Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2021-2022

Mass start d’Oslo : La victoire et le petit globe pour Justine-Braisaz Bouchet !

Publié le

Mass start d'Oslo La victoire et le petit globe pour Justine-Braisaz Bouchet ! (1)
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE BIATHLON 2021-2022 – Du délire ! Malgré une faute sur chaque couché qui la voyait s’éloigner du podium et donc de la victoire, Justine Braisaz-Bouchet a su réaliser une fin de course parfaite. Profitant de quelques erreurs adverses, la championne olympique de la discipline s’impose sur cette mass start d’Oslo. Et en plus elle récupère le petit globe de la spécialité. Incroyable ! Franziska Preuss et Marte Olsbu Roieseland complètent quant à elles le podium.

Si le gros globe de cristal était déjà dans les mains de Marte Olsbu Roieseland avant la course, le petit globe de la mass start se jouait encore. En tête avant le départ, l’Italienne Dorothea Wierer était suivie de près par Elvira Oeberg avec seulement trois petits points d’écart au classement. Deux Françaises pouvaient tenter de les devancer, Justine Braisaz-Bouchet et Anaïs Chevalier-Bouchet.

Un égrenage rapide

La course n’a pas mis longtemps avant de voir les écarts se creuser. Après le premier tir couché, Marte Olsbu Roiseland ressortait dans le groupe de tête composé notamment de Dorothea Wierer, Elvira Oeberg, Linn Persson ou encore Julia Simon. Si la Française peinait à suivre le rythme, l’Italienne et les Suédoises tenaient. Une faute plus tard pour la Norvégienne sur le second tir, et seules quatre biathlètes s’élançaient devant. Parmi ce quatuor, l’Autrichienne Lisa Theresa Hauser réalisait une nouvelle fois le plein sur le premier tir debout, tout comme Dorothea Wierer, en quête d’un nouveau petit globe dans cette spécialité.

La locomotive Roieseland

Malgré son tour de pénalité sur le second tir couché, Marte Olsbu Roieseland ne perdait pas de temps pour se repositionner sur le podium. Seconde avant l’ultime debout derrière Lisa Theresa Hauser, elle aurait pu profiter de l’erreur de l’Autrichienne sur sa dernière balle mais elle manquait également la même cible. Rapide sur les skis, la Norvégienne a cependant dépasser ses plus proches adversaires une à une pour monter sur la troisième place derrière Franziska Preuss.

La victoire de Justine, la dernière d’Anaïs

Alors que ses adversaires partaient sur l’anneau de pénalité sur le dernier tour, Justine Braisaz-Bouchet blanchissait sa dernière cible et partait seule en tête pour rejoindre l’arrivée. Les calculatrices étaient alors de sortie. Entre Wierer, Elvira Oeberg et la Française, tout se jouait à quelques points. Si la Suédoise aurait pu le décrocher en se plaçant quatrième de cette mass start, elle termine cinquième, sa compatriote Linn Persson jetant le pied pour la quatrième place. Pour Anaïs Bescond, sa place reste anecdotique, on retiendra toute une carrière.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une