Nous suivre

Tir

Mondiaux de tir plateau : Carole Cormenier championne du monde de trap

Maxime Boulard

Publié le

Mondiaux de tir plateau Carole Cormenier championne du monde de trap (1)
Photo J. Heise / FFTir

CHAMPIONNATS DU MONDE DE TIR PLATEAU – Sensationnelle Carole Cormenier, qui remporte le titre mondial de trap au terme d’une finale maîtrisée de bout en bout. Une année 2022 pleinenement réussie après l’or aux Jeux Méditerranéens.

Double dose d’or

Elle n’avait jamais remporté de grand championnat sénior avant 2022, Carole Cormenier terminera l’année avec deux titres. Championne des Jeux Méditerranéens en juin dernier, la tireuse originaire de Limoges devait encore confirmer cette belle victoire ce mois-ci. D’abord aux championnats d’Europe, Cormenier arrive à Larnaca (Chypre) en prétendante au podium. Malgré une 5ème place en qualifications, elle passe totalement à côté en terminant dernière de sa demi-finale. Une déception a priori vite oubliée tant la Tricolore était solide cette semaine. À Osijek (Croatie), théâtre de nombreuses compétitions de tir, Carole Cormenier termine troisième des qualifications avec un bon 119/125 au tir. Elle se qualifie ensuite en finale en terminant à la deuxième place de sa demi-finale. Elle a, à ce moment-là, 3 chances sur 4 de remporter une médaille.

La finale ne démarre pas de la meilleure des manières. Elle rate en effet le tout premier plateau. Quand on sait que la moindre erreur peut être fatale, cela aurait pu lui jouer un mauvais tour. Sans doute vexée de ce raté prématuré, elle enchaînera 20 tirs parfaits pour se remettre dans la course au titre. Entre-temps, l’Australienne Catherine Skinner est éliminée au pied du podium. La médaille est assurée, mais elle n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. La médaille de bronze est revenue à la Slovaque Zuzana Rehak Stefecekova qui laisse Cormenier et l’Espagnole Fatima Galvez tirer pour le titre. Après 25 tirs chacune, la Française est devant 23-21, il reste alors 10 cartouches. Une erreur supplémentaire qui permet à l’Ibérique de revenir à une longueur, et qui aurait pu faire douter la tireuse tricolore.

De plus, une cible ayant été annoncée ratée fut déjugée par la VAR, a bien failli tout faire basculer. Son avance lui aura finalement suffi à tel point que le dernier plateau n’aura pas été tiré, Galvez s’incline et se contentera du titre de vice-championne du monde. Carole Cormenier, 22ème mondiale, s’impose désormais comme une prétendante légitime pour Paris 2024. Elle qui ne cache pas viser la médaille olympique, d’autant que sa performance offre un quota supplémentaire !


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

2 Commentaires
S'abonner
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
cormenier

trés bel article, une seule erreur Carole n’est pas originaire de Limoges, elle est charentaise

Maxime Boulard

Bonjour, Carole est en effet licenciée dans un club charentais, cependant elle est née à Limoges.


Fil Info

Actus à la une