Nous suivre

Handisport

Mieux comprendre le handisport : le tennis-fauteuil

Publié

le

Mieux comprendre le handisport le tennis-fauteuil
Photo Icon Sport

HANDISPORT – À 10 jours de l’ouverture des Jeux Paralympiques, continuons nos révisions. Si certaines disciplines sont inconnues, les catégories peuvent être aussi difficiles à assimiler. Voici ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre et ainsi profiter des exploits des sportifs. Voici le tennis.

Les règles

Aux Jeux Paralympiques, le tennis se pratique exclusivement en fauteuil roulant. Le terrain et les règles restent les mêmes que le tennis debout, à une exception près. Les joueurs peuvent laisser la balle rebondir deux fois avant de la frapper, cela permet de laisser plus de temps aux joueurs de se déplacer avec le fauteuil. Que ce soit en simple ou en double, la partie se remporte en deux sets gagnants.

Les fauteuils en tennis ne sont pas des fauteuils classiques : ils sont composés de roues inclinées (carrossées) et de petites roues à l’avant et à l’arrière pour le rendre plus stable et plus maniable. Réussir à tenir sa raquette tout en manipulant son fauteuil nécessite plusieurs années d’expérience, et rend la pratique très technique.

Les types de handicap

Assez peu de de handicaps sont représentés dans les compétitions de tennis fauteuil, quatre aux Jeux.

  • Handicap orthopédique
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap neurologique d’origine

Les catégories

En tennis fauteuil, il existe deux grandes catégories :

Open Division : joueurs ayant des limitations fonctionnelles des membres inférieurs et des hanches ne permettant pas la pratique debout.

Quad Division : joueurs étant affectés aux membres supérieurs, ils peuvent utiliser des fauteuil manuels ou électriques.

Et la France dans tout ça ?

Depuis 2004, la France a toujours remporté au moins une médaille aux Jeux Paralympiques. Grande nation de la discipline, elle a brillé grâce, entre autres, à ces quelques noms.

  • Stéphane Houdet : 4 médailles paralympiques dont 2 en or, vainqueur de 4 tournois du Grand Chelem en simple et de 19 tournois en double.
  • Nicolas Peifer : 2 médailles paralympiques, une en or, 7 tournois du Grand Chelem en double.
  • Michaël Jérémiasz : 4 médailles paralympiques, une en or, 8 tournois du Grand Chelem en double.

Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une