Nous suivre

NBA 2022-2023

NBA 2022-2023 Preview : Les Brooklyn Nets, plus de temps en Playoffs ou à l’infirmerie ?

Publié le

NBA 2022-2023 Preview Les Brooklyn Nets, plus de temps en Playoffs ou à l'infirmerie
Photo Icon Sport / Visuel Dicodusport

NBA 2022-2023 – À l’aube de cette nouvelle saison de NBA, la rédaction de Dicodusport vous prépare durant un mois tout ce qu’il faut savoir sur l’intersaison des 30 franchises de la grande ligue américaine. Aujourd’hui, focus sur la deuxième franchise de New York, les Brooklyn Nets.

Une saison 2021/2022 marquée par les absences

Drôle de saison pour les fans des Brooklyn Nets l’an dernier. Alors que tout le monde les voyait comme de sérieux favoris au titre, les Nets ont vécu une saison cauchemar et terminent 7èmes de la Conférence Est (44 victoires, 38 défaites) puis éliminés au 1er tour des Playoffs. La faute tout d’abord au refus de se faire vacciner de Kyrie Irving, qui ne jouera finalement que 29 petits matchs dans la saison, puis à la blessure longue durée de Kevin Durant qui a manqué une petite trentaine de rencontres. Le troisième membre du trio des Nets, James Harden, a demandé son transfert à la mi-saison et partira aux Sixers en échange de Ben Simmons, Seth Curry et Andre Drummond.

Le monstre à trois têtes Harden-Durant-Irving n’aura finalement effrayé personne durant son année de cohabitation, la faute à des blessures et à des caprices de stars qui n’auront jamais vraiment permis de voir le trio en action. 16 matchs ensemble seulement en deux saisons, c’est un terrible constat d’échec pour Sean Marks et le management des Nets. Pour repartir de l’avant, les Nets ont dû se séparer à l’intersaison de quelques darons de la NBA et ont tenté des coups audacieux pour avoir un effectif profond et capable d’aider Durant et Kyrie dans leur quête du titre.


Les mouvements à l’intersaison

Les départs

Goran Dragic (Bulls), Bruce Brown (Nuggets), LaMarcus Aldridge (libre), James Johnson (Pacers), Blake Griffin (libre), Andre Drummond (Bulls).

Les prolongations

Patty Mills (2 ans), Nicolas Claxton (2 ans), Kessler Edwards (2 ans).

Les arrivées

Royce O’Neale (Jazz), Markieff Morris (Heat), Chris Chiozza (Warriors), Yuta Watanabe (Raptors), Ben Simmons (n’a pas joué l’an dernier), Edmond Sumner (n’a pas joué l’an dernier), T.J.Warren (n’a pas joué l’an dernier).


Le 5 majeur

Kyrie Irving – Seth Curry – Kevin Durant – Ben Simmons – Nic Claxton

5 Majeur Brooklyn Nets - NBA 2022-2023

5 Majeur Brooklyn Nets – NBA 2022-2023

La rotation sur le banc

Meneurs : Patty Mills, Chris Chiozza (non-garanti).

Arrières : Joe Harris, Cam Thomas, Edmond Sumner.

Ailiers : Royce O’Neale, T.J. Warren, Kessler Edwards.

Ailiers-forts : Markieff Morris, Yuta Watanabe (non-garanti).

Pivots : Day’Ron Sharpe.


Les points faibles/points forts

Points faibles : L’infirmerie et un secteur intérieur dégarni (comme KD)

Ce qui était le talon d’Achille des Brooklyn Nets l’an dernier risque de le rester de nouveau cette saison. Kevin Durant, Kyrie Irving, Joe Harris et Nic Claxton ont manqué énormément de matchs l’an dernier et Seth Curry est déjà questionnable pour le début de la saison. Par ailleurs, trois des recrues principales des Nets n’ont pas joué un seul match depuis au moins un an. Ben Simmons a disputé son dernier match officiel le 20 juin 2021, Edmond Sumner le 11 mai 2021 et T.J. Warren le 29 décembre 2020…

Par ailleurs, les départs de LaMarcus Aldridge, André Drummond et Blake Griffin n’ont pas été compensés numériquement par l’arrivée de recrues au poste 5 notamment. Le secteur intérieur est aussi dégarni que l’arrière du crâne de Kevin Durant et cela ne semble pas inquiéter outre-mesure le management des Nets. Certes Nicolas Claxton est un bon pivot et Day’Ron Sharpe un jeune prometteur, mais est-ce suffisant s’il faut affronter Joel Embiid, Nikola Jokic, Bam Adebayo ou d’autres grands pivots de la NBA ?

Points forts : Un duo Kyrie-KD en forme et les Playoffs sont assurés

Si Kevin Durant et Kyrie Irving jouent chacun au moins 65-70 rencontres cette saison, les Brooklyn Nets joueront les Playoffs. Le constat est simple, les deux joueurs ayant tellement de talent qu’ils porteront à coup sûr leur équipe dans le top 6 de la Conférence Est. Il faudra juste espérer qu’aucune rumeur de trade ou une demande de transfert d’un des deux lascars ne vienne perturber l’entente collective, ce qui n’est pas forcément gagné d’avance.

Sur le plan statistiques, KD et Kyrie avaient un net rating de +13,1 ensemble sur le terrain la saison dernière, avec un offensive rating de 122,8. De quoi faire peur à toutes les défenses de la Ligue, même les plus coriaces. En rajoutant à leurs côtés des snipers tels que Seth Curry, Joe Harris et même Royce O’Neale pour étirer l’attaque, tout semble réuni pour que les Nets soient une des meilleures équipes de la Ligue offensivement.


Le joueur à suivre : Ben Simmons

L’ancien joueur des Sixers sera bien évidemment le facteur X de la saison des Brooklyn Nets, car beaucoup de choses dépendent de son état de santé. S’il retrouve le niveau qui était le sien avant sa blessure, les Nets peuvent espérer une bien meilleure saison que l’an dernier, même s’il faudra voir quel sera son rôle exact. Car Ben Simmons peut techniquement jouer à 3 postes : meneur, ailier-fort et pivot. La première option est peu envisageable car Kyrie Irving et Patty Mills auront déjà beaucoup de minutes poste 1.

Ben Simmons va vraisemblablement jouer poste 4, surtout quand on voit que Markieff Morris ou Yuta Watanabe (seulement un des deux sera conservé après le training camp) sont les seuls vrais ailiers-forts de métier dans l’effectif. Durant, Warren ou Edwards peuvent toutefois dépanner dans un système small-ball et cela nous amène donc à la 3ème option, celle de Ben Simmons pivot. Dans la NBA moderne c’est peut-être un rôle qui peut convenir à l’Australien, surtout qu’il n’y a que Day’Ron Sharpe dans la rotation derrière Nic Claxton.

On voit donc bien que Ben Simmons peut jouer un rôle très important dans les tactiques à la disposition de Steve Nash, mais toutes ces considérations ne serviront à rien si le joueur ne joue pas. Son état de santé risque peut-être alors de pénaliser grandement les Brooklyn Nets…


Pronostic en fin de saison : 5èmes à l’Est

S’il n’y avait pas cette infirmerie un peu trop active, les Brooklyn Nets auraient probablement été classés sur le podium de la Conférence Est. Mais en l’absence de certitudes sur l’état de santé de trop nombreux joueurs, la rédaction classe l’équipe de Steve Nash en 5ème position à l’Est dans ses pronostics. Les Nets peuvent nous faire mentir en faisant mieux mais aussi en faisant moins bien, car la concurrence semble rude cette année dans la Conférence Est.

Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une