Nous suivre

Tennis de table

Mondiaux de tennis de table : L’exploit majuscule d’Alexandre Cassin

Publié

le

Mondiaux de tennis de table L'exploit majuscule d'Alexandre Cassin
Photo Icon Sport

TENNIS DE TABLE – Suite des championnats du monde de Houston, avec notamment les 32èmes de finale des tournois de simple. Les Français se sont particulièrement bien comportés, à l’image d’Alexandre Cassin qui a tout simplement triomphé du vice-champion du monde en titre.

Alexandre Cassin, de l’ombre à la lumière

144ème mondial, Alexandre Cassin était loin d’être favori pour son deuxième match. Il devait en effet faire face au Suédois Mattias Falck, tête de série n°7, une référence au niveau européen, qui avait atteint la finale de ces championnats du monde il y a deux ans. Pourtant, l’espoir français a joué à un niveau incroyable pour renverser son adversaire 4-3. La décision s’est certainement faite lors de la quatrième manche, remportée 17-15 par le Français pour recoller à 2-2. Sentant une possibilité d’exploit, le Guadeloupéen a su tenir le choc face aux assauts répétés du Suédois, avant de porter l’estocade dans la dernière manche. Superbe victoire du Tricolore, qui se qualifie pour les 16èmes de finale, où il défiera un autre Suédois, Kristian Karlsson, tête de série n°22.

Dans son sillage, l’équipe de France a encore obtenu de bons résultats lors de cette deuxième journée. Pourtant, le séjour de Simon Gauzy, tête de série n°14, a bien failli être écourté. Le n°1 Français s’en est sorti en sept manches face au Portugais Joao Geraldo, qui semblait pourtant à sa portée. Mais face à un adversaire déchainé, Gauzy s’est retrouvé au bord du précipice, mené trois manches à deux avant de s’en sortir 13-11 dans la sixième. Le coup est passé près pour le Tricolore, qui devra hausser son niveau de jeu en 16èmes de finale face au Slovaque Yang Wang, tête de série n°28.

De belles performances Tricolores

Emmanuel Lebesson a lui connu moins de soucis pour venir à bout de l’Anglais Samuel Walker, 4-2. La suite s’annonce cruelle puisqu’il va tout simplement affronter la tête de série n°1, le Chinois Fan Zhendong. Mais Lebesson pourra peut-être s’inspirer des performances de son compatriote Cassin, ainsi que de celle du Polonais Jakub Dyjas, qui a renversé la tête de série n°2, le Japonais Tomokazu Harimoto. Dernier homme engagé, Can Akkuzu n’a pas fait le poids face à l’Allemand Ruwen Filus, tombant 4-0 lors du dernier match de la soirée.

Chez les femmes, Jia Nan Yuan a fait honneur à son statut de n°1 française, en disposant facilement de la Roumaine Adina Diaconu, 4-0. Elle n’a jamais laissé son adversaire espérer dans cette rencontre et sera la seule Tricolore à rejoindre les 16èmes de finale, où elle aura une belle carte à jouer face à Liu Hsing-Yin, de Taïpeï. En effet, l’aventure en simple est terminée pour Pauline Chasselin, sans solutions et battue 4-0 par la redoutable Allemande Xiaona Shan.

Des coups à jouer en double

Ce mercredi marquait également le début des tournois de double. Cela a permis à Pauline Chasselin de se consoler de sa défaite en simple, puisqu’associée à Jia Nan Yuan, elle a franchi le premier tour en surclassant la paire brésilienne Takahashi – Kumahara 3-0. L’affaire va singulièrement se corser en 16èmes de finale, face à la paire de Hong-Kong Doo-Lee, tête de série n°4. Marie Migot et Audrey Zarif ont connu moins de réussite face aux Japonaises Ito-Hayata, et quittent le tournoi par la petite porte.

Seule paire masculine engagée, Emmanuel Lebesson et Alexandre Cassin ont fait coup double après le simple, face aux Autrichiens Chen et Serdaroglou, 3-0. Ils seront de nouveau sur le pont ce soir face aux Iraniens Alamiyan et Alamian. Emmanuel Lebesson débutera également en double mixte avec Jia Nan Yuan, puisqu’ils étaient exemptés de premier tour au vu de leur statut de tête de série n°2. Ils seront des favoris logiques face aux Polonais Dyjas et Partyka.

La nuit a été illuminée par l’exploit d’Alexandre Cassin, une performance inattendue qui met en lumière la densité du ping français. Suite des hostilités ce soir, avec sept matchs impliquant des Tricolores, dont trois pour le seul Emmanuel Lebesson, et de belles chances de progression vers les tours suivants, pour poursuivre des Mondiaux jusqu’ici réussis.


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une