Nous suivre

Actualités

Meetings de Metz et de Liévin : les athlètes français de sortie

Quentin Marchesan

Publié le

Ce dimanche se déroulaient les meetings de Metz et de Liévin, l’occasion pour les athlètes français de se mesurer au gratin international avant les Championnats de France élite en salle (16 et 17 février à Miramas) et d’obtenir pour certains les minima pour les Championnats d’Europe en salle (2 et 3 mars à Glasgow).

À Metz, Gressier déçoit, Belocian impressionne

Du côté de Metz, grosse déception pour Jimmy Gressier qui cherchait à obtenir les minima pour Glasgow sur 3000 m (7’55 »). Le double champion d’Europe espoir de cross-country échoue à trois petites secondes puisqu’il boucle la distance en 7’58 ».

En revanche, la sauteuse en longueur Eloyse Lesueur-Aymonin, qui n’avait plus sauté en compétition depuis les championnats d’Europe à Berlin et sa blessure à l’ischio-jambier, réalise une bonne rentrée avec un saut à 6,60 m qui lui permet d’obtenir les minima (6,50 m). De bon augure pour la défense de son titre le week-end prochain.

Wilhem Belocian quant à lui boucle son 60 m haies en 7″61, ce chrono lui permet de récupérer la meilleure performance française de la saison chipée plus tard dans la soirée par Pascal Martinot-Lagarde. Il avait déjà obtenu les minima lors de ses dernières sorties.

La spécialiste du 800 m Cynthia Anaïs boucle les deux tours de piste en 2’03″38, ce qui lui permet également d’obtenir les minima fixés à 2’03″50. Championne de France en salle sur 800 m, elle devra défendre son titre à Miramas.

À Liévin, des forfaits et des belles performances pour les athlètes français

Du côté de Liévin, deux athlètes français ont dû déclarer forfait quelques jours avant le meeting. Le premier, Kevin Mayer, a contracté une blessure au dos à l’entraînement. Quant à la tête d’affiche Pierre-Ambroise Bosse, c’est une intoxication alimentaire contractée au Mexique qui l’a empêché de concourir. Carolle Zahi devait prendre part au 60m mais ne s’est finalement pas présentée.

Chez les hommes d’abord, Jimmy Vicaut a effectué sa seule sortie de l’hiver. Il boucle ainsi la finale du 60 m en 6″64 et n’accroche que la 3ème place. Cette course lui a permis d’avoir un aperçu das axes d’améliorations en vue de la saison estivale.

Pascal Martinot-Lagarde, engagé sur 60 m haies, n’était pas là pour performer. En effet, il a déjà obtenu les minima, il s’est présenté sur la course afin d’évaluer sa forme avant Miramas. Résultat, un chrono en 7″57  qui lui permet de remporter la finale et de prendre la 3ème performance européenne de l’hiver. Cela lui permet aussi d’arriver en pleine confiance pour les championnats de France.

Du côté de la perche, seul Axel Chapelle était engagé chez les Français. Dans un concours remporté par Sam Kendricks qui s’est envolé à 5,81 m, le Tricolore n’a su dépasser les 5,56 m avant trois échecs à 5,71 m. La faute à des perches non adaptées. Il avait de toute façon déjà les minima en poche.

Côté triple saut, Teddy Tamgho s’est invité à la dernière minute. Le recordman du monde de triple saut en salle ne devait être là qu’en tant que coach, mais l’organisateur l’a convaincu de sauter. Il ne sautera pas au-delà de 15,92m, peut-être trahi par le maillot de l’équipe de France de rugby qu’il a porté pour sauter. Mais dans l’interview accordée à RMC après le concours, il prévient que son objectif est de gagner les championnats de France. Rendez-vous pris !

Enfin, le Français Simon Denissel était engagé sur le 2000m. Cette course spécialement montée pour lui afin de batte le record de France détenu par Bob Tahri (4’59″84) est partie très vite, et le Français a tout tenté. Finalement, il échouera à trois secondes du record. Il faudra cependant compter sur lui en vue des prochaines échéances.

Chez les femmes maintenant, Rénelle Lamote, un peu malade, s’est présentée sur le 800m. La vice-championne du monde de la distance avait déjà obtenu les minima lors de sa dernière sortie. Elle réalise un chrono de 2’02″17, mais la native de Coulommiers espérait un bien meilleur chrono. Cela promet pour ce week-end !

Du côté de la perche, Ninon Guillon-Romarin était la seule Française engagée. La détentrice du record de France en salle (4,72 m) ne dépassera pas les 4,57 m. A l’image d’Axel Chapelle, Ninon Guillon-Romarin avait déjà obtenu les minima plus tôt dans la saison.

Notons également que sur le 400m féminin, Deborah Sananes a obtenu les minima.

Quentin Marchesan


Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une