Nous suivre

Escrime

Mondiaux d’escrime -20 ans : l’épéiste Kendrick Jean-Joseph champion du monde

Jean Bodéré

Publié

le

Mondiaux d’escrime -20 ans - L’épéiste Kendrick Jean-Joseph champion du monde
Photo via Twitter Fédération Française d'Escrime

Au Caire, les championnats du monde d’escrime des moins de 20 ans se poursuivaient ce vendredi avec de l’épée. Et au terme d’une finale irrespirable, c’est bel et bien le Français Kendrick Jean-Joseph qui triomphe. Quant à Alexis Messien et Titouan Chotin, les deux épéistes échouent en quarts de finale.

Ce vendredi au Caire, Kendrick Jean-Joseph a décroché l’or et la troisième médaille française au terme d’une très belle compétition. Alors que ses compatriotes Alexis Messien, Titouan Chotin et Gaëtan Le Berre terminaient respectivement premier, troisième et 72ème du tour de poules, Jean-Joseph se hissait à la 31ème place. Arrive ensuite la phase à élimination directe. Malheureusement, Gaëtan Le Berre se faisait rapidement éliminer, en tableau de 64. Quant aux trois autres Français, c’est un parcours impeccable qui conduira le trio jusqu’en quarts de finale.

Des Égyptiens redoutables mais pas imbattables

Mais face à des Égyptiens à domicile, deux de nos Français voyaient leur chemin s’arrêter. Alexis Messien s’inclinait donc face à Mohamed Yasseen (15-8) et Titouan Chotin face au futur adversaire de Jean-Joseph, Mohamed Elsayed (15-11). En demi-finales, dans un match qui se terminera à la mort subite, c’est le Français qui l’emportait et vengeait son compatriote sur le score de 12-11. Mais en finale, l’épéiste français se retrouvait face au bourreau d’Alexis Messien, Mohamed Yasseen.

Et c’est une finale irrespirable à laquelle on a pu assister. Une finale où aucun des deux escrimeurs n’arrivait à faire la différence. Mais au début du dernier tiers-temps, Kendrick Jean-Joseph inscrivait les deux dernières touches synonymes de victoire. Le Français décroche alors la première médaille d’or de ces Mondiaux au terme d’une compétition aussi vibrante que palpitante.

Quant aux filles, elles réalisent une compétition bien en-deçà des attentes. La mieux placée, Camille Keller, n’atteint que péniblement les huitièmes de finale avant de perdre contre l’Espagnole Claudia Arribas. Nous pourrons retrouver les épéistes lors de la compétition par équipes qui promet d’être tout aussi incroyable.

Jean Bodéré


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une