Nous suivre

Water-polo

Mondial masculin de water-polo 2024 : La France est éliminée aux tirs au but et jouera pour le bronze

Avatar

Publié le

Photo Icon Sport

CHAMPIONNAT DU MONDE HOMMES DE WATER-POLO 2024 – Cruel ! La France s’incline au bout de la séance de tirs au but face à la Croatie et jouera le bronze face à l’Espagne.

On a bien cru revivre le scénario fou du quart de finale avec une remontée fantastique dans le dernier quart-temps. Mais cette fois, la victoire n’est pas au bout. Car c’est aux tirs au but que la France a fini par rendre les armes face à la Croatie.

Les Croates lancent le match avec un but après 30 secondes. Ils mènent ensuite 2-0. Marko Bijac réalise des arrêts et les Français tapent les poteaux. Finalement, Thomas Vernoux ouvre le score pour la France, de loin comme il l’aime. Trop de déchet technique côté bleus, et la première période se termine sur le score de 3-2.

D’encore plus loin que son cousain, Romain Marion-Vernoux égalise (3-3). C’est au tour des Croates d’être malheureux en attaque mais, finalement, ils profitent d’une contre-attaque pour repasser devant. Alexandre Bouet puis Emil Bjorch égalisent tour à tour.

Alors que la Croatie a l’occasion de passer à +2 sur une contre-attaque bien négociée, Hugo Fontani s’interpose lors du face à face et tient les siens à flots (6-5). Mais les Français tirent sur le gardien et la mi-temps est sifflée sur ce score-là.

Deux fois plus de pertes de balle pour les Français (6) qui ont également été beaucoup pénalisés.

Une troisième période ratée

Le 3e quart-temps est disputé mais aucune équipe ne parvient à marquer. Les deux gardiens et les défenses se distinguent. Mais les Français font aussi beaucoup trop de mauvais choix devant le but et perdent quasiment tous leurs ballons d’attaque. Et ce qui leur pendait au nez arrive : la Croatie passe à 7-5, avec 2 minutes 45 à jouer. Enzo Nardon réduit l’écart. En contre-attaque, Ugo Crousillat nage pour tenter de défendre sur Jerko Marinic Kragic. Mais il écope de son 3e carton jaune et d’une exclusion. Sur penalty, la Croatie reprend son écart (8-6). Et en zone plus, il passe même à +3.

Pour débuter la dernière période, Alexandre Bouet marque enfin (9-7). Ce ne sera pas sur contre-attaque qui n’a pas pu se lancer mais le premier but d’Enzo Khasz après 4 tentatives, fait énormément de bien (9-8). Mais quand les Bleus veulent enflammer la rencontre, la Croatie leur met directement un coup d’arrêt (10-8).

Thomas Vernoux convertit le penalty obtenu par Michaël Bodegas et Khasz égalise mais la Croatie repasse devant avant la dernière minute. En supériorité et après avoir beaucoup fait tourner le ballon, au bout de l’attaque, dans un angle improbable, Enzo Khasz égalise de nouveau avec 16 secondes à jouer (11-11) ! Ce sera finalement une faute en attaque et direction les tirs au but !

Le bronze à aller chercher

Aucun raté lors de la première salve : Khasz, Bouet, Thomas Vernoux, Romain Marion-Vernoux et Bodegas marquent tous. On repart alors pour une mort subite. Et malheureusement, l’homme de l’égalisation Enzo Khasz, verra son tir arrêté. Pas de finale, la France s’incline face à la Croatie.

Évidemment la déception est grande car la France a fait douter l’équipe vice-championne d’Europe. Hugo Fontani, comme à son habitude a été grand dans les cages. Mais Thomas Vernoux a extrêmement bien été défendu et les Français ont commis trop d’erreurs en attaque, notamment après la mi-temps. S’ils ont montré qu’ils avaient les ressources pour revenir, ils ne sont jamais parvenus à eux passer devant et faire douter un peu plus cette équipe de Croatie. Il reste l’Espagne à affronter pour remporter la première médaille mondiale de l’histoire de la France. Mais, déjà médaillée de bronze l’an dernier et championne d’Europe en titre, ce sera une nouvelle fois un gros morceau pour les Bleus.

Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, j'ai pour sports de prédilection le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *