Nous suivre

Tennis

Masters 1000 de Bercy : Hugo Gaston invité, Gaël Monfils jette l’éponge

Publié le

Masters 1000 de Bercy - Hugo Gaston invité, Gaël Monfils jette l'éponge
Icon Sport

TENNIS – Révélation du dernier Roland-Garros, Hugo Gaston sera présent à Paris Bercy. A contrario, Gaël Monfils met quant à lui un terme à sa saison.

Le dernier Roland-Garros ne fut pas un grand cru côté Français. Loin s’en faut. Cependant, l’un d’entre eux réussissait à tirer son épingle du jeu et a su se révéler au grand public. Lui s’est Hugo Gaston. Tombeur notamment de Wawrinka en 16èmes de finale, il s’inclinait après un combat en 5 sets face à Thiem en 8èmes. Après avoir fait un bond de 82 places au classement ATP, il se rapproche doucement de son objectif d’atteindre le top 100. Il est aujourd’hui 152ème. Ses performances lors des Internationaux de France ont notamment incité la FFT à l’inviter au Masters de Paris-Bercy qui débutera ce samedi.  Une juste récompense pour le Toulousain de 20 ans qui tentera une nouvelle fois de faire parler son talent face aux meilleurs joueurs du circuit.

Un tout autre horizon pour Monfils

Si le ciel est au beau fixe pour Hugo Gaston, fraîchement qualifié pour les quarts de finale du tournoi Challenger de Hambourg, il en est tout autre pour Gaël Monfils. Le Parisien de 14 ans son aîné, a tout simplement annoncé qu’il mettait un terme a sa saison. Contraint à l’abandon lundi face à Carrenño Busta à Vienne (1/6 – 0/2), c’était donc le moment de dire stop. Voici ce qu’a affirmé hier le numéro 11 mondial sur le réseau social Twitch :  « Je ne serai pas à Paris pour le Masters 1000. C’est la fin de ma saison. Je n’ai pas de bonnes sensations. Je ne joue pas bien au tennis et j’ai une gêne physique pour servir. C’est une douleur que j’avais déjà ressenti l’année dernière après l’US Open. Il fallait couper la spirale négative et se ressourcer. Je me donne un peu de temps pour bien préparer l’Open d’Australie 2021. »

Le numéro 1 français a également avoué « se sentir triste sut le terrain et ne plus ressentir le feu ». En outre, il reconnaît que « le problème est avant tout mental ». « Je n’arrive pas à donner le meilleur de moi-même » a-t-il également déclaré. Pour toutes ces raisons, il a donc préféré faire l’impasse pour mieux se retrouver.

Julien Correia


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une