Manon Brunet aura la possibilité d’aller chercher une seconde breloque, car l’équipe de France féminine de sabre fait partie des favorites pour la médaille d’or.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une