Nautic Club Angerien, la nouvelle vague #28 : triste soirée pour les filles


Grâce à Mickaël Pouillou, retrouvez chaque semaine tous les résultats, l’actualité et les déclarations dans la chronique Nautic Club Angérien, la nouvelle vague. Pour ce nouveau volet, Mickaël revient  sur la victoire des garçons à domicile et sur les difficultés des filles à Nice. 

N1 garçons : une équipe soudée…

C’est un match haletant auquel le public angèrien et le partenaire de la rencontre, le département de la Charente-Maritime, ont assisté dans le bassin Roger Menaud, ce samedi 24 mars. En effet, les joueurs de Brandon Sabeau, ont gardé le suspense jusqu’à la dernière minute. Menés tout au long de la rencontre, ce fut pourtant les locaux qui ont ouvert le score à la 2ème minute. Mais les Val-d’Oisiens, étaient venus dans la cité angèrienne dans le but de mettre un terme à notre série d’invincibilité à domicile.

La rencontre fut serrée jusqu’à la mi-temps. Il a fallu attendre le troisième quart-temps pour voir l’équipe de Taverny prendre l’avantage de 1 but. La course à la victoire est lancée pour les deux formations : les Angériens défendent haut, ce qui ne permet pas aux Tabernaciens de prendre un avantage confortable. Au contraire, leurs erreurs ont permis aux locaux d’égaliser d’une part et même de prendre l’avantage dans les dernières secondes du match.

Le NCA préserve son invincibilté sur le score de 13 à 12, prochain match à domicile le 14 avril face à Marseille.

Brandon Sabeau : « Je suis satisfait de la rencontre, nous avons pourtant manqué de lucidité sur certaines phases de jeu. Mais l’équipe esrt soudée et leur envie de gagner a été importante ce soir à la maison. »

PRO A filles à Nice : triste soirée…

Toutes les conditions étaient pourtant réunies pour que les joueuses jouent toute la rencontre sans accroc. L’entame de match fut longue à se mettre en place, pour les rouges et blancs, et les assauts répétés des Niçoises font mouche : 5 shoots, 5 buts à la fin du 1er QT.

La casse fut limitée en seconde et troisième période : les Azuréennes, baissent leur intensité mais défendnte malgré tout très haut, ne permettant pas aux Angèriennes de s’approcher de la cage adverse. Le manque d’agressivité se fit à nouveau ressentir en dernière période et le score lourd de 15 à 3 reflète le non match de l’équipe.

Mickael Pouillou « Toutes les conditions étaient réunies pour faire un gros match de notre part, le club nous a permis d’éviter un long déplacement en minibus et nous n’avons pas su le remercier comme il se devait. Les filles ont la chance d’évoluer en poule haute à leur âge (moyenne de 17 ans), et d’avoir énormément de temps de jeu. Les phases finales approchent à grand pas et un réveil est nécessaire pour espérer se rapprocher de ces équipes. »

Mickaël Pouillou

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des