Nous suivre

Handball

Mondial de handball féminin 2021 : Les Bleues déroulent contre la Pologne

Publié le

Mondial de handball féminin 2021 Les Bleues déroulent contre la Pologne
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DU MONDE DE HANDBALL FEMININ – Après leur carton plein lors du tour préliminaire, les choses sérieuses ont commencé pour les Bleues. Suite au match nul entre la Russie et la Slovénie quelques heures auparavant, la formation d’Olivier Krumbholz avait toutes les cartes en main pour prendre provisoirement la première place du groupe. Contre la Pologne, dernière de celui-ci, la tâche a été parfaitement exécutée. Large victoire 26-16, et voilà les championnes olympiques en tête avec 6 points.

La Pologne submergée

Que ça fait du bien de regarder un match des Bleues sans un stress permanent. Car il faut dire que le travail a été fait dès la première période. Et il a été bien fait. D’entrée de jeu, la défense prenait le pas pour offrir un contre express à Alicia Toublanc. L’arrière tricolore inscrivait trois des quatre premiers buts français. Les Polonaises ont tenté de résister quelques instants, mais leurs nombreuses maladresses et pertes de balle donnaient des munitions supplémentaires à l’équipe de France. Estelle Nze Minko, sur ses feintes de corps, laissait sur place la défense adverse, provoquant les fautes. Si Adrianna Placzek parvenait à bloquer quelques tirs, les offensives revenaient bien trop vite vers elle, les infériorités numériques n’aidant pas la gardienne polonaise.

Alors qu’elles menaient 12-6, les Bleues ont connu un long passage à vide avec 7 minutes sans trouver la mire. Cependant, et c’est toujours le point fort de ces championnes olympiques, le mur défensif restait infranchissable. L’efficacité en attaque revenait ensuite grâce à un tir magistral de Grâce Zaadi Deuna au sol. A la pause, le score affichait seulement 9 buts encaissés pour 14 inscrits. Et encore, il aurait pu être de 15-8 en faveur des Bleues si l’énorme faute sur la numéro 10 française avait été sifflée. Mais passons…

La Pologne coulée

Calmée de cette petite erreur d’arbitrage, l’équipe de France est revenue sur le parquet avec la même intensité. Rapidement, l’écart a grimpé à +7, Cléopâtre Darleux prenant parfaitement la relève de Laura Glauser dans les cages tricolores. A +9, on pouvait définitivement souffler. Même s’il restait encore un petit quart d’heure, les jeux étaient faits. Après un nouvel arrêt de Cléopâtre Darleux à deux minutes du terme de la rencontre, suivie d’une passe décisive millimétrée pour Pauletta Foppa -qui termine meilleure joueuse- la Pologne accusait le coup, le déficit passant la dizaine. La victoire se profilant, le coach a pu largement faire tourner son effectif en vue des prochains objectifs. Le plus proche d’entre eux : la Serbie, victorieuse du Monténégro, dans deux jours.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une