Nous suivre

Nos champions

Nautic Club Angerien, la nouvelle vague #9 : interview de Polona Lampe, préparatrice physique

Publié le

Polona Lampe

Grâce à Mickaël Pouillou, retrouvez chaque semaine tous les résultats, l’actualité et les déclarations dans la chronique « Nautic Club Angérien, la nouvelle vague ». Pour ce neuvième volet, Mickaël vous présente dans une interview la préparatrice physique du club, Polona Lampe.

L’actualité de la PRO A Féminine

Nous sommes à quelques jours du début du championnat, nous avons hâte que ça reprenne, les filles sont motivées et s’entrainent dur, ce qui est vraiment positif.
Ce week-end, nous nous déplaçons à Bordeaux pour le dernier match amical avant la reprise, nous allons pouvoir régler quelques détails sur grand bassin, avant notre déplacement dans le Nord, pour le 1er tournoi face à Limoges, Choisy le Roi et Lille.

Interview de Polona Lampe, préparatrice physique du NCA :

Cette semaine, j’ai décidé de vous présenter Polona, qui est notre partie féminine de l’encadrement sur les deux équipes premières du club.

Polona, parles nous un peu de toi ?

Je suis Kinésiologue, et préparatrice physique qui aime relever de nouveaux défis. J’ai toujours le sourire sur mon visage, je suis toujours pleine d’énergie, et j’aime voyager autour du monde.

Quel est ton parcours ? As-tu déjà pratiqué le Water-Polo ?

J’ai fait du judo et du fitness, une ou deux fois dans ma vie (rires) (3ème aux Universiades à Kazan en 2013). J’ai essayé le Water-Polo, l’an dernier pour la première fois grâce aux filles de la PRO A .

Comment es-tu arrivée au NCA, donc à Saint-Jean-d’Angély ?

Et bien, j’ai pris la décision avec Matevž (son compagnon) de déménager à Saint-Jean pour qu’il puisse jouer pour le NCA et d’une manière ou d’une autre avec mes connaissances et mes expériences, j’ai trouvé également un emploi. L’année dernière, j’ai travaillé avec PRO A et à Saintes dans un centre de remise en forme. Mais cette année je suis entièrement responsable de la préparation physique de NCA.

Tu es depuis cette année, la nouvelle préparatrice du club, tu t’occupes surtout des équipes N1 garçon et PRO A Fille. Comment cela se passe ? Et quels sont les objectifs de ces deux équipes, pour ta partie préparation physique ?

C’est un travail difficile. Les deux équipes sont jeunes et je dois prêter beaucoup d’attention aux détails : corriger et apprendre les techniques de levage appropriées en adaptant les programmes de formation pour certaines personnes et en les gardant motivées. J’aime travailler avec eux et je peux déjà voir beaucoup de progrès depuis 2 mois. Mon objectif avec les deux équipes est d’améliorer la performance et la force ainsi que d’autres compétences, d’augmenter la motivation et la concentration et enfin et surtout de réduire ou de minimiser le risque de blessure.

Que penses-tu du Water-Polo en France ?

Je ne suis pas une professionnelle du water-polo donc c’est vraiment dur pour moi de répondre à cette question. Le niveau est solide, mais je pense qu’il manque beaucoup de connaissances techniques par rapport aux autres pays d’Europe du Sud.

Pour finir, voici une question « con », peux-tu nous dire ton premier mot en Français lors d’une séance de préparation physique?

 « Fesses en bas ! » (rires)

Mickaël Pouillou


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une