Nautic Club Angérien, la nouvelle vague #36 : les U17 féminines en bronze


Grâce à Mickaël Pouillou, retrouvez chaque semaine tous les résultats, l’actualité et les déclarations dans la chronique Nautic Club Angérien, la nouvelle vague. Pour ce nouveau volet, Mickaël  sur l’épilogue du championnat de France U17 qui s’est déroulé à Mulhouse. 

U17F – Championnat de France – 2ème phase à Mulhouse

Après le tournoi de Bordeaux en avril, c’est la phase finale du championnat de France à Mulhouse, la frontière franco-germano-suisse. La défaite d’un but face à Lille dans le bassin girondin, place les Angériennes à la deuxième place de leur poule. Elles ont l’honneur d’ouvrir le tournoi final. Tous les espoirs sont permis. Mickaël Pouillou, le coach des rouge et blanc a fixé l’objectif à ses filles : le titre.
Conscients de l’enjeu, des parents se sont mobilisés pour contribuer à la logistique et soutenir les filles. De Saint-Jean d’Angély, de Niort, ou même Toulouse, ils traversent la France, « la diagonale des fous » en quelque sorte ! Après 12h de trajet voici l’Alsace. Toute la délégation angérienne est hébergée sur le campus universitaire. Pique-nique sous le soleil mulhousien, un petit moment de temps calme et direction la Piscine des Jonquilles pour le premier match.

• 19/05 – 1/4 : NCA – Laval

La délégation lavalloise est conséquente aussi mais les Angériens sont là. C’est parti pour 4 fois 6 minutes. Les Charentaises sont appliquées, et prennent rapidement le large : 4-0 à la fin du premier quart-temps, 7-1 à la fin du deuxième. Puis après quelques minutes de jeu dans la troisième période, le représentant de la fédération arrive, fait stopper le match, discute avec les officiels, les arbitres et les entraineurs. Finalement, le 3ème quart temps ne durera que 4 minutes, mais précédera 2 périodes de 8 minutes. Les Mayennaises ont mieux géré la situation, et reviennent rapidement à 7-4. Mais les maritimes sont lucides en fin de match. Score final de cette rencontre en cinq périodes : 10-7.

• 20/05 – 1/2 finale : NCA – Choisy Le Roi

L’équipe francilienne dévore jusque-là tous ses adversaires, avec des écarts conséquents. Pour atteindre le titre il faut les dominer. En ce dimanche, pendant que les filles découvrent le centre-ville très calme de la sous-préfecture du Haut-Rhin, Mickaël Pouillou analyse quelques vidéos et prépare sa stratégie. Sur le parvis de la piscine, les parents présents vont délivrer un message fort au groupe, « Une demi-finale, ça ne se joue pas, ça se gagne ». Les yeux brillent des deux côtés, mais le message est bien reçu par les joueuses.

Dans le premier quart-temps, les Angériennes s’accrochent et font douter leurs adversaires. Il n’y a que deux buts d’écart : 4-6
Surprises par cet adversaire qui les suit de près, les Franciliennes haussent leur niveau d’agressivité, mais c’est la défense angérienne qui est sanctionnée par les arbitres ; les Parisiennes profitent des exclusions pour prendre le large à la pause : 4-10

Les filles s’accrochent et se montrent vigilantes, serrent un peu plus la défense, et saisissent toutes les opportunités en attaque. Elles sont sur tous les ballons. Elles n’encaissent que 2 buts en deuxième mi-temps, mais échouent à 4 longueurs  : 8-12. C’est d’ailleurs le plus petit écart concédé par Choisy.
Si le titre s’évapore, les filles ont tout donné, elles ont appliqué les consignes jusqu’à la dernière seconde. Elles n’ont rien à regretter sur ce match et tout le public mulhousien leur accordera une standing ovation.

• 21/05 – Finale pour la troisième place : NCA – Lille

Après leur victoire lors de la première phase, les Lilloises se présentent sur la route des Angériennes avec un avantage psychologique.
Le premier quart-temps est tendu mais très serré. Le NCA vire en tête au score 4-3. L’avantage double à la mi-temps, 6-4, mais côté angérien, plusieurs joueuses accusent déjà 2 fautes. Une exclusion définitive pourrait avoir de lourdes conséquences. Dans la troisième période le rythme se maintient : 8-4.

La fin de la rencontre s’annonce très bien. Pourtant, les tirs angériens sont moins précis ; les Nordistes reviennent au galop. 8-5, 8-6, 8-7 en 3 minutes, c’est chaud ! Dans les tribunes, les supporters des deux camps ne tiennent plus en place. Mais dans les 2 dernières minutes, les Angériennes retrouvent leur sérénité et le chemin des filets. C’est la délivrance : 11-9.
Physiquement, moralement, les filles sont épuisées. Mais cette médaille de bronze, gagnée dans ce championnat très disputé efface rapidement toute trace de fatigue et offre aux filles un podium !

L’entraîneur Mickael Pouillou : « Je suis tellement fier de cette saison, et du travail accompli, nous avons progressé ensemble depuis maintenant deux ans, nous devons continuer dans ce sens, et continuer à être meilleur. Certes c’est une médaille de bronze, mais elle vaut de l’or celle-là, nous l’avons gagné en équipe et c’est ça le plus important. »

Mickaël Pouillou

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des