Mondial de handball : la France en demi-finale !


Appliquée tout au long de la rencontre, l’équipe de France s’est logiquement imposée face au Monténégro pour rejoindre les demi-finales.


Des premières minutes difficiles

Ce sont les Monténégrines qui sont le mieux entrées dans leur match. Raicevic a ouvert le score sur jet de 7m et derrière la gardienne Rajcic-Vukvecic réalisait l’arrêt.
Face à une grosse pression en défense des Monténégrines, les Bleues ont eu du mal à trouver leur pivot Laurisa Landre. Mais celle-ci a fini par obtenir un jet de 7m transformé par Lacrabère : premier but bleu après 4 minutes de jeu (1-1). Malgré des pertes de balle françaises, Amandine Leynaud a limité les dégâts en réalisant quelques arrêts importants.

La France règle la mire

Après 13 minutes de jeu, c’est la capitaine Siraba Dembélé qui permet aux Bleues de prendre les devants pour la première fois du match : 5-4. En difficulté en attaque, le jeu des Bleues se fluidifie notamment grâce aux bonnes fixations d’Alexandra Lacrabère qui dégagent des intervalles pour les autres joueuses françaises. A 7-4, l’entraîneur du Monténégro Per Johansson décide de poser son temps mort.

Amandine Leynaud réalise deux parades d’affilée dont une sur jet de 7m mais ce sont les Monténégrines qui récupèrent le ballon pour marquer derrière. +1, +2 pour la France, Manon Houette qui avait raté ses deux premiers tirs enchaîne deux buts sur son aile et permet à la France de mener de 3 buts (12-9). Dans les dernières secondes, les Bleues ne parviennent pas à déclencher le tir et rejoignent les vestiaires avec deux buts d’avance : 12-10.

La gardienne française Amandine Leynaud a une nouvelle fois réalisé une grande performance
© IHF

Les Bleues en patronnes

Si tout n’a pas été parfait, les Bleues sont toujours restées devant et ont su laisser passer l’orage.
Comme en huitièmes de finale, les Françaises ont fait la course en tête et ont joué avec application. Elles ne se sont pas affolées face aux assauts monténégrins. Coup sur coup, Lacrabère et Bulatovic ont allumé les gardiennes à 9m. Les Monténégrines ont essayé de faire des remises en jeu rapide pour ne pas laisser à la France la possibilité de mettre en place sa défense et faire ses changements. Avec toute sa rage, Lacrabère a été trouvée en pivot pour marquer le but du +4 : 19-15.

Malgré une double infériorité numérique (Ayglon et Lacrabère), les Bleues ont limité les dégâts et ont conservé leur avantage. Lors du temps-mort français c’est Alexandra Lacrabère qui a pris la parole pour inviter ses coéquipières à « ne pas stresser » puisqu’elles étaient devant.
Longtemps sur le banc, Béatrice Edwige a repris sa place en défense et a fait du bien. Lacrabère encore elle, a marqué un boulet de canon alors que les Bleues avaient du mal en attaque. Mais quand c’est moins bien en attaque, il faut au moins assurer la défense. Et c’est ce qu’ont fait les Françaises. +6 à 1min50 de la fin : la demi-finale était en vue.

Score final : 25-22

Les « anciennes » ont une nouvelle fois pris leur responsabilité à l’image de Dembele, Lacrabere ou encore Pineau qui a réalisé son meilleur match du mondial. Et derrière, la nouvelle génération a également répondu présente à l’image de Grâce Zaadi, maîtresse du jeu français. Décisive dans les moments importants, la gardienne Amandine Leynaud a été élue joueuse du match (39% d’arrêts).

En demi-finale, les Bleues affronteront la Suède qui s’est imposée face au Danemark.
Leur dernière rencontre remonte au tour principal des Championnats d’Europe 2016 en Suède, les Bleues s’étaient imposées. 21-19

Arlette

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des