Nous suivre

Nos champions

Nautic Club Angérien, la nouvelle vague #36 : les U17 féminines en bronze

Nico

Publié

le

NCA U17

Grâce à Mickaël Pouillou, retrouvez chaque semaine tous les résultats, l’actualité et les déclarations dans la chronique Nautic Club Angérien, la nouvelle vague. Pour ce nouveau volet, Mickaël  sur l’épilogue du championnat de France U17 qui s’est déroulé à Mulhouse. 

U17F – Championnat de France – 2ème phase à Mulhouse

Après le tournoi de Bordeaux en avril, c’est la phase finale du championnat de France à Mulhouse, la frontière franco-germano-suisse. La défaite d’un but face à Lille dans le bassin girondin, place les Angériennes à la deuxième place de leur poule. Elles ont l’honneur d’ouvrir le tournoi final. Tous les espoirs sont permis. Mickaël Pouillou, le coach des rouge et blanc a fixé l’objectif à ses filles : le titre.
Conscients de l’enjeu, des parents se sont mobilisés pour contribuer à la logistique et soutenir les filles. De Saint-Jean d’Angély, de Niort, ou même Toulouse, ils traversent la France, « la diagonale des fous » en quelque sorte ! Après 12h de trajet voici l’Alsace. Toute la délégation angérienne est hébergée sur le campus universitaire. Pique-nique sous le soleil mulhousien, un petit moment de temps calme et direction la Piscine des Jonquilles pour le premier match.

• 19/05 – 1/4 : NCA – Laval

La délégation lavalloise est conséquente aussi mais les Angériens sont là. C’est parti pour 4 fois 6 minutes. Les Charentaises sont appliquées, et prennent rapidement le large : 4-0 à la fin du premier quart-temps, 7-1 à la fin du deuxième. Puis après quelques minutes de jeu dans la troisième période, le représentant de la fédération arrive, fait stopper le match, discute avec les officiels, les arbitres et les entraineurs. Finalement, le 3ème quart temps ne durera que 4 minutes, mais précédera 2 périodes de 8 minutes. Les Mayennaises ont mieux géré la situation, et reviennent rapidement à 7-4. Mais les maritimes sont lucides en fin de match. Score final de cette rencontre en cinq périodes : 10-7.

• 20/05 – 1/2 finale : NCA – Choisy Le Roi

L’équipe francilienne dévore jusque-là tous ses adversaires, avec des écarts conséquents. Pour atteindre le titre il faut les dominer. En ce dimanche, pendant que les filles découvrent le centre-ville très calme de la sous-préfecture du Haut-Rhin, Mickaël Pouillou analyse quelques vidéos et prépare sa stratégie. Sur le parvis de la piscine, les parents présents vont délivrer un message fort au groupe, « Une demi-finale, ça ne se joue pas, ça se gagne ». Les yeux brillent des deux côtés, mais le message est bien reçu par les joueuses.

Dans le premier quart-temps, les Angériennes s’accrochent et font douter leurs adversaires. Il n’y a que deux buts d’écart : 4-6
Surprises par cet adversaire qui les suit de près, les Franciliennes haussent leur niveau d’agressivité, mais c’est la défense angérienne qui est sanctionnée par les arbitres ; les Parisiennes profitent des exclusions pour prendre le large à la pause : 4-10

Les filles s’accrochent et se montrent vigilantes, serrent un peu plus la défense, et saisissent toutes les opportunités en attaque. Elles sont sur tous les ballons. Elles n’encaissent que 2 buts en deuxième mi-temps, mais échouent à 4 longueurs  : 8-12. C’est d’ailleurs le plus petit écart concédé par Choisy.
Si le titre s’évapore, les filles ont tout donné, elles ont appliqué les consignes jusqu’à la dernière seconde. Elles n’ont rien à regretter sur ce match et tout le public mulhousien leur accordera une standing ovation.

• 21/05 – Finale pour la troisième place : NCA – Lille

Après leur victoire lors de la première phase, les Lilloises se présentent sur la route des Angériennes avec un avantage psychologique.
Le premier quart-temps est tendu mais très serré. Le NCA vire en tête au score 4-3. L’avantage double à la mi-temps, 6-4, mais côté angérien, plusieurs joueuses accusent déjà 2 fautes. Une exclusion définitive pourrait avoir de lourdes conséquences. Dans la troisième période le rythme se maintient : 8-4.

La fin de la rencontre s’annonce très bien. Pourtant, les tirs angériens sont moins précis ; les Nordistes reviennent au galop. 8-5, 8-6, 8-7 en 3 minutes, c’est chaud ! Dans les tribunes, les supporters des deux camps ne tiennent plus en place. Mais dans les 2 dernières minutes, les Angériennes retrouvent leur sérénité et le chemin des filets. C’est la délivrance : 11-9.
Physiquement, moralement, les filles sont épuisées. Mais cette médaille de bronze, gagnée dans ce championnat très disputé efface rapidement toute trace de fatigue et offre aux filles un podium !

L’entraîneur Mickael Pouillou : « Je suis tellement fier de cette saison, et du travail accompli, nous avons progressé ensemble depuis maintenant deux ans, nous devons continuer dans ce sens, et continuer à être meilleur. Certes c’est une médaille de bronze, mais elle vaut de l’or celle-là, nous l’avons gagné en équipe et c’est ça le plus important. »

Mickaël Pouillou


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

CDM de rugby à XV 2019

Les essais de Julien Pierre – Spécial Coupe du monde #1 : « Cela va être une belle fête du rugby »

Nico

Publié

le

Par

Planet Rugby

Le retour de la chronique « Les essais de Julien Pierre », spécial Coupe du monde. Pour ce 1er numéro, il plante le décor de cette Coupe du monde au Japon et évoque le premier match du XV de France face à l’Argentine.

Quatre ans qu’on attend la Coupe du monde, un moment unique pour les joueurs mais aussi pour les spectateurs. Et la particularité de cette année ,c’est qu’elle se déroule au Japon, première fois qu’un pays émergent l’organise, donc il risque d’y avoir un engouement énorme autour de la compétition. Cela va être une belle fête du rugby, une belle ouverture sur le monde asiatique et un moteur pour tous ces pays qui tentent de raccrocher le wagon des meilleures nations. Et puis le Japon en lui-même, représente beaucoup de choses, que ce soit au niveau de la culture ou de l’histoire, cela va vraiment être un grand événement sportif.

Qui est favori ?

Cette année, on ne sait pas trop : plusieurs équipes font peur mais les Blacks sont peut-être moins dominants. Mais ce que je souhaite par dessus tout, c’est de voir des nations que l’on a pas l’habitude de voir en quart de finale, je pense au Fidji, au Japon, ou encore même à l’Irlande qui n’a encore jamais été dans le dernier carré. Ce serait sûrement un tournant dans le rugby mondial si des nations arrivaient à créer la surprise, car cela voudrait dire que notre sport n’est pas réservé aux nations majeures.

Le XV de France

Il y a eu des résultats compliqués mais je crois qu’ils ont tout remis à zéro et c’est une Coupe du monde, ça reste particulier. On a pu le voir en 2011. Il y a de la qualité dans cette équipe, il y a des leaders : Guirado, PoirotVahaamahina et même des joueurs avec du génie comme Penaud, Dupont ou Ntamack, qui peuvent changer le cours d’un match sur une action. Je trouve qu’il y a une belle osmose dans cette équipe. Mais en face, ça va être l’Argentine, on les connaît, ils commencent dans les médias et sur le terrain on sait comment ils seront, ils vont essayer de ralentir le jeu et faire sortir les Français de la rencontre. Il va falloir bien prendre le match et allez les Bleus !

Julien Pierre


Lire la suite

Nos champions

Les échanges de Matéo Boheas #20 : deux Open réussis avant les championnats de France handisport

Nico

Publié

le

Par

Tous les mois, vous retrouvez la chronique de Matéo Boheasle jeune pongiste français, qui, après avoir participé aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016, rêve de devenir le numéro un mondial et de ramener de Tokyo, dans deux ans, le titre suprême. Aujourd’hui, dans les échanges de Matéo Boheas, il évoque les deux Open qu’il a joués en Slovénie et en Pologne.

Mon actualité

Je viens de terminer un mois de mai chargé en termes de compétitions, car nous avions 2 Open internationaux prévus avec la Slovénie et la Pologne. Ces 2 Open se sont plutôt bien déroulés avec une médaille de bronze en simple et une médaille d’or en équipe en Pologne, mais aussi en Slovénie avec un nouveau partenaire (ancien médaillé paralympique). L’Open de Slovénie était sans doute l’Open le plus relevé de l’histoire avec la présence de nombreux joueurs asiatiques. Avec ces résultats, je viens de passer numéro 7 mondial, ce qui me permet d’être un peu mieux placé dans l’optique des Jeux de Tokyo en 2020, même s’il reste encore de nombreuses compétitions d’ici là.

Concernant le valide, malheureusement, nous descendons en Nationale 2 pour l’année prochaine, et nous perdons un joueur de notre équipe. Il faudra donc essayer de se maintenir avec deux jeunes qui sont en constante progression.

Mes objectifs

Mon prochain objectif est simple. En effet, le week-end des 15 et 16 juin se déroule le championnat de France handisport à Nîmes, où je souhaite remporter 3 médailles. Tout d’abord, j’ai l’objectif de garder mes titres en simple en classe 10 ainsi qu’en double mixte avec ma partenaire de club. Pour ce qui est du double hommes, je le fais avec un joueur avec lequel je n’ai jamais joué, donc on verra ce que cela va donner.

Le monde du sport

Obligatoirement, on va parler de Roland-Garros qui est presque terminé maintenant. Encore une fois, on voit les meilleurs garçons se disputer les demi-finales avec un match tant attendu entre Federer et Nadal. Je suis plutôt un partisan de Federer, donc j’espère que pour la première fois de sa vie, il va pouvoir battre Nadal à Paris, même si je pense que Nadal est largement favori.

Sinon, la fin de saison du FC Nantes est enfin arrivée et maintenant, il va falloir attendre de voir le mercato car de nombreux joueurs vont sans doute s’en aller pour permettre de renflouer les caisses du club, à l’image de Diego Carlos qui est parti pour 15M d’euros. Après, il faudra savoir recruter malin et pourquoi pas s’appuyer sur les jeunes qui dans l’ensemble, ont fait une très bonne saison.

Pour finir, on est obligé de parler de la Coupe du monde féminine de football qui se déroule en France et où les joueuses françaises font partie des favorites. J’espère qu’elles vont avoir les épaules assez fortes pour remporter ce titre à domicile et permettre à la France de posséder les 2 Coupes du monde.

Matéo Boheas


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #27 : les Lyonnais finissent tout en haut !

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, retour sur le dernier match de la saison régulière face aux Cockerels, avant la demi-finale de ce week-end contre le Stade Toulousain.

Tout restait à faire dans le dernier match de la saison régulière entre les Lions et les Cockerels. L’affrontement des deux derniers champions devait permettre de figer enfin le classement. Une défaite ou une petite victoire des Lions, et la demi-finale était à l’extérieur. Une large victoire et les Lions avaient l’opportunité de jouer la demie à la maison.

Une victoire éclatante

Les Lions n’avaient alors pas d’autre choix que d’attaquer pied au plancher. Aidés par le vent et une domination au milieu du terrain, les Lions, dans le sillage d’un très grand Thibaut Sorin, tournaient après 20 minutes de jeu à 34 – 3. L’entame idéale face aux 10 courageux Parisiens.

Le deuxième quart-temps face au vent fut bien différent. Mais les Lions, portés par Pierre Lechasles omniprésent à l’arrière, ont réussi à maintenir leur avance de 31 points à la mi-temps. Fatigués, les Parisiens lâchaient peu à peu prise. Et c’est le moment qu’ont choisi les Lions pour faire basculer définitivement le match 95 – 32. Le dernier quart-temps était l’occasion pour les visiteurs de pilonner la défense lyonnaise, mais le manque de précision face aux poteaux aura raison de leur come-back.

La saison régulière a donc rendu son verdict. Les Lions finissent en tête et reçoivent demain le Stade Toulousain, 4ème. L’autre demi-finale verra un classique, avec un duel fratricide entre les deux équipes de Paris.

Maintenant, ce sont des matchs à élimination directe ! Maintenant, on change de mentalité ! Le match entre les Lions et le Stade Toulousain promet d’être un point d’orgue de la saison. D’un côté les Lions, 1ers de la saison régulière et qui luttent pour jouer une finale à domicile. De l’autre, la première année des joueurs de la ville rose sous le nom du Stade Toulousain. Chaque équipe possède une lourde expérience et de gros talents. Technique et tactique ne suffiront pas, c’est certainement l’équipe qui voudra le plus gagner qui sortira son épingle du jeu

Rendez-vous samedi, à 15h, au stade du Clos-Layat !

ALFA Lions


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #26 : derniers efforts avant les phases finales

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, les Lions continuent de préparer leur demi-finale, avec un travail axé sur le jeu au sol. Explications.

Les Lions, déjà qualifiés pour la demi-finale, se lancent dans un véritable sprint pour aller décrocher le bouclier : Ils devront s’imposer 3 fois en 4 week-ends. Après 2 mois de travail axés sur le développement d’attaques placées (jeu au pied, jeu à la main, alternance), le travail de cette dernière semaine vise à trouver l’intensité nécessaire pour gagner un match à élimination directe. Cela passe par la bataille au sol.

Une des clés pour gagner un match de football australien est d’avoir plus de possessions de balle que l’adversaire. D’où l’importance de récupérer les ballons au sol et d’en faire bon usage. Récupérer un ballon au sol demande énormément d’énergie, de la course qui amène au ballon à la récupération de celui-ci, bas sur ses appuis. C’est pourquoi le joueur qui fait cet effort ne peut assurer seul la continuité de l’action.

1er choix possible (le meilleur !) :

Un coéquipier doit faire l’effort de suivre le joueur qui ramasse le ballon et couper le plus proche possible de celui-ci. Avec un bon timing et une courte passe à la main, le joueur lancé se retrouve tête levée en position de poursuivre l’action de jeu par un kick ou une nouvelle passe à la main.

2ème choix possible :

Si le joueur qui ramasse la balle n’est pas accompagné. Il doit immédiatement changer de direction et trouver un kick sur un pas en visant une zone plus qu’un coéquipier. Pourquoi ? Parce que pour ramasser le ballon, il a dû ralentir sa course et est probablement suivi de très près par un adversaire. Un brutal changement de direction peut lui permettre de gagner les 2 secondes nécessaires pour enclencher un kick. Pas de prise de tête sur la destination du kick, si personne n’est venu l’aider, à eux de se débrouiller pour le réceptionner.

Voici 2 petits exercices qui permettent de bosser sur ces 2 points.

Exercice 1 en bleu sur le schéma, pour bosser le 1er choix

Trois groupes de joueurs au départ : 1 sous les poteaux, 1 sur le côté du terrain, 1 au centre du terrain.

Le joueur 1 kick au sol tendu dans une zone centrale du terrain (étape 1), le joueur 2 récupère le ballon au sol (étape 2) et transmet sur un pas le ballon (étape 3) au joueur 3 qui kick au goal (étape 5). Le timing du joueur 3 est très important (étape 4), il doit absolument être devant son coéquipier car celui-ci ne peut pas se retourner. Cet exercice permet également de travailler les kicks au goal en course, ce qui rend tout ça un peu plus ludique. Pour la rotation, chaque joueur suit son ballon pour passer au poste suivant.

Exercice 2 en orange sur le schéma, pour bosser le 2ème choix

Deux groupes de joueurs au départ : 1 au centre du terrain, 1 sous les poteaux.

Le joueur 1 lance pour lui-même le ballon au sol et court le récupérer (étape 1), il change brutalement de direction (étape 2) puis kick dans la « pocket » (étape 3). Pendant ce temps, le joueur est venu récupérer le ballon dans les airs (étape 4). Pas de kick au goal sur cet exercice, les joueurs changent de rôle à chaque passage.

Exercices sur le jeu au sol – ALFA Lions

Chaque exercice est bien distinct. Les joueurs changent d’exercice au bout de 8/10 minutes. Cela fait une durée globale d’une vingtaine de minutes de travail sur le jeu au sol.

Comme toujours au footy, la base reste l’entraide et la solidarité sur le terrain. Nous vous attendons nombreux samedi pour nous supporter, le match aura lieu à 15h au Parc de Parilly face aux champions en titre !

ALFA Lions


Lire la suite

Nos champions

L’avenir grenoblois est dans le pré #71 : Enzo Lefevre, continuer sa progression en Fédérale 2

Nico

Publié

le

Par

Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Enzo Lefevre, 2ème ligne du FCG Espoirs, qui fait le bilan collectif et individuel de la saison et qui évoque la suite de sa carrière.

6 questions à Enzo Lefevre

Quel bilan collectif fais-tu de cette saison  ?

Cela a été une bonne saison car on avait un groupe de potes soudé. C’était agréable de venir s’entraîner. On rate la qualification de peu, mais on a quand même fait des bons matchs et donc une bonne saison.

Et à titre individuel ?

C’est une saison compliquée et décevante car je me suis beaucoup entraîné pour peu de temps de jeu au final. Mis à part cela, j’ai rencontré de nombreuses personnes, et sur le côté humain, c’est une bonne saison mais côté rugby, cela a été compliqué.

Qu’est-ce que tu vas garder de cette saison ? Qu’as-tu appris ?

Il faut toujours avoir des objectifs en tête. Sur chaque entraînement également, car cela permet de progresser et de prouver notre valeur pour jouer. Il faut travailler dur pour jouer ! Et puis des valeurs humaines et collectives vont aussi rester de cette saison, plutôt encourager ses coéquipiers que gueuler sur eux. Et enfin, je me suis bien développé physiquement, donc je suis content pour ça.

Quels sont les aspects de ton jeu que tu dois travailler ?

C’est surtout en défense. Faire des plaquages plus offensifs et moins subir. Et puis je dois continuer à travailler la vitesse et les esquives qui sont mes points forts ballon en mains.

Que vas-tu garder de ton passage à Grenoble ?

Grenoble, c’est mon premier club de rugby. Cela faisait 7 ans que j’étais au club, donc c’est une déception de partir car j’ai tous mes copains au club. Mon meilleur souvenir  avec le club, c’est la saison où on est champions avec les Crabos, c’est mon meilleur souvenir rugby, c’était énorme.

Quel avenir pour toi ?

Il n’y a encore rien de défini, mais je suis en contact avec plusieurs clubs de Fédérale 2. Je pense que Fédérale 2, pour mon niveau, cela me correspondrait et de plus, cela me permettrait de continuer ma progression.

FC Grenoble Rugby Espoirs


Lire la suite

Fil Info

Formule 1Il y a 5 minutes

F1 – Grand Prix de Hongrie 2020 : le programme TV complet

FORMULE 1 - Après deux courses en Autriche, place ce week-end au Grand Prix de Hongrie, troisième épreuve d'un calendrier...

CyclismeIl y a 29 minutes

Tour de France : Il y a un an, Wout Van Aert levait les bras à Albi, Thibaut Pinot piégé

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans...

BiathlonIl y a 2 heures

Une rue (presque) rebaptisée au nom de Martin Fourcade

BIATHLON - Insolite. Des supporters de Martin Fourcade ont renommé une rue de Toulouse "Rue Martin Fourcade". Le champion français...

FootballIl y a 3 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Real Madrid – Villarreal

LIGA - Le Real Madrid reçoit Villarreal pour un derby dans le cadre de la 37ème journée. Notre pronostic pour...

Rugby à XVIl y a 4 heures

[Sondage] Quel club de Top 14 a réalisé le meilleur recrutement ?

RUGBY - Le mercato 2020 touche à sa fin en Top 14. De nouvelles têtes feront leurs débuts début septembre....

PronosticsIl y a 5 heures

NRL : notre pronostic pour Sydney Roosters – Canberra Raiders

NRL - Les Sydney Roosters reçoivent les Canberra Raiders pour le compte de la 10ème journée de NRL. Notre pronostic...

BiathlonIl y a 6 heures

[Vidéo] En 2016, Anaïs Chevalier terrassait la concurrence sur la poursuite de Nove Mesto

BIATHLON - Le 17 décembre 2016, Anaïs Chevalier remportait sa première victoire individuelle en Coupe du monde, à l'occasion de...

CyclismeIl y a 7 heures

Franck Alaphilippe : « Julian pourrait jouer le général du Tour d’ici trois ans »

CYCLISME - Dans un entretien accordé à Ouest-France, Franck Alaphilippe, cousin et entraîneur de Julian, fait le point sur la...

Tour de France 2020Il y a 9 heures

Tour de France 2020 : les sélections des équipes

CYCLISME - À plus de deux mois du départ du Tour de France 2020, les équipes dévoilent leurs présélections, voire...

Rugby à XVIl y a 10 heures

Pro D2 2020-2021 : le calendrier complet des matchs amicaux

PRO D2 - Retrouvez dès maintenant le calendrier complet des matchs amicaux des clubs de Pro D2, avant le début...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés