Nous suivre

Handisport

Mieux comprendre le handisport : le tir sportif

Publié

le

Mieux comprendre le handisport - Le tir sportif
Photo via France Paralympique

HANDISPORT – A quatre mois des Jeux Paralympiques de Tokyo, il est temps de réviser. Si certaines disciplines sont inconnues, les catégories peuvent être aussi difficiles à assimiler. Voici ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre et ainsi profiter des exploits des sportifs. Troisième zoom sur le tir sportif.

Les règles

Comme toutes les disciplines de tir, le tir sportif nécessite précision et contrôle de soi, c’est pourquoi ce sport s’adresse aux personnes avec un handicap physique. Les différentes épreuves se déroulent dans deux armes, le pistolet et la carabine. Selon les épreuves, les distances peuvent varier : 10 mètres, 25 mètres ou 50 mètres.

La compétition

Une épreuve de tir sportif se déroule en deux temps. D’abord, une première phase où tous les concurrents tirent à leur rythme et en même temps le même nombre de plombs ou de balles.

A la fin de ce premier match, commence la seconde partie. Pour la suite, les 8 tireurs avec le plus haut total se qualifient pour la finale. Dès lors, les tireurs s’affrontent en confrontation directe et tirent chacun leur tour. Régulièrement, l’athlète ayant le plus faible total est éliminé jusqu’à ce qu’il n’en reste que deux pour jouer la victoire.

Les positions

En tir sportif, les positions peuvent changer en fonction des épreuves. En fauteuil roulant, les positions couché et debout sont subtilement distinctes.

Lors des épreuves en position couchée, les athlètes en fauteuil ont la possibilité de poser leurs coudes sur une tablette pour gagner en stabilité, de la même façon qu’un biathlète ancrerait ses coudes sur le sol. En position debout, cette tablette disparaît et la carabine devient bien plus instable.

Les types de handicap

Aux Jeux Paralympiques, sept catégories de handicap sont représentées.

  • Handicap neurologique d’origine : paralysies, poliomyélite…
  • Hémiplégie
  • Handicap neurologique évolutif : myopathies, amyotrophies, sclérose en plaques…
  • Paralysie cérébrale
  • Handicap orthopédique : malformation ou absence d’un ou plusieurs membres.
  • Paraplégie et tétraplégie
  • Handicap visuel.

Les catégories

Les compétiteurs sont répartis en trois catégories en fonction de leurs aptitudes.

  • SH1 Pistolet : les athlètes ont un handicap à un membre supérieur ou aux membres inférieurs et concourent debout ou assis.
  • SH1 Carabine : tireurs ayant un handicap aux deux membres inférieurs. Ils participent debout ou assis.
  • SH2 Carabine : athlètes ayant un handicap aux membres supérieurs. Pour maintenir la carabine, un support y est fixé pour aider l’athlète à garder une certaines stabilité. Aussi, si l’athlète ne peut pas recharger sa carabine seul, il peut avoir recourt à un assistant.

Et la France dans tout ça ?

En tir sportif, la France a remporté 31 médailles paralympiques; dont 6 titres. Parmi les médaillés récents :

  • Raphaël Voltz: quadruple médaillé paralympique, triple champion du monde, triple champion d’Europe (13 médailles internationales)
  • Cédric Fèvre-Chevalier : champion paralympique, médaillé de bronze européen, recordman du monde

Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une