Nous suivre

Championnats du monde d'athlétisme 2022

Mondiaux d’athlétisme 2022 : Armand Duplantis bat encore le record du monde du saut à la perche !

Publié le

Mondiaux d'athlétisme 2022 Armand Duplantis bat encore le record du monde du saut à la perche !
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DU MONDE D’ATHLÉTISME 2022 – Après une (légère) frayeur à 5m87, le Suédois Armand Duplantis améliore encore son record du monde en plus de son titre de champion du monde. Il devance l’Américain Christopher Nilsen et le Philippin Ernest Obiena. Renaud Lavillenie s’arrête à 5m87 au 5ème rang.

Sur le toit du monde ! Armand Duplantis a littéralement survolé une compétition dont il était le grandissime favori. Un saut pour se mettre en jambes, un 2ème avec un coude récalcitrant et le Suédois était lancé vers les sommets, comme d’habitude. Avec toujours une très bonne marge sur ses barres, il a réglé le concours en franchissant, encore, 6moo. Ses deux derniers adversaires, l’Américain Nilsen et le surprenant Philippin Obiena, se sont arrêtés à 5m94.

Tranquille comme Mondo

Une fois le titre acquis, le surdoué suédois doit choisir ses barres. D’abord 6m06 afin d’avoir le record des championnats. Une formalité pour le jeune sauteur. Ensuite, tout le stade retenait son souffle pour savoir si le record du monde allait être tenté puis battu. La finale du relais féminin est même décalée de quelques minutes. Duplantis, propriétaire des deux marques mondiales en extérieur (6m16) et intérieur (6m20) demande une barre pour le record du monde à 6m21. Il s’élance et refuse le saut. Pas de quoi le déconcentrer puisque la seconde tentative est la bonne ! 6m21 avec encore une dizaine de centimètre de marge. Armand Duplantis est véritablement le roi du monde, le roi de son monde, tout là-haut. Le public d’Eugene est comblé et gâté avec un 3ème record du monde en seulement 3h.

Lavillenie 5ème

Pas de nouvelle médaille mondiale pour l’ancien recordman du monde Renaud Lavillenie. Le Français échoue à 5m87, sa meilleure marque de la saison. Même si son concours s’est achevé tôt, il a distillé quelques précieux conseils à Armand Duplantis, encore jeune dans ce genre de compétition et qui lui avait demandé de rester à ses côtés.


Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une